Publié dans Non classé

Équinoxe – Il y a toujours un point de départ, un hasard ? (Marie et Augustin) — Ggo – Diaporamas

– Équinoxe – Il y a toujours un point de départ, un hasard ? (Marie et Augustin) Veuillez cliquer >> ICI

via Équinoxe – Il y a toujours un point de départ, un hasard ? (Marie et Augustin) — Ggo – Diaporamas

Publicités
Publié dans Non classé

Saint Valentin PPS…

 

D-153 Equinoxe 1

A l’occasion de La St Valentin je suis surprise de découvrir ce splendide PPS inspiré de notre dernier roman Equinoxe par mon ami Suisse Ggo.

Je partage à tous mes amis de la blogosphère en guise de meilleurs souhaits d’amour et de bonheur.

Publié dans Non classé

La trahison…

La trahison est douloureuse pour celui qui la subit, mais honnêtement, celui qui trahit se trahit lui-même. Sa parole ne vaut plus rien, et la confiance disparai.

Nuage

Il existe tant de façons de trahir quelqu’un. On peut chuchoter dans son dos. Le tromper volontairement. Le livrer à l’ennemi, alors qu’il vous fait confiance. Ne pas tenir une promesse. La question est: se trahit-on soi-même en agissant ainsi?

Jodi Picoult

Recopier sur le billet de Nuages

 

 

 

 

Publié dans Non classé

Si maman si

Lors de mes premiers pas dans la blog sphère j’étais avec bon nombre de mes amis sur Spaces nous avions beaucoup de possibilités a réalisés de belles choses sur nos blogs. C’était différent d’aujourd’hui sur wordpress.

Un ami m’avais mis a ma demande la vidéo de France Gall si « Maman si . »

Cétait un hommage que je rendais alors a ma maman.

Aujourd’hui c’est a toi que je rends hommage merci  France Gall de si bien avoir chanté Si Maman Si.

Je ne t’oublierai jamais. Roberte Colonel

Tous mes amis sont partis
Mon cœur a déménagé
Mes vacances c’est toujours Paris
Mes projets c’est continuer
Mes amours c’est inventer

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Et le temps défile comme un train
Et moi je suis à la fenêtre
Je suis si peu habile que demain
Le bonheur passera peut-être
Sans que je sache le reconnaître

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Mon cœur est confortable, bien au chaud
Et je laisse passer le vent
Mes envies s’éteignent, je leur tourne le dos
Et je m’endors doucement
Sans chaos ni sentiment

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Si, maman, si
Si, maman, si
Maman, si tu voyais ma vie
Je pleure comme je ris
Si, maman, si
Mais mon avenir reste gris
Et mon cœur aussi

Publié dans Non classé

Je vous souhaite une bonne année 2018…

Image associée

Je vous souhaite une année 2018 de santé, de bonheur, avec mille occasions de sourire et des images qui vous feront rêver ou à tout le moins vous donneront l’envie de le faire, avec des regards qui vous mettront du baume au cœur et des couleurs pour effacer les gris, le terne et le brouillard.

Je vous souhaite des étoiles dans les yeux souvent, aussi souvent que possible.
Et je vous invite à regarder le temps passer parce qu’il n’y a rien de tel que rêver.

Bonne année à chacun d’entre vous Ami(es) blogueuers
Faisons ensemble de 2018 une année inoubliable. Roberte Colonel

 

Publié dans Non classé

Il est des instants de magies…

https://i1.wp.com/lalitoutsimplement.com/wp-content/uploads/2007/12/img_0053.jpg

Il est des instants de magies comme seule la nature sait en offrir a l’œil avisé du photographe.

Noël déjà nous a quitté nous laissant nostalgique de nos heures passées en famille.

La fin de l’année approche a grand pas et je suis pressée de lui faire mes adieux elle l’aura bien mérité!

A chaque année nouvelle on est plein d’espoir on se souhaite la bonne année, de la santé,  du bonheur, et on est sûre qu’avec les vœux que l’on nous dédies que l’on sera paré contre la maladie et que tous les jours ne seront que bonheur. Pure Utopie!!!  Pourtant c’est de tradition et  comme chaque année, je ne manquerait pas de vous présentez mes vœux au 31 Décembre. Roberte Colonel

Publié dans Non classé

Là, seulement Là, les choses profondes sont à perte de vue.

 

Je dédie a mon amie Marie ce texte écris au mois de mars 2013

C’est à nous d’être vrai, de comprendre ce que la nature nous offre. IL suffit d’un instant pour observer attentivement ce qui nous entoure pour comprendre que : Là, seulement Là, est le spectacle de la vie. (Roberte Colonel)

Ce début de matinée s’annonce bien triste et le moral n’y est pas… depuis la veille une pluie battante n’a cessé de tomber. De nos fenêtres on distingue à peine la maison des voisins d’en face. Le ciel est si sombre que je pense que notre promenade prévue pour l’après midi risque d’être compromise. La radio égrène une chanson triste à mourir. Sans enthousiasme j’hume mon café et plonge mes lèvres dans l’onctueux breuvage espérant y trouver un peu de réconfort.

Mes pensées vagabondent vers je ne sais quelle destination quand levant les yeux de mon bol, j’aperçois  deux jolies Pies qui tournoient dans la coure puis se dirigent vers un abri de fortune. Ces deux belles élégantes au plumages caractéristique : robe noire et blanche et longue queue sombre et étagée aux reflets allants du vert brillant au bleu violacé en passant par le bronze et le pourpre. Elles ont fière allure lors qu’elles déploient leurs ailes et s’accrochent sans difficulté au faîtage de la maison d’en face. A cet instant sous mes yeux ce déroule une extraordinaire scène d’amour. Le couple vole ensemble tout en communiquant intensément.

Résultat de recherche d'images pour "la pie oiseau"

Devant ce spectacle aussi inhabituel qu’imprévu je reste ébahie. Que peuvent se raconter ces jolies demoiselles les Pies ? Bec contre bec, elles s’amusent à boire les gouttelettes de pluie qu’elles transportent sur leurs ailes mouillées. Elles se donnent de petits coups de bec, l’une semble vouloir quitter son abri, tandis que l’autre l’entoure en sautillant voulant la retenir. Que le spectacle est beau, j’en oublie la pluie qui n’a eu de cesse de tomber. Le spectacle est ravissant. Jamais je n’aurais imaginé que ces oiseaux puissent nous donner un tel spectacle d’amour. L’une s’envole, l’autre fait de même à son tour  et la force  à revenir sous le faîtage de la maison.  Le spectacle s’éternise dans un ballet de va et viens incessants. De nouveau des échanges tendresse bec a bec, des petits frottements de plumages, de corps à corps, des battements d’ailes, elles sont si proche l’une de l’autre que je pense qu’elles se font des confidences murmurées dans un langage que nous humains ne pourrions comprendre. Ces jolies demoiselles les Pies, m’ont offert ce dimanche le plus joli spectacle qu’il me soit donné de voir. (texte roberte colonel)

imagesCAD3TPHM

– « C’est en début d’année que les pies se rassemblent pour que chacun puisse trouver sa chacune, mais contrairement aux humains, pas question de se tromper de partenaire, ni de flirter sans s’engager. En effet,  une fois que les couples se  sont formés, ils resteront ensemble toute leur vie.
Si l’un des deux meurt, l’autre cherchera un nouveau partenaire pour se reproduire.

Les accouplements ont lieu au printemps. Les mâles entament leur parade nuptiale en mettant en valeur leur plumage, ouvrant leur queue tel un éventail tout en émettant des appels à la tonalité douce et très différente de leur croassement habituel. »