Où vont-elles, où vont-elles, nos amours passées ?

 «Où vont-elles, où vont-elles, nos amours passées ?

Qui me le dira ?

Elles deviennent des fantômes, des ombres, des larves, disent les poètes.

Eh quoi ! N’étaient-elles rien ?

Ce monde qui s’efface de devant nos yeux n’a-t-il jamais existé ?

Les passions sont-elles des rêves aussi vains que ceux du sommeil ?

Non, c’est impossible.

Les rêves du sommeil sont l’action d’un moi inconscient et incomplet.

Nos passions sont, non pas seulement l’action fatale, mais encore l’œuvre voulue de tout notre être.

L’entraînement les suscite, mais la volonté les poursuit, les connaît, les définit, les nomme et les satisfait.

Nos passions, c’est notre esprit et notre cœur, notre chair et nos os, notre puissance réalisée,

l’intensité de notre vie intime manifestée par notre vie physique;

elles aspirent à être partagées, elles le sont, elles agissent, elles deviennent fécondes, elles créent !

Elles créent des œuvres, des actes, des faits accomplis, l’histoire,

— des choses belles, l’art, — ou bonnes, des idées, des principes, la connaissance du vrai.

Elles créent des êtres, des enfants qui naissent de nous intellectuellement ou réellement.

Ce ne sont donc pas des songes ni des spectres. Ôtez les passions, l’homme n’existe plus.»

George Sand, Le Dernier amour.

5 réflexions sur “Où vont-elles, où vont-elles, nos amours passées ?

  1. Mon blog mes mots douceurs est le change avec vous amis(es) de doux mots mais aussi de textes appartenant à d’autres auteurs comme ce jour un écrit de Georges Sand.
    La poésie est pour moi devenue importante pour exprimer mes humeurs du moment et aussi mes ressentis.

  2. Bonjour Georges
    Depuis toujours j’aime Georges Sand . J’ai visité plusieurs fois sa demeure dans le département de l’Indre et lors que tu entres dans sa maison c’est comme si elle était là a te souhaiter la bien venue.
    Dans la salle à manger un énorme bouquet de fleurs et de jolis couverts sur une table servent de décors.
    Il règne une ambiance extraordinaire d’ objets, des œuvres littéraires écrites par des artistes de théâtres, où elle fit construire un théâtres spécialement dédiés au troubadours de passage. Elle se plaisait en compagnie d’écrivains, de grands musiciens et certains y séjournés dans sa demeure des mois durant Elle repose dans une petite tombe au fond de son jardin a l’ombre d’un grand chêne.
    Voilà, dommage que j’ai oublié de parler un peu plus d’elle dans mon billet. Je le ferais a l’occasion …
    Waa déjà l’heure de manger !
    Bisous Georges

  3. Très bon choix que ce texte de G.Sand
    Je retiens ce paragraphe en particulier auquel j’adhère :
    « Nos passions, c’est notre esprit et notre cœur, notre chair et nos os, notre puissance réalisée,
    l’intensité de notre vie intime manifestée par notre vie physique;
    elles aspirent à être partagées, elles le sont, elles agissent, elles deviennent fécondes, elles créent !
    Bonne soirée Roberte
    Bisous ☺

  4. Bonsoir Lucia
    en effet ce texte ma marquée j’étais certainement prêtre à l’accueillir bien qu’il soit un peu difficile à interpréter.
    Je suis heureuse de te revoir sur mon blog venir me commenter et pour cela merci Lucia.
    Je te souhaite une très douce soirée.
    Bisous

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s