poèsie

Le papillon et les tourterelles

51921164_618374671934486_1550813734539100160_n

Cette poésie en lien avec » Sombres ses yeux qui brillent »

Jean-Baptiste Willart de GRECOURT
1683 – 1743Le papillon et les tourterelles

Un papillon, sur son retour,
Racontait à deux tourterelles,
Combien dans l’âge de l’amour
Il avait caressé de belles :
« Aussitôt aimé qu’amoureux,
Disait-il, ô l’aimable chose !
Lorsque, brûlant de nouveaux feux,
Je voltigeais de rose en rose !
Maintenant on me suit partout,
Et partout aussi je m’ennuie ;
Ne verrai-je jamais le bout
D’une si languissante vie ? »
Les tourterelles sans regret
Répondirent : « Dans la vieillesse
Nous avons trouvé le secret
De conserver notre tendresse ;
À vivre ensemble nuit et jour
Nous goûtons un plaisir extrême :
L’amitié qui vient de l’amour
Vaut encor mieux que l’amour même. »

Jean-Baptiste de Grécourt
Poète
Résultat de recherche d'images pour "qui est Jean-Baptiste Willart de GRECOURT"

Description

Jean-Baptiste-Joseph Willart de Grécourt est un poète français né le 7 février 1684 à Vallières et mort à Tours le 2 avril 1743. Wikipédia

Date et lieu de naissance : 7 février 1684, Fondettes
Date et lieu de décès : 2 avril 1743, Tours
Supplement de Grecourt: Ou, Collection de Differentes Pieces, Dont Partie, Ei-Devant Confondues Dans Toutes les Editions de Ce Poete, Sonte ... (2017)
Supplement de Grecourt…
2017
Oeuvres diverses de Grécourt
Oeuvres diverses de Grécourt
Oeuvres complettes
Oeuvres complettes
Oeuvres Diverses de M. de Grécourt Nouvelle Édition Revüe Corrigée Sur Un Manuscrit Original Augmentée d'Un Nombre Considérable de Pièces ... of 4;
Oeuvres Diverses de M. de…
Oeuvres Complettes de Grecourt. T. 1 (Ed.1802) (2018)
Oeuvres Complettes de Greco…
2018
Par défaut
poèsie

Papillon tu es venu te poser sur moi!

18700263_1343860719062669_6864102341484537796_n

Dans une clarté pure

Papillon tu es venu

Te poser sur moi

Qui ressemble à de la soie.

Au premier frôlement

De tes ailes bleutées

Tu allais me donner

Cette occasion rêvée

D’encore, encore aimer

Et de ne plus jamais pouvoir t’oublier.

Avant de te connaître j’étais fleur de pissenlit

A peine éclose je m’épanouissais.

Puis, je perdais mon bel éclat

Et devenais duveteuse et douce à souhait.

Souffle le vent sur mes étamines de fleurons.

Recrée au cœur de la nature le bonheur absolu !

Amorce le temps, fait que les ailes bleues du papillon

Frôlent et virevoltent sur moi

Chaque jour et chaque nuit.

Roberte Colonel 19/06/2017

-Précision

Le capitule du pissenlit est grand et donc visible de loin : La réunion de toute ces petites fleurs minuscule donnent naissance à une grosse fleur. Le capitule est facile d’accès : Il offre une large surface et une belle piste d’atterrissage pour l’insecte butineur qui s’y pose facilement et ce charge involontairement des grains de pollen fabriqués par les étamines des fleurons.

Le pissenlit cache donc plus d’une fleur dans son sac !

 

 

Par défaut
Pensées

Quelques mots à venir…

appleton-jean-2.jpg

 

Quels mots à venir

Sur les pages de ma vie à venir ?

Quelles nouvelles que j’aimerais recevoir

M’apportera ce que

Je voudrais encore savoir

Quelle tristesse ou

quel tourment en découlerai.

Tant de mots que je tais

Et qui me font si peur

Que le livre de ma vie

Semble à jamais ouvert

Sur la page ou mes mots

Ce soir se posent.

Un papillon aussi léger que l’air

Vole de ses ailes légères

                                                     sur mes pages à venir. (Roberte Colonel)

Toile de Jean Appleton

Par défaut