Publié dans texte écris

Pourquoi mes mots douceurs sont ils encore si mélancoliques ?

8c807d2ae9_105738_mouettes-et-goelands

Pourquoi mes mots douceurs sont ils encore si mélancoliques ?

Jour après jour j’apprivoise mon cœur.

La lune monte et grandit puis lentement décroît. Les étoiles disparaissent du ciel laissant la place au soleil à l’heure où des Goélands repassent lents, si lents qu’ils ressemblent à de blancs cerfs-volants

Mes nuits sont toutes différentes. Les douleurs endurées et les étourderies suivent les phases de la lune. Tu es là, tu m’éclaires et tu me dis que c’est cela la nostalgie. Alors, dis-moi pourquoi j’entends toute la nuit la fureur des vagues se fracasser sur la jetée. Dis-moi, de quelle nostalgie elles souffrent ?

En souvenir de quoi il pleure dans ma vie où la lune elle-même se repose ? Serais ce à cause de tout ce temps passé à tes cotés et qui ne sera peut être plus ?

A l’heure où mes soupirs s’apaisent mes rêves serrent encore mon cœur prêt à fondre en larmes au moindre effleurement. Il me faut ne plus souffrir, ne plus penser, sourire au vent qui gonfle les vagues et les faits s’échouer sur le sable.

Regarder devant simplement vivre pour vivre ne pas partir à la dérive, et retrouver au gré du vent l’espoir car derrière chaque déception, choses, ou échec se trouve un nouvel espoir de recommencement. La vie continue rien n’est jamais perdu.

Roberte Colonel 19/01/2020

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

18 commentaires sur « Pourquoi mes mots douceurs sont ils encore si mélancoliques ? »

  1. La nostalgie c’est le regret de ce qui aurait pu être. Se retourner vers ce passé qu’on aurait aimé différent. Et puis un jour on s’en fout, et puis un jour on se tient debout et on regarde devant.
    Ton texte est magnifique Roberte ! Bises affectueuses.

    1. Merci Catherine pour tes mots ils me conforte pensant que le meilleur est peut être devant moi.
      Merci aussi pour ton compliment qui me touche beaucoup.
      Bonne soirée à toi.
      Affectueusement
      Bisous

    2. Catherine la nostalgie? Franchement pas du regret de ce qui aurait pu être. Ce fut, cela a existé! … les regrets c’est quoi encore un retour à l’arrière. Non cela je ne veux plus.
      Simplement je laisse mes sentiments s’exprimer et je constate que depuis 2016 chaque année passée et à la même époque ce fut la même tristesse dans ma vie.
      Douce journée à toi Catherine.
      Affectueusement
      Bisous

  2. La mélancolie, c’est comme une éclipse… La tristesse se glisse devant le cœur qui ne donne plus sa lumière… Mais c’est passager et la lumière revient toujours !
    Bisous Roberte

  3. Mercie Amélie tu es divine je veux te croire. Tes mots sont ma lumière tu le sais.
    Est tu revenue chez toi? Ici il fait très froid.
    Douce soirée Amélie
    Bisous

  4. C’est vrai ce qu’elles disent, Kathy et Mélie.
    « Et puis un jour, on s’en fout »….
    L’éclipse, la tristesse qui se met devant le coeur, c’est exactement ça. C’est passager….
    Ce sont les pensées négatives qu’il faut chasser. Et qui sont la cause de tout. Les remplacer par des positives.
    Les jours tristes, maintenant je fais avec, sachant qu’ils vont passer. C’est comme des nuages…. ils passent.
    😘

    1. Solène alors qu’il arrive vite ce jour où je dirais je m’en fou!!!… il arrivera c’est sûre rien n’est éternel sur cette terre et surtout pas les sentiments.
      Crois moi, car parfois je le dis » je m’en fou » quand la douleur a mon coeur est encore trop insupportable.. je me le répète que je m’en fou! je suis sans doute sur la bonne voix!😘

      1. Oui, ça fait partie des choses plus faciles à dire qu’à appliquer. Je sais bien. Il faut du temps.
        Et pourtant, un jour on y arrive. On s’en fout vraiment.
        Parfois, je me dis que c’est dommage de se gâcher la vie pour certaines choses qui, au fond, ne valent pas toute la peine que ça nous fait.
        La vie est courte. Ça aussi, je me le dis. On a nos familles, nos amis. N »est-ce pas le plus important avec la santé ?
        Oui, des moments où ça fait très très mal. Pour des raisons qu’on ignore, des choses qui remontent, on ne sait pas trop pourquoi. Ces moments là, j’attends qu’ils passent. Comme la pluie, un orage… Le beau temps revient.
        Et je me dis: « tu crois que l’autre, il se rend malade comme ça ? »… je me fais les questions et les réponses. 😉 En tout cas, après ça va beaucoup mieux. Je me gâte et voilà, j’avance cahin-caha ( des fois), mais j’avance.
        Un jour on passe à autre chose, naturellement.
        Bisous. Tiens bon.

