Publié dans documents

Alzeimer on te nomme…

Qu’a tu fais de mon mari voleuse de mémoire ?

Tu lui rends toute forme de vie

Impossible depuis des mois.

Maladie d’Alzeimer on te nomme,

  À cause de toi tout à changer en lui.                                                                                                        

 Il tourne ses doigts toute la journée, 

Il ne sait plus faire que cela.

On lui à fait passer un scanner

 Et sais tu sale voleuse que tu as envahi

Son cerveau de taches blanches.

Il y a en a tant que sa vie d’avant

Il ne s’en souvient pas.

 Demande-lui son nom et où il habite ?

Il te répondra d’un air triste

« Je ne sais pas »

Il ne garde aucun souvenir

Des prénoms de ses enfants

De ses petits enfants qu’il aimait tant.

Demain c’est le jour de son anniversaire

Son âge il ne sait le dire.

Sa mémoire s’est envolée

Nous laissant tristes et désemparés.

Nous sa famille ne savons comment réagir

À la solitude dans laquelle il se laisse enfermer.

Viendra le jour pas si lointain

Où il devra nous quitter

parce qu’il n’y a aucun espoir qu’il puisse  guérir.

Qu’emportera t-il de son vécu ici bas ?

Qu’emportera t-il de ce qui fut de notre amour à nous deux?

Roberte Colonel 25/09/2020

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

23 commentaires sur « Alzeimer on te nomme… »

  1. Bonjour Marieliane ,j’ai le coeur bien lourd en te lisant, quelle sale maladie, c’est très triste pour vous deux , tu as raison c’est une voleuse, et on ne peut rien contre elle, bon courage et gros bisous MTH

    1. Marie la vie est parfois injustes et triste mais elle est la vie et l’on doit accepter ce qu’elle nous envois. J’arrive a l’accepter sans colère bien que mes forces s’amincies et parfois je crie après lui qui ne comprend plus rien à rien. Il faut répéter et répéter les choses pour qu’il admette de réagir. Cela crée des conflits entre nous tu te doute bien mais je tiens encore un peu le coup.
      Il y aurait tant a écrire sur une journée en compagnie de cette voleuse. Du rire en passant aux larmes devant les actes tordus qu’il me fait c’est cela qui m’épuise. L’aidant n’a pas le beau rôle surtout comme moi qui suis seule dans cette épreuve.
      Gros bisous Marie.
      « Marie j’ai rectifié des phrases de mon billet si tu veux le relire. Bisous »

  2. C’est comme un tableau qui s’efface irrémédiablement… Cette maladie est terrible, et c’est peut être pire pour celles et ceux qui sont à côté, spectateurs impuissants.
    Je suis de tout cœur avec toi Roberte. Bises tendres.

    1. Bonjour Catherine pour mon mari c’est sa vie arrachée a ses souvenirs.
      Pour lui ses pertes de mémoires commencèrent doucement suite à une très grosses anesthésie. En quelques mois il n’était plus le même homme il dut consulter notre médecin de famille qui lui fit faire des examens et les résultats furent difficile a entendent . La maladie d’Alzheimer est une épreuve pour lui qui n’a plus de repères ni sur le temps ni sur sa propre vie.
      Il est journellement épuisant et il me faudra bien un jour prochain le placer. Je ne m’y résigne pas c’est trop dure.
      Merci ma chère Catherine pour ton soutiens. bises affectueuses.
      « Catherine j’ai rectifié des phrases de mon billet si tu veux le relire. Bisous »

  3. Je suis certaine que votre mari perçoit tout l’amour que vous avez pour, qui vous fait traverser au mieux cette épreuve de vie si spéciale. Je suis certaine que celà l’aide beaucoup …très douces pensées vers vous💕🌼

    1. Bonsoir Georges,
      c’est en effet une maladie terrible qui nous laisse tellement désespéré de ne rien pouvoir faire pour lui. Il y a des jours comme aujourd’hui où je retrouve sa gentillesse et son sourire. Il n’y a pas eu de reproches. Alors qu’a d’autres jours il y a de la colère et comme il ne s’exprime qu’avec des phrases incomplète il se fâche quand je ne le comprend pas.
      Je te souhaite une belle soirée.
      Bisous Georges

  4. Coucou Marieliane, je comprends bien, que c’est usant pour l’accompagnant, chez , nous on peut amener les malades quelques après-midi par semaine dans la maison de retraite où des ateliers sont prévus, cela permet de souffler, il n’en n’éxiste pas chez toi? bon courage bisous MTH

    1. Marie il en existe à Béziers et mon mari est inscrit aux ateliers deux jours par semaine nous attendons la réponse de la sécurité sociale pour connaître si le transport va être pris en charge ainsi qu’une partie de la prise en charge de la journée.
      Bisous Marie

  5. C’est terrible. D’autant plus dur pour moi que j’ai connu Roger. Je me souviens de nos blagues partagées et des souvenirs de vacances qu’il m’avait racontés,à notre sortie du bureau de poste.et nos promenades en bord de mer.
    Une grande responsabilité que tu assumes toute seule. Bon courage ma grande.

