Le bonheur est comme un frêle voilier en pleine mer…

19665438_749540691893242_4751861683689369709_n

La nuit sombre s’efface, les étoles s’estompent

Mon cœur vogue vers  des royaumes bleus et doux,

Vers des mirages étoilés ou j’entrevois ton tendre visage,

J’ai besoin des merveilles, j’ai besoin du soleil.

A l’infini j’écris ton nom.

En marchant sur le port, je rêve a des contrées enchantées

je cherche dans l’azur un peu de cet air pur, je cherche des soleils.

D’où vient soudain ce moment magique, unique et nostalgique ?

Le bonheur est comme un frêle voilier en pleine mer

Il avait suffit d’un orage pour le détruire.

Le voile se dissipe inopiné la vie m ‘apparaît moins triste

Oh ! Non je ne rêve pas ! La mer berce mon âme de ses flots.

La vie s’écoule en moi lente et douce, je m’abandonne en elle.

Roberte Colonel 8 /07/2017

 

 

Publicités