Quand le bonheur, redonne des couleurs…

14329959_1756983031236463_5666470827607699342_n

 

Quand le bonheur, redonne des couleurs

Brisant les falaises de mes insomnies

mes mots se colorent de lumière cristaline qui se moque de la nuit.

Dans mes rêves dame lune me chuchotte à l’oreille

Une mélodie aux pleiades vêtues de sourires bleus.

Pourtant, quand un éclaire fend l’espace de la nuit je te laisse partir,

Mon corps voyage sur les derniers rayons de lune,

Mais toi, revient vite dans mes chimères.

Roberte Colonel le 15/12/2017

 

 

 

 

Publicités

Je cherche mes mots…

17201126_1263922053644472_8630536902408864674_n

Je cherche mes mots.

Ceux jamais écrits,

Mes incertitudes, mes questionnements,

Mes pourquoi, mes peut êtres,

Mes jamais, mes toujours,

Des aujourd’hui, des demain.

Je cherche du fond du cœur

Cette belle étincelle,

Ce rayonnement de douceur

Qu’autrefois on se donnait

A chacun, à toute heure.

Je cherche au fond de mon âme

Ce merveilleux parfum

Qu’on nome l’amitié

Et que nous avons gaspillé.

La lune éclaire le ciel étoilé

Et je suis seule à taire mon désespoir.

Pas un nuage, pas un oiseau, pas un cri,

Le silence épais qui s’ennuie,

Et la nuit s’étire sur le sable, sans bruit

Je frissonne un brin

Ce soir au dessus de la mer

Cette nuit est la mienne,

J’étouffe ma peine.

Roberte Colonel 02/07/2017

est-ce une feuille qui cherche ?

 

17504521_1372543502820990_1771411617656302285_o

Es-ce une feuille qui cherche ?

Es-ce mon âme qui marmotte ?

Je ne sais pas, mais tout frissonne

Ce soir peut être est ce la vie

Qui fredonne ?

Est-ce une feuille qui s’envole ?

Ou mon âme qui caracole ?

Je ne sais pas, je n’en sais rien

Mais ce soir sous la lune blonde

Je suis bien.

La vie s’écoule en moi

Et j’ai besoin de calme

De silence et de joie.

La nature s’écoule en moi

pour une vie d’amour.

Roberte Colonel 25/06/2017

 

Monter toujours plus haut en équilibre…

madame la lune

Monter toujours plus haut en équilibre

Jusqu’au  firmament des étoiles.

Vivre  en déséquilibre la vie sur un fil

Et le fil de la vie, il faut le suivre,

Ce n’est pas facile, sans la lune pour  m’éclairer.

Je suis à tes cotés, je suis difficile à suivre

Tu ne me vois pas,  le ciel a revêtu

Son épais manteau noir

 Tout là haut, les étoiles argentées  

Brillent dans l’espace lunaire

Je me tiens à tes cotés

Cependant tu ne me vois pas.

Le fil s’est cassé et l’équilibre a cédé,

Alors moi la funambule

Je m’accroche aux étoiles.

Je deviens somnambule, comment me réveiller ?

La lune est là à quoi me référer.

Équilibre ou déséquilibre ?

Mon équilibre et là, si près dans ma main.

Le fil de la vie hésite encore  et lui, il se balance

Entre le jeu malin de la vie et de rien.

Dans la course à la vie, il perd de l’avance,

Sur ceux qui diront demain

Qu’ils connaissent le refrain,

Dans la course  à la vie.

 Entre équilibre et déséquilibre,

Si ma main est solide,

Si ton cœur me soutient,

Je ne craindrai plus le vide,

 Car la vie  m’appartient. 

Roberte Colonel