Publié dans poèsie

Papillon tu es venu te poser sur moi!

18700263_1343860719062669_6864102341484537796_n

Dans une clarté pure

Papillon tu es venu

Te poser sur moi

Qui ressemble à de la soie.

Au premier frôlement

De tes ailes bleutées

Tu allais me donner

Cette occasion rêvée

D’encore, encore aimer

Et de ne plus jamais pouvoir t’oublier.

Avant de te connaître j’étais fleur de pissenlit

A peine éclose je m’épanouissais.

Puis, je perdais mon bel éclat

Et devenais duveteuse et douce à souhait.

Souffle le vent sur mes étamines de fleurons.

Recrée au cœur de la nature le bonheur absolu !

Amorce le temps, fait que les ailes bleues du papillon

Frôlent et virevoltent sur moi

Chaque jour et chaque nuit.

Roberte Colonel 19/06/2017

-Précision

Le capitule du pissenlit est grand et donc visible de loin : La réunion de toute ces petites fleurs minuscule donnent naissance à une grosse fleur. Le capitule est facile d’accès : Il offre une large surface et une belle piste d’atterrissage pour l’insecte butineur qui s’y pose facilement et ce charge involontairement des grains de pollen fabriqués par les étamines des fleurons.

Le pissenlit cache donc plus d’une fleur dans son sac !

 

 

Publicités