poèsie

Délire de L’Ecrivaine…

header

Juste un clin d’oeil

garder mon  sourire.

Ma tête est vide

L’esprit dans le délire.

Plus de mots à écrire.

Mes rimes se font la mâle

Mes mots se mélange

J’en fait tout un plat

Mon cœur est malade !

Ho là, là, ça va mal !

Pas très orignal, mes délires

Quand mes pensées dérivent

Rien de tangible,

c’est la panique

Je deviens irascible

J’échappe au classique

Un pas dans la folie,

Le fou rire de la vie

C’est catastrophique !

Roberte Colonel

 

Par défaut
Non classé, poèsie

Le destin qui un jour…

11222685_766946136765947_5265591876478360348_n (1)

J’aime le destin qui un jour offrit ces coquillages à la mer.

Le va-et-vient des vagues les à subtilement façonnés

Les incitants à venir s’échouer a mes pieds.

La mer m’offre  ces perles qu’elle a rejeté.

Prends-les, et va t’en faire un joli collier.

Roberte colonel

ob_217b33a5e7d1f505426a90beb906c026_pensee5

Pensées aux teintes jaunes et poupres

 De leurs corolles sans parfums

S’ouvrent au vent qui fraîchit et les effleure.

Bouquet de souvenir et non bouquet d’adieux

Point n’altère leurs éclats lumineux.

Aux vagues qui s’enroulent

le vent marmonne des refrains doux

Au ciel alangui  de l’hiver.

 (Roberte Colonel)

Par défaut
et poèsie

La poésie et la vie…

geerk-lenz.JPG

La poésie est à la vie ce qu’est le feu au bois. Elle en émane et la transforme. (Pierre Reverdy)

Rêverie

Lorsque l’esprit se perd,

La pensée vagabonde,

C’est le poète, en expert

Qui recrée le monde.

La vie que vous rêvez,

il peut la transcendez

Il sait réinventer

Les rêves que vous formez.

Suivez donc ses écrits

Voyez ou il vous conduit,

Et regardez la vie.

A travers le regard

D’un poète qui crée,

Il n’y a plus de hasard,

Tout ce qu’il écrit est poésie.

Quand vos pensées dérivent,

voyez les couleurs

Dans un monde que ravive

le poète et ses humeurs.

(Roberte Colonel) (toile de Lenz Geerk)

Par défaut