      2. Solène je pense que l’on se remet de tout. J’ai vécu ces dernières années des moments très difficile où ma vie fut réellement en danger. Des opérations graves et je m’en suis remise chaque fois.
        Aujourd’hui je vie une injustice, une incompréhension total dont je ne me sent nullement coupable et le pire c’est qu’il ne m’est pas permise de m’expliquer . Le chat qui humilie sa sourie. Tu imagines le tableau? Oui la vie est courte aussi je vais redescendre sur terre et ne plus m’abîmer dans une histoire qui n’a plus court.
        C’est cela qu’il voulait depuis pas mal de temps. Il à sauter sur l’occasion au moment ou je me trouvais en état de fragilité. pas d’autre explication. Alors là bravo l’artiste!
        Pour répondre à ta question non je ne pense pas que ce monsieur se rende malade à savoir comment je vie son abandon, Finalement après trois semaines je me remets doucement et je continuerai d’écrire suivant mes humeurs et ressenti du moment comme je le désir. Puis un jour que j’appel de tous mes vœux je laisserai notre histoire bien loin de mon coeur😉.

      3. C’est dur parfois, la vie. Je ne sais pas ce qui se passe pour toi, mais je suis passée par-là. Ça fera 3 ans en mai. Il y a qqu’un d’autre dans ma vie, et ce depuis 1an. N’empêche que je suis bien placée pour savoir les séquelles que ça peut laisser ( je ne parle pas d’amour, hein?). Faut dire que moi, j’ai eu la malchance de tomber sur un drôle de « coco » ( plus à plaindre qu’à blâmer, remarque) . N’empêche que refaire totalement confiance après ça, ce n’est pas évident.
        Ah que je te dise: je viens de passer mon blog en privé, car je subis une nouvelle invasion d’indesisables.
        Il suffira de demander l’accès en un clic.
        Bisous, et ne t’en fais pas trop. Prends soin de toi. A bientôt

      4. Sa va Solène je vais relever la tête . Je me souviens très bien de cet époque ou tu étais complètement retournée. Nous échangions alors beaucoup toute les deux et J’aimais bien comme tu nous faisais vivre tes déboires.
        Il faut du temps pour se réparer je me sens une moins que rien, abandonnée… Pour moi la confiance ou un autre homme c’est fini.
        bisous

  5. Bonjour Roberte,
    J’ai un ami qui dit ceci  » il faut arrêter de regarder dans le rétroviseur », il a raison !
    Il faut regarder devant soi, ne plus se faire souffrir car rien ne pourra être modifier du passé. Et du passé, il ne faut prendre que le positif !

    Très bonne semaine Roberte 🙂

    1. Bonjour Fanfan votre ami à raison! Encore un peu de temps et je regarderais très sérieusement dans le rétroviseur. Le passé est passé il ne se ra trappe plus alors sagement je vais le larguais dans la mer il finira bien par ne plus me rendre triste.
      Très bon après midi Fanfan.

    1. Bonjour Georges
      Rien n’est jamais perdu dis tu mais il faut bien un jour s’en allé sans se retourné quand celui qui se moque considérablement de vous le fait sans regret.de faire mal.
      Bel après midi Georges.
      Bisous

  6. Bonjour Marieliane, un brin de nostalgie ne fait pas de mal, mais, il faut aller de l’avant, ne pas se laisser engloutir par les souvenirs, le soleil se lèvera tôt ou tard mais il se lève toujours, alors pour l’apaisement ce sera pareil. Bisous et bon après-midi MTH

    1. Bonjour Marie
      Il est certain que depuis quelques jours j’ai de la peine à me reconnaître. Je suis taciturne et je me gâche la vie.
      Heureusement j’écrie et pendant que j’écrie je suis concentrée sur ma page et apaisée.
      Pour m’aider à me sortir de mon désespoir (sourire) Je vais me couvrir chaudement. Il fait très froid je vais aller voir la mer car de ma terrasse je distingue de grosses vagues. Elle m’apparaît être déchaînée,
      Bel après midi Marie
      Bisous

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s