Paisible sur le bord…

love-1643452__340

Une femme dit au voyageur : emmène-moi à la mer,
C’est là-bas que je suis née,
Dans l’exaltation des vagues
Emportée par le vent dans un voyage
Dont il ne me reste qu’une mélancolie
Se perpétuant dans le désert de l’âme
Il ne me suffit plus d’aspirer à un peu de chance
Pour prendre mon mal en patience
Quand je remue les braises de
Ma très longue attente

Ali Al Hazmi, Paisible sur le bord

PAISIBLE SUR LE BORD

Poésie
Ali Al Hazmi

Aَli Al Hazmi Né en 1970 à Damad, en Arabie Saoudite, Ali Al Hazmi a publié « Une porte pour le corps » (Jedda,…

Traduit de l’arabe par Manel Bouabidi
LITTÉRATURE POÉSIE MAGHREB, MOYEN ORIENTArabie Saoudite
Paisible sur le Bord, tel est le titre de ce recueil qui se révèle paradoxal, plongeant d’emblée le lecteur dans un univers caractéristique à la poésie d’Al Hazmi. Comment peut-on se sentir paisible et en sécurité tout en étant sur le bord, aussi solide soit-il ? Puis, de quel bord s’agit-il ? Tout comme le souvenir et la réalité, le solide et le vide se confondent pour ne faire qu’un. Dans la fuite des temps vécus par le poète, le passé qui a réellement existé devient aussi irréel et impalpable que l’Inconnu qui se profile à l’horizon.

 

Une halte …un répit

61793271_346330726028151_7149428438099558400_n

 » Une Halte… un répit

Loin du tumulte de la vie…

Un temps pour s’arrêter,

Poser enfin ses bagages,

Un temps de Liberté

Sans aucun nuage.

Un instant de silence 

Profond et intense,

Un instant d’éternité sans nullepensée.

Un moment suspendu

Fragile et précieux

Un moment si ténu

Qu’il semble mystérieux…

Un retour intérieur…

Pour retrouver ses valeurs,

Et rencontrer sans peur

La demeure de son cœurs. »

(L’éveil de l’être affranchi)

 

Equinoxe suite et fin des citations

60348681_677696569331728_4688643779308027904_n

Citations du Livre Equinoxe écris à quatre mains par Charef Berkani et moi-même.

Vous pourrez vous procurer ce livre sur commande à :

Roberte. Colonel@sfr.fr

Il y a des voyages qui durent une éternité pour celui qui reste sur le quai.Derrière chaque déception, se trouve un nouvel espoir de recommencement. 

Une amitié douce et sincère naît toujours dans un mystère. Elle chemine à pas de loup, elle y creuse le doux nid du sublime bonheur.

Le sentiment d’être différent de l’autre nous rapproche et l’amour se charge de transformer le rêve en réalité.

La rime n’a plus sa place aux côtés de la prose qui savoure seule les fruits de la passion de deux corps soumis.

On regarde les nuages, on fixe le ciel et on pense à une personne avec quelques larmes aux yeux. C’est ça le manque.

Dans notre obstination à vouloir corriger nos fautes de style, il vaut mieux tourner la page pleine de ratures, au risque de la surcharger et provoquer sa déchirure

Pourquoi retomber sur terre quand l’univers ouvre ses bras pour nous ?

 Le Temps qui passe n’est pas menace si le cœur rime avec bonheur…

Tout paraît facile quand en fin de compte on s’épargne l’amertume, et les regrets de ne plus être aimée de l’être que l’on a chéri.

L’amour est plus fort que la guerre, plus fort que les lois parentales, plus fort que tous les interdits religieux, plus fort même que la raison.

On ne peut s’empêcher d’aimer, pas plus que l’on ne peut retenir celui qui décide de partir si c’est ce que lui dicte son cœur.

On sait que c’est fini quand on se sent plus amoureux de ses souvenirs que de la personne qu’on a devant soi ? 

La vie décide–telle de nous et de l’avenir au détour d’une phrase ? Tout se joue dès le départ !

C’est le soleil qui revit, qui réinvente des couleurs pour faire briller la nuit, effacer les torpeurs pour la rendre plus jolie.

Le bonheur est une trajectoire et non pas une destination.

La nuit est souvent porteuse de doutes même si souvent elle sait aussi nous éclairer sur certains de nos choix.

Comme la plante l’amour se ressource du fond de ses racines cachées pour bourgeonner de nouveau.

Roberte colonel et Charef Berkani   

   

 

Equinoxe suite

60320994_2295391633854106_7968995343062794240_n

Citations du Livre Equinoxe écris à quatre mains par Charef Berkani et moi-même.

Vous pourrez vous procurer ce livre sur commande à :

Roberte. Colonel@sfr.fr

Les petites peines sont bruyantes et les grands chagrins muets.

Internet n’est pas l’apanage des extrémistes de tout bord. Internet peut semer l’amour au-delà des frontières et des cultures.

