Publié dans poèsie

La tendresse …

N9oXiqPRNt0EMDmm6eGvsPac1_g@550x421

« Écrire, c’est comme être amoureux, on est de nouveau, libre – et porté par un désir formidable » Francis Dannemark, »

Je suis heureuse d’être en vie,

Et de cette liberté qui est mienne.

Fallait-il tant de détresse,

Tant de tristesse, pour apprécier la vie ?

Pour te le dire j’écrie mes délires

De ceux qui te faisaient rire

Tu t’en souviens ?

Le soleil ces jours là brillait de mille éclats.

Tu me disais : tant fais pas

Demain sera meilleur, tu seras guérie.

Mais demain était encore pire

Je souffrais le martyre et n’osais te le dire.

Il m’a fallu du temps pour retrouver ma santé.

Aujourd’hui je suis guérie, et

Nous avons quelques années de plus.

Avec une excitation contagieuse nos mots,

Sonnent en écho

La tendresse et l’amour  réunie.

Roberte Colonel 04/11/2019