poésie

Joyeuse fête de Saint valentin.

Croyez-le, le véritable amour est éternel, infini, toujours semblable à lui- même ; il est égal et pur, sans démonstrations violentes ; il se voit en cheveux blancs, toujours jeune de cœur.(Honoré de Balzac)

Mon tendre mari

Tu as de baux cheveux gris

Moi un peu plus de cheveux blanc.

Le temps n’a cessé de filer

Sans que nous ne puissions le retenir.

Avons-nous toujours ce même sentiment d’amour ?

Percevons-nous encore la mélancolie autrement

Pour des horizons tendresse,

Des jours à venir paisible ?

Il y a tant d’incertitude !

Un Printemps qui vacille

D’un espoir qui arrête le temps

Dans ta mémoire suspendue ?

Tu dis de ta maladie que

Des petits oiseaux mangent ton cerveau,

Qu’ils troublent ta mémoire,

Ne te laissant pas l’espoir

D’un aller… retour.

Pour toi, il y aura toujours

La douleur tranquille des étoiles

Le noir qui brûle tant de nuit

Et tes débris de mots par impuissance.

Avec toi a mes cotés

C’est aussi cela le bonheur d’aimer.

Roberte Colonel le 14/02/2020

(Image et citation d’Honoré de Balzac chez Symphonie des sentiments)

Par défaut
Non classé

L’Ascension…

L’Ascension est une fête chrétienne célébrée quarante jours après Pâques (en comptant le dimanche de Pâques). Elle tombe donc toujours un jeudi entre le 30 avril et le 3 juin inclus pour le calendrier grégorien.

Dans la tradition chrétienne, elle marque l’élévation au ciel de Jésus Christ après sa résurrection et la fin de sa présence sur Terre.

Le Jeudi de l’Ascension est jour férié dans plusieurs pays. Pour 2015, l’Ascension est le jeudi 14 mai et en 2016 elle aura lieu le 5 mai.

Les sources néotestamentaires

Deux évangiles mentionnent l’« enlèvement au ciel » de Jésus. Celui de Marc le place juste après l’épisode de la Résurrection : « Le Seigneur, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel, et il s’assit à la droite de Dieu ».

Cet épisode constitue la fin de l’Évangile selon Luc et inaugure les Actes des apôtres écrit par le même auteur, ce qui a amené des chercheurs à postuler que les deux documents n’en constituaient originellement qu’un seul. L’évangile de Matthieu n’en fait pas mention.

Quant à celui de Jean, il semble annoncer cette ascension – non au ciel mais vers Dieu – mais ne la décrit pas : lors de la dernière Cène Jésus évoque à plusieurs reprises « Je vais vers le Père »4. De même, lors de l’apparition à Marie de Magdala après la Résurrection, il la met en garde : « Ne me touche pas, car je ne suis pas encore monté vers le Père. Mais va trouver mes frères et dis-leur : « je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu » ».

Les sources essentielles du récit de l’ascension de Jésus tel que conservé par la tradition chrétienne se trouvent dans les textes de Luc. L’épisode de l’Ascension dans Luc, après la description du cycle des diverses apparitions pascales du Ressuscité, conclut l’action terrestre de Jésus en même temps qu’il marque « l’apogée de [sa] seigneurie »3, son entrée dans la sphère céleste et le début de son absence. Cette conclusion est connotée de manière positive, Jésus bénissant ses disciples qui accueillent ce départ dans la joie. La séparation elle-même n’est pas du fait de Jésus : celui-ci est l’objet d’une action faite par Dieu, comme en témoignent les verbes au passif utilisés dans les différents passages lucaniens5.

Signification

L’élévation au ciel

L’Ascension du Seigneur désigne pour les chrétiens le moment où Jésus a été élevé au ciel, après avoir été mis sur la croix. Présent dans le Nouveau Testament, l’Ascension est un thème que l’on trouve dans la mythologie gréco-romaine (HerculeRomulus) : monter aux cieux, c’est symboliquement rejoindre le domaine divin. Pour le christianisme le terme concerne uniquement l’Ascension de Jésus Christ, l’Assomption désignant celle de la Vierge Marie.

Ce quarantième jour marque dans la théologie chrétienne la fin de la présence physique de Jésus sur la Terre, après sa mort et sa résurrection. Mais Jésus n’abandonne pas pour autant les hommes : il leur envoie son Esprit Saint le jour de la Pentecôte, et intercède sans cesse en leur faveur auprès de Dieu le Père. Dix jours après l’Ascension au ciel de Jésus, lors de la Pentecôte, les Apôtres se rendent compte qu’ils sont l’Église et partent prêcher l’Évangile.

Quarante jours

Le nombre de quarante jours est récurent dans la Bible : il décrit la période durant laquelle la pluie est tombée lors du déluge de Noé, et celle que Moïse passe sur le mont Sinaï pour recevoir les tables de la loi. Dans les évangiles synoptiques, la tentation du Christ au désert dure également quarante jours.