    1. Bonjour Charef,
      Tu as connu effectivement mon mari. Rappel toi il était déjà sous un médicament qui soit disant ralentie la maladie mais qui n’empêche pas son évolution a terme. Il est en phase deux. J’ai voulu à ma manière écrire sur mon billet ce qu’il traverse comme handicapes au jour le jour lui mais aussi, tous ceux qui sont atteints de cette maudite maladie
      Lorsqu’il reprend un peu de lucidité et de calme il redevient lui même avec quelques brins d’humour mais c’est de plus en plus rare
      Je viens de lui lire ton écrit je pensais le faire réagir aux souvenirs que tu mentionnais mais ce fut hélas sans succès. Comme toujours il ma dit « je ne me rappel pas. »
      Merci Charef pour tes mots et ton encouragement amical .

  6. Bonjour Roberte,
    Quelle triste maladie que celle-là, en effet ! Pas facile pour toi, j’en conviens, hélas ! Mais, ne crains pas au sujet de ce qu’il apportera en quittant cette vie car cette maladie elle, il ne l’emportera pas avec lui ! Alors tout ce qu’il aura vécu avec toi, avec vous tous, tout cela, ça ne le quittera pas, sois-en assurée ! C’est inscrit pour la Vie avec un grand V !
    Courage ! Avec toi de tout ❤ ! Gros bisous ❤

    1. Bonjour Colette,
      Pas facile en effet de vivre avec un malade d’Alzeimer . Le travail ne me manque pas du matin au soir mon mari requière une vigilance de presque tous les instants. Un soir de la semaine j’ai cru avoir fermé la porte d’entrée et au lieu de cela j’ai tourné la clé pour ouvrir la porte. Un voisin à retrouvé mon mari hébété en pyjama et pantoufle dans la cour de notre résidence. Je ne te dis pas tous les tours pendables qu’il me joue.
      Merci pour tes mots réconfortants qui apaisent mes inquiétude sur l’après sa fin de vie.
      Du courage j’en ai et j’espère qu’il m’en restera encore longtemps pour l’aider a vivre chez lui.
      Gros bisous Colette

      1. Bonjour Roberte,
        Tu as toute mon admiration !!! Cette force je te la souhaite de tout mon ❤ !
        Ma belle-soeur l'a fait pour mon frère sauf que lui, c'était le cancer …
        Douce poursuite de ce samedi et gros bisous ❤

      2. Colette merci très sincèrement je suis touchée par tes mots.
        Je te souhaite un bel après midi dans ton joli Canada.
        gros bisous à toi.

    1. Bonjour Fanfan
      On est tous impuissant Fanfan devant cette maladie qui retiens les souvenirs d’un être cher. C’est dure de le voir se dégrader de pareil façon jour après jour.
      Notre vie a tellement changé. Pour écrire quelques pages je dois le faire la nuit car il prend tout mon temps.
      Merci Fanfan pour votre affectueux soutien qui réchauffe mon cœur.
      Bisous affectueux

    1. Bonjour Ggo Oui c’est un aller sans retour vers une vie normale. Il faut être aidant du malade pour comprendre que nous sommes impuissant a réussir être au mieux de notre forme lorsque nous devons être presque 24 heures sur 24 a supporter les faits et gestes de notre conjoint où conjointe. Aucune bêtise ne nous est épargnée. Je sourie car j’ai retrouver des petites cuillère dans un endroit impensable heureusement il n’avait pas tiré la chasse d’eau!
      Amitié Ggo

    1. Bonjour Eveline,
      Oui tu as raison triste maladie quand elle frappe un malade elle anéantie toute sa vie d’avant.
      Le pire à été pendant tout ce début d’année où j’ai vécu un véritable enfer. Aujourd’hui sa maladie avance, nous n’y pouvons rien. Mon mari n’a plus de souvenir, il est souvent dans son monde à lui mais il vie sans médicaments et dans de meilleurs conditions que sous l’emprise de ses drogues qu’on lui administraient quotidiennement.
      Eveline je te remercie pour tes mots d’encouragements
      Bisous .

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s