Publié dans textes

L’obstination est le chemin de la réussite…

70587633_806449699770986_6537030955696128000_n (1)

L’obstination est le chemin de la réussite. (Charlie Chaplin)

page 3

Marie, n’était pas malheureuse. Loin de là.
Il y avait des livres, du café, des amis. Des fleurs sur Son chemin. Des nuages aux formes étranges qui lui faisaient inventer des personnages. Des souvenirs. Des moments indélébiles. Cette fois où, ce jour quand de petites traces qui font sourire. Un dessin accroché au mur. Des roses qui ont séché. Tous ces petits détails qui lui faisaient dire que non, elle n’était pas malheureuse. Suffisamment de détails heureux et épars pour le lui confirmer. Quelques photos, quelques mots au fond de son tiroir. Quelques cadeaux lui rappelant son passage.

Et tous ces livres à lire comme autant de moments de bonheur à venir.

Non, elle n’était pas malheureuse. Il a suffi d’une minute, peut-être même de quelques secondes. Difficile de dire en combien de temps le changement s’est opéré. Mais plus rien n’a été pareil. Les souvenirs étaient encore plus beaux. Les objets encore plus colorés. Le ciel plus vaste. Les livres plus invitants.

En regardant dans le miroir de souvenirs elle ne pouvait plus dire qu’elle n’était pas malheureuse. Tout avait changé. Elle était heureuse.

Plongée dans son livre, elle tourne lentement les pages, elle prend le temps de s’imprégner de chaque ligne. Elle est entrée dans l’histoire. On peut même supposer – et pourquoi pas – que le livre parle d’un rendez-vous à venir ou qui a eu lieu, elle s’identifie à l’héroïne, comme tout lecteur, comme toute lectrice aime le faire à l’occasion. Le temps et les mots coulent sur elle. Et peut-être y croit-elle vraiment, à l’heure où elle tient le livre ouvert sur ces genoux. Un rendez-vous dont elle ne voudrait rien attendre, mais qu’elle espère, et rien d’autre, n’être que bonheur. Parce que ça ne peut être le hasard, tout ça. Rien n’arrive jamais par hasard. C’est du moins ce qu’elle se dit en parcourant avide les pages du livre sous ses yeux curieux qui la transportent loin. Bien plus loin que son regard peut la porter dans sa rêverie. Elle est déjà à la page où leurs yeux se caressent tendrement…

Marie à cette osmose de romantisme entre le soleil qui se chauffe à ses rayons et l’aide a trouvé du réconfort dans les moments les plus difficiles de sa vie. Pourtant, elle devrait savoir avec le temps qu’elle devrait être moins naïve. Mais elle n’y arrive pas. Il y a toujours en elle cette envie de croire que les autres lui ressemblent. Elle imagine. Elle dessine des vies aux regards qu’elle croise. Elle invente des princes charmants, des demoiselles esseulées, une amoureuse du bout du monde guindée qui fait des manières. La vie est là dans toutes ces histoires qu’elle n’écrira peut-être jamais. Mais qui resteront peut-être plus vives dans sa mémoire que celles qu’on lui raconte et qui manquent si souvent de poésie. (Roberte Colonel)     Page 3

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

4 commentaires sur « L’obstination est le chemin de la réussite… »

  1. Bonjour Marieliane, que ton texte est beau, je t’y retrouve un peu? beaucoup? dans cette Marie, j’aime lire des phrases qui me font pénétrer dans les personnages, et pour Moi, ta Marie , je l’ai vraiment senti vibrer en moi. Quel talent tu as . Bisous et bon dimanche MTH

    1. Je sourie en te lisant Marie que cela me fait du bien de sourire.
      Promis entre mes poésies je vais la faire vivre ma Marie. Tu as raison il y a un peu de moi, mais c’est je pense ce que font tous les auteurs lorsqu’ils écrivent, ils racontent un peu de leur histoire perso.
      Ma Marie elle est simple, honnête, ne veux pas paraitre autrement que ce qu’elle est c’est a dire sincère. Elle ne triche pas. Elle est elle-même, vie dans son petit monde à elle. C’est la, qu’elle ce dit être heureuse. Cela tu la bien compris Marie.
      Je te souhaite une belle fin d’après midi.
      Bisous Marie

  2. J’aime te lire Roberte, j’aime lire que tu vas mieux ( enfin je l’espère ). Une page se tourne pour ton héroïne, et parfois il faut tourner des pages …
    Avec toute mon affection, Catherine.

    1. Merci Catherine, oui je vais mieux ce qui me permets de me laisser aller dans mes écrits, et qui sais je pourrais peut être continué l’histoire de Marie avec différents rebondissements qui jalonneront les journées de ce bel automne qui m’inspire tant. (À suivre donc)
      Je te souhaite une très douce soirée.
      Toute mon affection.
      Roberte

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s