Publié dans rêve

Le miracle, on l’espère en silence…

cropped-femme-endormie.jpg

Le miracle, on l’espère en silence, sans bouger, on ne voudrait surtout pas le déranger, qu’il change d’avis, qu’il fasse demi-tour. (Hélène Machelon)

Alors que je dormais le miracle est venu à moi.

Il s’est invité doucement dans mon sommeil,

Puis il ma dit tout bas…

Rêve ma belle endormie, ne te réveille pas.

Les étoiles éclairent de lumière ton visage.

Sois heureuse, ton rêve va se réaliser.

Puis il parla si fort qu’il me réveillât.

A quel rêve faisait t-il allusion ?

Devrais-je le croire le miracle ?

Ici bas, mes déceptions me sont coutumières.

Mes projets tombent souvent à l’eau.

Que sais je, qui puisse se réaliser

Au dire de ce miracle venu cette nuit dans mon sommeil ?

Ce pourrait-il que ce soit prémonitoire ?

J’ai de bonnes raisons pour y croire…

Si la vie est un miracle de tous les jours, vous vivez dans un miracle permanent !

(Roberte Colonel)

pen-4163403_960_720

Le miracle

  1. L. : La poésie comme la prière sont aussi action de grâce, occasion de s’émerveiller de chaque instant, sans penser au passé ni à l’avenir. Même dans l’épreuve, et tout en restant dans la vie, on peut toujours se laisser émerveiller par l’empreinte du Seigneur qui passe. Comme cet homme croisé un jour, qui portait un tee-shirt sur lequel était écrit : « Dieu est la seule réponse ». Il y a des signes et des miracles même dans les plus petites choses de la vie, où le visage de Dieu apparaît.

Véronique Lévy, auteur de Montre-moi ton visage (Cerf),