Publié dans citation, poèsie

Mémoire sélective

Il est incontestable que notre passé continue à définir notre existence. Certaines données sont immuables et continuent à peser sur nous quoi qu’il arrive. Il est horriblement difficile de s’en libérer. – Douglas Kennedy.  « Blog Des mots sur Les maux

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 4_separateur-156.png


La nature nous a doté d’une mémoire sélective ou pas.

Un peu comme des empreintes sur le sable de nos vies.

Un mirage, une déchirure, des mots de rêves

Enchaînés à mon âme viennent me faire souffrir.

Je tremble et je frémis, dans une nuit sans lune,

Mon cœur épuisé cherche son souffle salvateur

Je m’éveille d’une douce torpeur

Pour enfin sortir du néant

Où j’ai succombé.

J’entends sa voix un murmure

Mais il  n’est pas là contre moi. 

Ses mains ne peuvent me saisir,

Je n’ai de cesse de le chercher

Je crie et mes cris sont muets,

La douleur me transperce

A la moindre tension,

À la moindre percée du souvenir.

Tourmentée  par mes pensées

Tout n’est que chimères, rêves illusoires

Emportés par le vent de ma mémoire

Roberte Colonel 31/01/2021

Publié dans citation, pensée

L’amour est une histoire à deux…

L’amour est une histoire qu’on se raconte, un pacte à deux contre le monde. C’était une folie pure de faire ça, une connerie de plus sans doute, mais qu’il est bon de retrouver le goût de l’autre, qu’il est fort de flotter dans l’éternel présent d’un début de rencontre, sans futur ni questions, qu’il y ait des lendemains ou pas, après tout qu’importe, un amour impossible c’est déjà de l’amour, c’est déjà aimer, profondément aimer, quitte à en prolonger le vertige le plus longtemps possible.

– Serge Joncour, L’Écrivain National « blog douceur des mots en volupté »

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est 4_separateur-156.png

L’amour est une histoire

Qu’on se raconte à deux.

Des instants que l’on vole au temps,

Une heure, un jour, un mois, une année

Marchands de bonheur

Amoureux à fleur de cœur

Ils ont le souffle doux,

Leurs caresses de silence,

Ils ont vaincu leur peur,

Vaincu l’ennui.

Leurs sourires à fleuri

Sur leurs visages attendris.

« Ils ont scellés

 Un pacte à deux contre le monde,

C’est déjà de l’amour, c’est déjà aimer,

 Profondément aimer,

Quitte à en prolonger le vertige

Le plus longtemps possible. »

Roberte Colonel 29/01/2021

Publié dans citation, poèsie

Désirs …

« Exprimer ses désirs, ce n’est pas les transformer automatiquement en demandes ou exigences. Car tous les désirs n’attendent pas d’être comblés ou satisfaits mais aspirent secrètement à pouvoir être reconnus et entendus. Le désir, c’est la vie de la vie en sa sève fervente. Jacques Salomé »   

« Source Site: Un Rêve, une Émotion, un Éclat de Rire »

Désirs,

Désirs, c’est la vie de la vie en sa sève fervente

Qui brulent en moi à la fin du jour

Répandant sa chaleur à la limite de l’anéantissement.

Désirs tourmentés dans les profondeurs de mon esprit atrophié

À la recherche de ce qui fut,

Délires, soupirs, répits,

Portés aux seuils de mes songes …

Douloureux cahots de mes nuits ravinées,

Le désir s’effrite à l’inconditionnelle absence.

Roberte Colonel le 27/01/2021

Publié dans citation, poèsie

La brise légère me berce…

« Tu me comprends, tu avais compris, peut-être pas tous les mots, mais assez de mots pour savoir combien, combien je t’aimais. Je t’aime, l’amour, amour, ces mots n’ont pas de sens dans votre langue, mais tu les avais compris, tu savais ce qu’ils voulaient dire, ce que je voulais te dire, et s’ils ne t’avaient pas apporté l’oubli et la paix, ils t’avaient donné, apporté, posé sur toi assez de chaleur pour te permettre de pleurer. René Barjavel » Site: Un Rêve, une Émotion, un Éclat de Rire. Photo Net

 La brise légère me berce.

Aujourd’hui

Dans le silence

En peine,

S’enfuit le temps

 Où tu es présent dans mes rêves,

Tu es présent et tu me suis partout.

De mon regard curieux

Je te cherche  sur le chemin de l’espoir

Matin divin, l’air cristallin

Le soleil se reflète sur l’eau saline.