Cette durée symbolise un temps d’attente, d’épreuve et d’apprentissage.

Le lieu de l’Ascension

Église de l’Ascension à Jérusalem

D’après Luc, l’Ascension se produit à Béthanie, le village où vivaient les amis de JésusMartheMarie et Lazare, et où Jésus a ressuscité Lazare. C’est également dans ce village qu’aurait été baptisé Jésus.

Une tradition la situe au sommet du Mont des Oliviers où une église a été édifiée autour de la pierre qui recèlerait la dernière empreinte du pied de Jésus sur terre avant son ascension vers les cieux 8,9.

Histoire de la fête

La célébration de l’Ascension est attestée à la fin du ive siècle parfois fêtée simultanément avec la Pentecôte jusqu’au ve siècle11.

À partir de 511, la fête de l’Ascension fut précédée en Europe par les trois jours des Rogations, qui devinrent facultatifs dans le culte catholique après Vatican II.

Calendrier]

L’Ascension est célébrée au quarantième jour après Pâques, il s’agit d’une fête mobile dont la date est fonction du calcul de la date de Pâques et est donc généralement différente entre le calendrier liturgique catholique et le calendrier liturgique orthodoxe.

Elle est la dernière des cinq fêtes cardinales de l’année liturgique catholique.

Elle tombe donc toujours un jeudi, entre le 30 avril et le 3 juin inclus pour les Eglises occidentales et entre le 13 mai et le 16 juin pour les Eglises orthodoxes.

Le Jeudi de l’Ascension est jour férié dans plusieurs pays (en Europe : AllemagneAutricheBelgiqueDanemarkFinlandeFranceIslandeLiechtenstein,Luxembourgprincipauté de MonacoNorvègePays-BasSuèdeSuisse ; en Afrique : BéninBurundiBurkina FasoCôte d’IvoireMadagascarNamibie,Sénégal ; Togo; en Amérique : ColombieHaïti ; en Asie et Océanie : IndonésieVanuatu).

Certains pays, comme l’Italie, l’Espagne, le Portugal ou la Grande-Bretagne, la célèbrent le dimanche suivant4.

Ascension de Jésus, ivoire, aux environs de l’an 400, Musée national de Bavière, ancienne collection Martin von Reider (Munich).

Les Actes proposent l’épisode comme le début du « temps du témoignage » : les croyants sont désormais seuls mais « nantis d’une mission »5 dans l’attente du retour de Jésus. Ainsi, dans les récits lucaniens mettant en scène le Ressuscité, celui-ci n’opère pas de miracles – à la différence du passage johannique qui sont plutôt le fait de témoins inspirés par le Nom de Jésus.

Il est possible que l’auteur de Luc et des Actes s’inspire d’une tradition populaire faisant un parallèle avec les assomptions respectives de Moïse, d’Hénoch ou d’Isaïe, ou encore avec d’autres récits édifiants mettant en scène l’élévation de personnages illustres de la mythologie gréco-romaine, comme RomulusHercule ou Médée, voire des apothéoses d’empereurs romains, dans une démarche et un récit qui tendent à historiciser le phénomène d’élévation de Jésus.

(Source FR. wikipedia.org/wiki)

Par défaut
tradition et croyance

Que fête t-on à Pâques?…

547e0f37

En ce dimanche 5 Avril 2015 Je vous souhaites de joyeuses fêtes de Pâques.

Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks décrypte nos traditions et croyances.

Que fête t-on à Pâques?

Pâques est la plus importante de toutes les fêtes chrétiennes, encore plus importante que Noel puisqu’elle commémore la résurrection du Christ. Selon les évangiles, après la crucifixion de Jésus ordonnée par le gouverneur romain Ponce Pilate, Jésus est mis au tombeau, mais Dieu le ressuscite trois jours plus tard. Il apparaît à  plusieurs personnes, notamment ses disciples et ce durant une période de quarante jours au terme de laquelle il s’élève aux cieux, c’est ce qu’on appelle L’Ascension. Le vendredi Saint, trois jours avant le dimanche Pâques, correspond à  la date anniversaire de la crucifixion, tandis que le dimanche de Pâques célèbre sa résurrection. c’est donc le jour de la fin du carême qui est un temps de pénitence et de prière, commencé quarante jours avant lors du Mercredi des cendres. . . Les célébrations de Pâques durent traditionnellement toute une semaine. A L’origine il y a la fête de Pessa ou Pâque juive qui célèbre L’exode des hébreux hors d’Egypte. Selon les évangiles, Jésus aurait ressuscité au moment de la Pâque juive, c’est pourquoi le nom à  été repris pour désigner la fête chrétienne. PessaRésultat de recherche d'images pour "image cloches de paques" à  été transformé en latin ecclésiastique pascha, puis en latin populaire pascua et enfin en français Pâques. Attention, en français, si on parle de la fête chrétienne on dit « Pâques » avec un S à  la fin et si on parle de la fête juive on parle de LA pâque sans S à  la fin. Depuis L’an 335, date du concile de Nicée, Pâques est le premier dimanche qui suit la première pleine lune après le 21 mars. De nombreuses dates de fêtes dépendent de la date de Pâques, comme L’Ascension ou la Pentecôte. Comme souvent avec les fêtes religieuses de nombreuses traditions païennes sont venues se greffer dessus, c’est L’objet d’autres vidéos.

