poésie

Elle…

16195702_1272680712819580_2922577345863235572_n-1

« Ce que l’on ne peut pas dire
il ne faut surtout pas le taire …
Il faut l’écrire.  »
J . Derrida

Elle, elle  découvrait chaque matin la beauté de la mer entre ciel et terre.

Elle,  elle ce jour ne se retourna pas sur ses pas encrés sur le sable doré de la plage.

Elle, elle aurait aimé que les vagues  emmènent ses pas au loin et les effacent.

Elle, elle aurait aimé disparaitre et ne plus jamais revenir sur cette plage.

Elle, elle avait aimé en apesanteur et c’était confié aux roulis de la vague

Elle, elle avait entendu dans le murmure des flots les mots de son bien aimé.

Elle, elle avait révélé aux vagues ses désirs sans pudeur et sans raison.

Elle, elle entre ciel et mer aimait cet horizon bleuté avec un sentiment de liberté,

Elle, elle l’aimait dans son coeur sans raison  avec le feu de sa passion .

Roberte Colonel

 

Par défaut