Et dans l’infini de la mer,

La nature s’éveille.

Aux grés de la brise si douce

Du lever du jour au coucher,

Je t’attends.

Quoi que je fasse

 Mes pas sur le sable mouillé

Laissent leurs empruntes là,

Où tu es passé.

Que d’espoirs avions nous extrapolés, 

Rêves insensés  

Sur nos vies maintenant séparées.

Roberte Colonel 22/01/2021

Publié dans citation, poèsie

Deux âmes…

Il arrive que deux âmes se rencontrent pour n’en former plus qu’une. Elles dépendent alors à jamais l’une de l’autre. Elles sont indissociables et n’auront de cesse de se retrouver, de vie en vie. Si au cours d’une de ces existences terrestres une moitié venait à se dissocier de l’autre, à rompre le serment qui les lie, les deux âmes s’éteindraient aussitôt. L’une ne peut continuer son voyage sans l’autre.- Marc Lévy.

Deux âmes.

Suivez donc leurs mots

Voyez où ils vous conduisent.

Descendez le sentier fleuri

 Et regardez la vie

A travers les mots

De  ces deux âmes.

Il n’y a plus de hasard,

Tout ce qu’elles font est vrai.

Quand leurs pensées dérivent,

Voyez les rêves qu’elles on pu rêver.

  Elles savent tellement se réinventer Roberte Colonel 18/01/2021

« Sans rompre le serment qui les lie. L’une ne peut continuer son voyage sans l’autre. »- Marc Lévy.

Publié dans citation, poésie

Une parcelle de toi…

 «Notre âme ne peut se connaître qu’en se reconnaissant dans une autre âme. C’est comme ça qu’elle découvre son essence.» Socrate

Dans la nuit qui avance.

Je cherche dans ma mémoire,

Une parcelle de toi.

Ton odeur, ta voix…

Je ne l’entends plus

Dans ma chambre.

L’image de ton corps absent,

Mes rêves s’égarent

Sur une illusion secrète

Ouverte comme un astre

Sur ma vie

Suspendue au silence.

Suspendue à notre émotion.

Suspendue au souvenir d’un « nous. »

Roberte Colonel 31/05/2020

Publié dans citation

Le coeur de la femme…

   » Le coeur d’une femme ne change pas avec le temps et ne varie pas avec les saisons. »
Le coeur de la femme agonise longuement mais ne meurt pas.
Le coeur d’une femme ressemble à une forêt que l’homme prend pour un champ de batailles et de massacres.
Il arrache les arbres, brûle les herbes, éclabousse ses rochers de sang et sème son sol de crânes.
Cependant, cette forêt reste calme, sereine et paisible.
Le printemps y est toujours le printemps et l’automne toujours l’automne, jusqu’à la fin des temps. »
(Khalil Gibran) copié sur/ Le beau doit être notre monde·

Publié dans citation

Parfois…

C’était si beau quand nous marchions sur le sable mouillé et que nous y laissions nos ombres !

T’en souviens-tu ? Comment un autre pourrait-il l’effleurer sans en piétiner ces beaux souvenirs.

Pourquoi les plus beaux souvenirs sont-ils faits de cristal prêt à exploser en mille morceaux ?

Une moitié bondit vers la vie en écrasant l’autre qui hurle sa douleur.

Roberte Colonel 20/03/2020 

Publié dans citation

Au milieu de la haine , j’ai trouvé qu’il y avait en moi en moi un amour invincible

Un bonheur parfait sa n’existe qu’en rêve…

Alors je l’avais rêvé.

On à détruit mon rêve.

Doucement sans que je m’en aperçoive,

J’ai couru, j’ai voulu le rattraper

Mais en vain

Il à fuit vers d’autre cieux

D’où je n’ai pas la clé.

La vie ce n’est pas un rêve

Elle ignore l’indulgence

Dans ce monde fermé d’adulte

Qui ne sait plus conjuguer

Le mots aimé, pardonné.

Roberte Colonel 16/03/2020

Publié dans citation

Ah ! si je pouvais…

Publié  •Modifier »Ah ! si je pouvais… »

On n’achète pas l’amour, il se gagne.