On peut par moments être triste et heureux, l’un n’empêche pas l’autre.

on est solitaire à force d’aimer écrire des livres, et tout ce qui a trait aux mots et au savoir On aime toutes ces choses parce qu’on est avant tout, par nature, solitaire.

L’amour n’est plus, l’amitié toujours.

Les souvenirs et les mots qu’on tait, sont de curieux souvenirs qui nous assaillent au détour d’une phrase.

c’est dans un esprit clair et libre, au dessus de la mêlée des membres, au-dessus des soupirs et des cris, que se creuse l’inquiétude.

Il faut apprendre à gérer ses tourments pour en faire une force et s’en servir afin de ne pas s’abîmer dans la souffrance.

le bonheur n’est jamais tout rose, il est blanc et rose. Mais les couleurs tendres lui reviennent de droit.

La femme passionnée est capable d’affronter n’importe quel supplice, certaine qu’elle avancerait sur une planche étroite, au dessus d’un précipice sans fond.

Les rêves qu’on lance dans la mer, sur une plage, finissent toujours par se rejoindre quelque part entre eux. Ils finissent par engloutir les larmes versées, jetées comme une poignée de sable dans la Méditerranée.

il y aura toujours des mots qui sembleront plus beaux que d’autres parce qu’écrits avec l’encre de l’amour.

On s’aime sans raison, et l’on se quitte sous le motif d’une grande incompréhension avec le sentiment d’avoir été trahi. Rien n’arrive dans la vie ni comme on le craint ni comme on l’espère.

L’amour s’écoule. Il ne connaît pas de frontière d’un autre toi et moi, indissociable.

La douleur posthume peine à cicatriser les traces qu’a laissées l’absence d’un être cher.

Il y a des voyages qui durent une éternité pour celui qui reste sur le quai.

Derrière chaque déception, se trouve un nouvel espoir de recommencement.  Une amitié douce et sincère naît toujours dans un mystère. Elle chemine à pas de loup, elle y creuse le doux nid du sublime bonheur.

Le sentiment d’être différent de l’autre nous rapproche et l’amour se charge de transformer le rêve en réalité.

La rime n’a plus sa place aux côtés de la prose qui savoure seule les fruits de la passion de deux corps soumis.

On regarde les nuages, on fixe le ciel et on pense à une personne avec quelques larmes aux yeux. C’est ça le manque.  a suivre

 

 

Equinoxe … suite

 

31154082_10216285592040463_3445478569361276928_n

Citations du Livre Equinoxe écris à quatre mains par Charef Berkani et moi-même.

Vous pourrez vous procurer ce livre sur commande à :

Roberte. Colonel@sfr.fr

La vie décide-t-elle de nous et de l’avenir au détour d’une phrase ? Tout se joue dès le départ !

C’est le soleil qui revit, qui réinvente des couleurs pour faire briller la nuit, effacer les torpeurs pour la rendre jolie.

Le bonheur est une trajectoire et non pas une destination.

La nuit est souvent porteuse de doutes même si souvent elle sait aussi nous éclairer sur certains de nos choix.

Comme la plante l’amour se ressource du fond de ses racines cachées pour bourgeonner de nouveau.

L’ amour qui arrive par des chemins détournés que ce soit par destin, ou par hasard, ou par le mélange des deux, croise nos jours sans lumière pour éclairer tout cela.

Les épreuves difficiles sont parfois nécessaires pour savoir que dans la vie rien n’est acquis même pas le bonheur.

Roberte Colonel Charef Berkani

à suivre

 

 

Citations du livre Equinoxe …

 

 

29214663_10215967323283943_3339700611556835328_n

Je me propose de vous faire connaître et ce ci pendant plusieurs jours, des citations du Livre Equinoxe écris à quatre mains par Charef Berkani et moi-même.

 Vous pourrez vous procurer ce livre sur commande à :

Roberte. Colonel@sfr.fr

Un cœur qui ne se brise pas, ne peut pas guérir.

 L’intensité d’un amour se mesure à l’impatience ou l’extrême patience d’attendre

Au-delà des frontières, la fatalité ouvre la fenêtre close de notre âme.

Un mot n’est pas une chose, mais un éclair, à la lueur duquel, on le perçoit

Aimer ne peut se faire que sans mesure, puisqu’aimer, au fond, n’est ni rationnel, ni raisonnable. 

(Roberte Colonel Charef Berkani)

à suivre.

 

 

 

Poète tu disais m’aimer…

livre-de-poemes (1)

J’ai ouvert un livre de poèmes.

De la lumière sortait du livre.

J’ai découvert tes mots,

Ceux si beaux criants d’amour.

Sauras-tu retrouver,

Ton chemin de lumière,

Et tes vers oubliés ? 

Poète tu disais m’aimer.

Est-ce la vérité ?

Dans les pas de l’amour,

Au rythme de ta vie

Tes rimes, mimes,

Savent que l’amour,

Prend sa source au fond d’eux.

Poète ne délaisse pas ta plume.

Au-de-là des frontières

Écris-moi tes poèmes,

Dis moi ce beau sentiment

Qui te fait rêver l’amour.

Roberte Colonel