Résultat de recherche d'images pour "images de cloches de paques"Traditionnellement en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs aux enfants. Mais d’où vient cette tradition ? Pâques célèbre la résurrection de Jésus, trois jours après sa crucifixion. Aux environs du VIIème siècle, L’église catholique décida qu’en signe de deuil, on arrêterait de sonner les cloches entre le Jeudi Saint (qui représente la crucifixion) et le dimanche de Pâques (qui correspond à  la résurrection). On raconta aux enfants que les cloches étaient parties à  Rome se faire bénir par le Pape. Selon les versions elles se munissent d’une paire d’ailes ou sont tirées par un char. Lors de L’apparition des œufs de Pâques, au IXème siècle les deux légendes se sont associées, les parents racontant aux enfants que les cloches ont déposé les œufs dans le jardin au retour de leur voyage. En Allemagne, dans les pays Anglo-saxons et dans L’Est de la France c’est un lapin ou lièvre de Pâques qui dépose les œufs. Et en Australie, c’est un petit Marsupial, le bilby !

chocolat

Pâques célèbre la résurrection du Christ, mais pourquoi célèbre-t-on cette fête avec des œufs en chocolat ? Depuis L’antiquité, L’œuf est un symbole de vie et de renaissance, les romains, les perses et les Egyptiens décoraient des œufs et se les offraient pour célébrer le retour du Printemps. Au IXème siècle L’Eglise catholique interdit la consommation d’œufs durant le carême, la période de privation juste avant Pâques. Cependant comme les poules continuaient de pondre, les gens se retrouvaient avec des œufs en trop. Ils prirent donc L’habitude de décorer les œufs qui n’étaient plus consommables et de se les offrir entre eux. Au XVIIIème siècle, les commerçants allemands et alsaciens eurent L’idée géniale d’associer le chocolat à  Pâques afin de fêter la fin des privations du Carême. Ils confectionnèrent donc des œufs en chocolat. En France ce sont traditionnellement, les cloches qui amènent les œufs de Pâques, dans les pays germanique et anglo-saxons c’est le lapin de Pâques et en Australie, c’est un petit Marsupial en voie de disparition, le Bilby ! Retrouvez l’actu livre et télé de Gaël Pollès sur gaelpolles.com

c2d67a50

L’agneau Pascal

Certains d’entre vous ont peut-être L’habitude de manger un bon gigot le jour de Pâques, une tradition partagé par les juifs et les chrétiens, cependant dans les deux religions L’agneau pascal n’a pas du tout la même signification.
La pâque juive ou pessa en hébreux commémore L’exode des hébreux hors d’Egypte. Selon L’Ancien Testament les hébreux étaient esclaves des Egyptiens, Moïse demanda au pharaon d’Egypte la libération des hébreux. Devant le refus du pharaon, Dieu infligea aux Egyptiens les dix plaies d’Egypte afin de le convaincre de laisser partir les hébreux. Afin qu’ils soient épargnés par le fléau, Moïse prescrit le sacrifice d’un agneau aux hébreux dont ils devront manger la viande avec du pain azyme et des herbes amères et surtout enduire les linteaux de leur maison du sang de L’animal afin que le seigneur reconnaisse leur maison.
Les chrétiens mangent aussi L’agneau Pascal lors de la célébration de Pâques. s’ils rendent aussi par là  hommage à  L’agneau sacrifié pour sauver les hommes, ils y voient aussi un hommage à  L’agneau d’Abraham, cité dans L’ancien testament. Dieu avait demandé à  Abraham de sacrifier son fils Isaac pour lui prouver son obéissance. Au moment il allait exécuter, un ange serait intervenu pour sauver Isaac et féliciter Abraham de son obéissance et sa crainte de Dieu.
Et pour les chrétiens, L’agneau de dieu, agnus dei, c’est aussi Jésus. Et c’est lui qu’on célèbre le jour de Pâque, qui chez les chrétien célèbre la résurrection du fils de dieu. Dans L’évangile selon St Jean, celui-ci compare Jésus à  un L’agneau qui s’offre en sacrifice pour sauver les hommes.

Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks décrypte nos traditions et croyances. Retrouvez l’actu livre et télé de Gaël Pollès sur gaelpolles.com  http://www.pratiks.com/video/le-saviez-vous/ephemeride/5844/que-fete-on-a-paques-/

Par défaut