On n’achète pas l’amitié non plus,

On n’achète pas la santé, ni la paix et encore moins le ciel…

Ah!… si je pouvais acheter l’amour, je remplirais tous les pots vide de ma maison, et je puiserais dedans quand le besoin s’en sentirait…

Ah!… si je pouvais acheter l’amitié, je prendrais le meilleur, la crème, et ensemble on se confirait des secrets…

Ah!… si je pouvais acheter la santé, je la donnerais à toutes les personnes qui se battent pour retrouver la joie de vivre…

Ah! si je pouvais acheter la paix, mon Dieu que je me ferais plaisir à la distribuer au monde entier…

Ah! si je pouvais acheter le pardon ! Je pardonnerais à tous ceux que mon coeur a du mal à pardonner…(auteur inconnu)

Publié dans citation, poésie

L’esprit humain

L’esprit humain possède une stupéfiante faculté d’adaptation, et au bout d’un certain temps l’incroyable devient banal. (Arthur C. Clarke)

Le cours de sa vie reprend peu à peu.

Il y a mille images en elle,

Toutes plus heureuses

Les unes que les autres.

Elle ne sait laquelle retenir

Ou plutôt, elle ne sait laquelle retirer.

Tout à changé

Quelque chose en elle c’est transformé.

L’écrivaine a sorti son carnet

Elle laisse de coté sa crédulité.

Elle ne sait par où commencer l’histoire.

Dans quelques heures,

Dans quelques minutes

Elle aura trouvé.

Le cours de sa vie reprend,

Mais il n’est plus le même,

Il a zigzagué, pris une tangente imprévue.

Elle croit quand elle y pense

Et même si son goût est parfois amer que

L’amour est le parfum et la saveur de la vie.

Il donne à l’existence

sa beauté, sa chaleur, sa magie.

Roberte Colonel 18/02/2020

photho Olivier- Thevin illustrateur, dessinateur, graphiste

Publié dans citation, et poèsie

Osez être heureux…

72387935_137078454290046_4660479690178297856_n

Il est difficile de ne pas voir l’arc en ciel qui fait la pluie et le soleil.

A vivre de regret on ne récupère pas le temps.

Aussi, quelle perte gâchée a ne pas croire au bonheur du présent.

Hier c’était hier, laissez le temps au passé,  la vie est merveilleuse

Et pour la rendre heureuse, jouez donc la symphonie du bonheur

Vous en êtes le grand compositeur. Osez… et soyez heureux!

(Roberte Colonel) 13/10/2019

 

 

 

 

 

Publié dans citation, Pensées

« Plus une société ou un individu est matérialiste, plus il s’éloigne du bonheur.

61025864_682430675524984_2521632023114678272_n

« Plus une société ou un individu est matérialiste,
plus il s’éloigne du bonheur.
Posséder des biens matériels n’est ni un crime ni un obstacle en soi.
Seulement si le désir d’avoir toujours plus est par définition insatiable.
Tant que vous vous inscrirez dans cette logique, 
vous ne pourrez pas prétendre au bonheur
Combien d’êtres humains passent l’essentiel de leur vie à se soucier de choses matérielles ou futiles et oublient de prendre le temps de vivre les expériences les plus essentielles, l’amour, l’amitié, l’activité créatrice, la contemplation de la beauté du monde? »  (Auteur Inconnu) (document Petite bulles de Bonheur)

8f793e0a

L’amitié , l’amour  la beauté du monde ce que nous aurons reçu restera inscrit pour toujours dans notre coeur.

Les joies de la vie, l’amour arrive à tout âge. Pour cela gardons notre coeur d’enfant bien éveillé.

Il en faut parfois si peu pour être heureux , nous sommes tous différents, et chacun de nous avons quelque chose à apporter à L’autre. 

Les choses matériels nous passons une vie à les accumuler quand ferons nous le jour de notre grand départ?  Roberte Colonel 

Publié dans citation, et poèsie

Poussière d’étoile…

16315_437623899712508_2236337161008945985_n

Chacun de nous possède à l’intérieur un peu de poussière d’étoile, une petite étincelle qui résiste à toutes les épreuves. Quelle que soit l’obscurité qui nous entoure, rien ne peut éteindre cette lumière. (Odile Dormeuil)

Mes larmes encore inondent mes yeux,

 Coulant sur mes joues,

Je ne les retiens pas, elles sont de toi,

De ton voyage en moi,

Sur la douceur de ma peau, sur mon cou,

Mon être entier de toi, respire l’air qui m’entoure,

Tu es ma joie.

Une éternité entre nous comme effleurée

Le temps d’un toucher.

J’ai tant de fois tissé détissé retissé

Des histoires qui ne me menaient à rien

Que Cette lumière entière de l’arc-en-ciel,

Rend visible l’invisible,  

Entre jour et nuit, un souffle de vent,

Une simple pensée pour entendre l’absence

Réconcilier les mots et ouvrir l’accès au présent.

