Voyage dans tes rêves…

1240655_216118215216755_2099362455_n

« Voyage et ne le dis à personne
Vis une vraie histoire d’amour
et ne le dis à personne
Vis heureux
et ne le dis à personne…
Les gens ruinent les belles choses »
Khalil Gibran

altes Buch mit Tusche und Feder

Voyage dans tes rêves,

Dans tes nuits parsemées d’étoiles

Retrouve-moi sous la voûte du ciel étoilé.

Tu ne me vois pas cependant je suis là, si près

Voyage mon aimé par cette belle nuit d’été

Ou nos pensées succombent épuisées

À la source de l’espoir retrouvé.

Roberte Colonel 18/07/2017

 

Ni toi, ni moi n’avions prévu ça…

 

528f58a561cb88c3f4642ae448ac01cb

Tous ces mots que tu diffuse en moi

Doucement font un tapis de souffrance

Qui abîme ta présence intime.

Aujourd’hui j’ai fait taire mon angoisse

Les volets de ma chambre sont tirés un peu

Et le reflet de ta statuette offerte à peine éclairée

Mais l’eau de mes yeux ruisselle de la tendresse

Qui cherche encore un autre nom pour toi

Dans mon fauteuil tu t’étais assis

Dans le décor de ma chambre

Ton ombre y réside encore

Ce jour, là où je t’ai trouvé assis,

Tu lisais ma frayeur dans mes yeux

Sous la dictée de ton regard je lisais ta peur

Ton angoisse, devant le destin

Qui une fois encore venait de me frapper.

Tu me racontais que j’étais une battante

Et que je m’en sortirais gagnante.

Nous échangeâmes des silences.

Ce matin tu es venu me retrouver sans effraction,

Tu as Posé tes mots vagabondés sur ton clavier

Des mots déjà répétés

Mais pas un mot d’attention pour m’encourager.

Ta muse sur ton clavier une fois encore

N’a su exprimer que des rêves aux gouts inachevés.

En jouant avec moi comme tu l’as fait

Il m’est facile de te dire que je respire mieux

Que le sang qui coule dans mes veines

Trouvera sans peine un peu de cet air pure

Enivrant d’autrefois.

En marchant sur le port à tes cotés

Je rêvais de contrées enchantées.

Aujourd’hui je marche seule

Avec une prise en charge a devenir… lourde

Que ni toi, ni moi, n’avions prévue.

Il en va ainsi

En vue d’une guérison tant désirée.

Roberte Colonel le 30/06/2017

est-ce une feuille qui cherche ?

 

17504521_1372543502820990_1771411617656302285_o

Es-ce une feuille qui cherche ?

Es-ce mon âme qui marmotte ?

Je ne sais pas, mais tout frissonne

Ce soir peut être est ce la vie

Qui fredonne ?

Est-ce une feuille qui s’envole ?

Ou mon âme qui caracole ?

Je ne sais pas, je n’en sais rien

Mais ce soir sous la lune blonde

Je suis bien.

La vie s’écoule en moi

Et j’ai besoin de calme

De silence et de joie.

La nature s’écoule en moi

pour une vie d’amour.

Roberte Colonel 25/06/2017

 

Poésie…

BooksV5-72-6

La poésie c’est une rose qui étale sa beauté, son parfum subtil et mystérieux là ou notre âme semble éclairé à la fois par le soleil qui se couche et par la lune qui se lève. Roberte Colonel 14/06/2017

Sauve garder mes écrits poétiques je n’y avais pas pensé jusqu’à ce jour.

De nombreux auteurs publies des recueilles et gardent ainsi le souvenir de leurs textes dans un livre qu’ils relisent plus facilement que sur le blog. Je ferais de même.  La reproduction sur un cahier de mes écrits appairait nécessaire. J’ai aujourd’hui un temps précieux pour m’y consacrer pleinement.

Je vais donc redécouvrir avec nostalgie, parfois avec des larmes dans les yeux, parfois avec amour mes moments d’écriture ou ma plume distillait avec délice mes mots douceurs sur ma page blanche.

proverbesEt si un jour ma page restait blanche !

Que deviendrais-je ?

Le temps fuit,

Sans un bruit

Si demain ma page reste blanche

L’angoisse d’un jour gris,

Tout doucement s’assombrit.

Mélancolie, ô lenteur infinie de la vie

Hier encore avec ce jour qui se levait

C’était avec bonheur que je traçais ma vie.

Roberte Colonel 17/06/2017

Je suis ainsi

18342788_890188551119135_2664016344446708960_nJe suis ainsi

Certains poètes écrivent leurs fantasmes.

J’écris moi l’amour en douceur.

Oui je rêve !

Je suis ainsi !

J’aime la nature et le soleil,

J’aime entendre le gazouillis des oiseaux.

Et si c’était cela un vrai tour de magie

Ou l’illusion emboite le pied à la réalité,

Parce qu’on l’on voudrait dire mais on ne  l’ose,

Alors ici les mots sont la pour l’exprimer.

J’ose les employés sans crainte qu’ils soient un jour vilipendés

Qu’au cœur de la passion, il y a la tendresse.

Au fil de notre vie, nos émotions, qui emballent nos cœurs

Et fait de la douceur et  recrée le bonheur.

Elle est l’instigateur d’une existence claire

Ou jour après jour d’émotions en émotions

Elle éloigne le poison et tout ce qui nous blesse.

Elle modifie le temps et parfois l’accélère

Elle bouleverse les vies

D’un amour bien paisible elle peut en faire un ouragan!

Roberte Colonel 14/06/2017

Parfois…

lilot-pierrette

Parfois lorsque je suis près de lui je veux toujours être encore plus près ensemble autant que sont le mot vent le mot vague dans une poésie sur la mer.

Cela vient de ce qui
grandit ou se retire qu’image et poésie avec les vagues le vent et la mer

Parfois, j’ai cette peur qu’il ne me touche plus. Qu’il ne caresse plus ma peau nue, qu’il ne s’attarde plus aux plis et aux courbes de mon corps et que peu à peu celui ci devienne muet.

Parfois, un seul regard de lui me fait frémir de désir.

Parfois encore cette peur qu’il ne m’aime plus. Il est mon sourire du matin. Il donne vie à toute chose, il est la raison de ma métamorphose.

 Parfois j’ai cette peur qui s’empare de moi la nuit lors qu’ouvre ses angles de lune je cherche ses pas sur la plage déserte.

Parfois je l’appel dans le bruit assourdissant des vagues de la mer qui couvre ma voix.

 Roberte Colonel 09/06/2017

L’âme à fleur de mots.

14358667_1204040762997930_6899505534192415037_n

 

Aimer, sans rien attendre en retour….

Lorsque mon âme s’échappe

Au large d’un sourire

mon inconscient dérape

Sur les mots pour le dire.

Aux larmes de la vie

Paroles inédites

Se livrent à l’ envi aux ardoises interdites…

Si ton âme renâcle à dire la vérité

Fais sauter ses obstacles

Et déniche sa clef ;

Entre dans ses délires !

Alors, tu revivras

Assez pour la décrire,

Tu te retrouveras

Là, tu rencontras

Des rives obscurcies

De tes désirs enfouis.

Même si c’est un rêve,

Tu auras traversé

Les rivages interdis

Des vérités masquées,

Et l’inconscient frondeur

Des instants enterrés,

Par des mots décodeurs

Viendra se libérer

Si tu lèves le voile

De ton âme en détresse,

Tu révéleras la toile

De tous ses S.O.S. Roberte Colonel le 30/5/2017