poèsie

Elle a but tes mots…

74634683_488856965307456_865631146472374272_n

Elle a but tes mots d’amour en écoutant la mer Chanter

Avant que l’aurore du jour ne vienne tout effacer.

Tes yeux ne la voient plus, ton cœur bat encore

A travers le monde que tu recrée.

Elle a vécu des nuits torrides où son corps était pleurs,

Et son cœur rempli de vide qui ne rêvait que d’être ailleurs.

Tout au bord de la mer elle vie sur une grève, en marge de sa vie

Une lutte sans trêve, une vie sans merci.

Si elle pouvait t’offrir l’ébauche d’un sourire,

Si elle pouvait sécher ton absence de ses larmes et

Donner de la douceur a ton cœur

quand  dans sa tour d’ivoire ses pensées dérivent,

 Elle garde en mémoir toujours ton baisé si doux.

Roberte Colonel 25/11/2019

 

Par défaut
Ecritures, et poèsie

Dans le fonds de mon tiroir mémoire de mots secrets …

 

Dans le fonds de mon tiroir mémoire des mots tout gris
parfois courbés, des mots ridés et doux
qui parlent à voix basse du temps qui passe.

Dans mon fond de tiroirs si bien rangés

Il y a ma mémoire  remplie de souvenirs. Il y a mes secrets, mes larmes d’enfant, mes amours, il y a ma vie.

Dans mon fond de tiroir mémoire bien rangés il y a de cases secrètes ou sont  pelle mêle lettres et photos oubliées. Dans mon fond de tiroir mémoires personne ne peut y pénétrer car je suis Seule à en posséder la clé.

Dans mon fond de tiroir mémoire un mouchoir j’ai retrouvé. Deux initiales y étaient brodées. Souvenir d’un temps passé laissé la comme abandonné exprès dans le fond de mon tiroir secret.

Ce mouchoir aux initiales E.D appartenait à maman. Pourquoi l’avoir laissé au fond de mon tiroir secret ? L’avait elle dissimuler là tout exprès parce que, de droit il me revenait ?

Ce témoignage de maman qui parle à voix basse du temps qui passe au fond de mon tiroir secret . Roberte Colonel

Par défaut