(Roberte Colonel)

Publié dans citation, Non classé

Le Maître et le Scorpion

60338988_1147057558808218_3364636354158788608_n

Le Maître et le Scorpion

Un maître de l’Orient voyant un scorpion se noyer, décida de le tirer de l’eau 
mais lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua.

Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal et celui-ci tomba à l’eau une seconde fois.

Le maître tenta de le retirer à nouveau 
et l’animal le piqua encore.

Quelqu’un qui était en train d’observer la scène, se rapprocha du maître et lui dit :  » Excusez-moi, mais vous êtes têtu ! 
Ne comprenez vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le retirer de l’eau 
il vous piquera ? »

Le maître répondit :
« La nature du scorpion est de piquer, 
et cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. »

Alors, à l’aide d’une feuille, le maître retira le scorpion de l’eau et le sauva de la noyade.

Puis il lui dit:
« Petit Scorpion, ne change pas ta nature :
si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le bonheur, les autres le créent. »

Moralité

Quand la vie te présente mille raisons de pleurer, montre-lui que tu as mille raisons pour sourire.

Préoccupe-toi plus de ta conscience que de ta réputation.

Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation, c’est ce que les autres pensent de toi…

Et ce que les autres pensent de toi…c’est leur problème.

Source indéterminée

 

Publié dans citation

Un jour tout prend son sens…

67085379_422218131709412_5196542293628157952_n

L’important dans la vie, ce n’est point le triomphe, mais le combat. L’essentiel n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu. (Pierre de Coubertin) citation prise dans une page d’un de mes prochain livre: « Ma Vie Refleurira au Printemps » A paraitre à l’automne 2019.

Publié dans citation

Le coeur de la femme ne change pas 

24172983_1029745507166440_2289701866640987884_o

« Le coeur de la femme ne change pas
avec le temps et ne se transforme pas
avec les saisons.
Le coeur de la femme agonise longtemps
mais ne meurt pas. 
Le coeur de la femme ressemble à un désert quand l’être humain le prend pour un champ de batailles et de massacres.
Il arrache ses arbres, brûle ses herbes,
souille ses pierres de sang et dans son sol,
il enterre les os et les crânes.
Pourtant, elle demeure paisible et calme.
En elle, le printemps reste toujours le printemps
Et l’automne demeure l’automne
Jusqu’à la fin des temps. »
Khalil Gibran

Publié dans citation, poésie

Je dois savoir m’accepter comme je suis…

Résultat de recherche d'images pour "Je dois savoir m'accepter comme je suis"

Toi qui marches tout bas

Tout en marge des pas

De ceux qui ne voient pas

Que toi, tu es si lasse.

haut hasard de tes maux

qui me prennent mes mots

Pour parler dans mon dos

De ce qu’ils ignorent tant,

De ma vie, de mon sang,

qui coule à contre vent,

En dépit du bon rang.

Je t’en prie ne lâche pas!

A ma corde, tiens moi,

ton espoir est bien là

A portée de tes pas.

Roberte Colonel

Publié dans citation

Adieux tristesse…

940578350e2fb4

Adieu Tristesse

Bonjour tristesse

Tu es inscrite dans les lignes du plafond

Tu es inscrite dans les yeux que j’aime

Tu n’es pas tout a fait la misère

Car les lèvres les plus pauvres te dénoncent

Par un sourire

Bonjour tristesse

Amour des corps aimables

Puissance de l’amour

Dont l’amabilité surgit

Comme un monstre sans corps

Tête désappointée

Tristesse beau visage.

Paul  Eluard. (la vie immédiate.)

Ne voyez aucune tristesse en moi tout va bien.

Afficher l'image d'origine

 

 

J’ai plaisir en ce moment à redécouvrir   l’oeuvre de Françoise Sagan  « Bonjour Tristesse » est celui qui m’a le plus marqué .

 

 

 

Sur les ailes du Temps la tristesse s’envole ; « le Temps ramène les plaisirs, écrivait Jean de La fontaine  dans sa fable La jeune veuve publiée en 1668. »

Chacun de nous, dans son existence, connaîtra ses heures heureuses suivies par des heures de tristesse : Telle est la vie pour tout le monde !

 

Il est un  proverbe chinois  qui dit : Les jours de tristesse sont longs, les jours de joie sont bien courts. Gardez le moral, et positivez !