Publié dans Non classé

J’ai semé mes douleurs…

L’image contient peut-être : fleur, plante, texte et nature

Il y a toujours un moment où on a envie d’interroger le ciel, de lui demander ce qui nous attend, ce qu’il attend de nous.

Et c’est ce qu’on fait, même si parfois le réponse tarde à venir ou même n’arrive jamais jusqu’a nous.

Et c’est ce qu’on fera encore, pour qu’un jour le vent mumure tout bas ce qu’on espère.

Je crois bien que c’est cela aimer la vraie vie.

Pour ne pas sentir l’horrible fardeau du temps qui brise mes épaules et me penche vers la terre, il me fallait les mots.

Ils sont des graines, ils ont besoin de la lumière de l’esprit et de la chaleur pour germer. Ils ont le pouvoir de creer un jardin d’abondance au champs de l’endurance. (Roberte Colonel)

 

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

15 commentaires sur « J’ai semé mes douleurs… »

  1. La parole est sacrée et le mot l’enterrine pour la postérité. La parole est le souffle chaud de nos poitrines qui modèle nos mots. Ils prennent du relief qu’ils découpent dans l’espace du temps qui nous donnera tore ou raison. Nos mots traduits en prières escaladent les cieux et ne sont que l’écho de nos ondes que nous souhaitons positives.
    Belle interprétation de la citation de Khalil Djebran.
    Bonne soirée Roberte.

    1. Merci charef ton commentaire je dois avouer que lorsque j’ai lu la citation K. Gibran j’ai immédiatement eu envie d’écrire. J’ai traversé un tas d’épreuve ces années et souvent j’ai eu envie d’interroger le ciel sur ce que sera mon devenir. Ces questions sont celles que se posent des personnes en grandes difficultés, et j’étais de celle là.
      Aujourd’hui le vent m’apporte la réponse : Jaime la vie celle que je vie au présent.
      Bonne fin d’après midi.Charef

      1. Tu avais tendance avant cette embellie à t’enfermer dans ton passé récent et lointain. il est temps de manger le pain qui te reste ,de vivre pleinement le présent sans appréhender l’avenir. Bonne fin de journée Roberte.

  2. Bonjour Roberte,
    Contrairement à vos écrits, je ne veux savoir. Je pense qu’il est préférable de vivre l’instant, savoir s’est modifier son parcours certe, mais est-ce vraiment la solution et puis est-ce positif. Cela voudrait dire que nous trions notre vie, est-ce possible ?! Si cela est le cas, quelle saveur aura cette vie ?
    Il me semble qu’il faut aussi du négatif dans une vie car celui-ci permet alors de se forger et nous donne de belles valeurs ainsi qu’une grandeur d’âme. Mais bien évidemment ceci n’engage que moi Roberte.
    Très bonne semaine à vous 🙂

    1. Parfois Fanfan c’est bon de se poser la question qui tourne en boucle dans la tête quand on est envahie par trop de mal-être. Si je pouvais savoir si ma misère va s’arrêter permets aussi le si je pouvais c’est négatif mais au travers de si on peut y chercher une lueur d’espoir.
      J’aime avoir écris ce texte car j’aime les commentaires qui s’en dégagent ou chacun peut amener sa réflexion personnelle.
      Je vous souhaite une très douce fin d’après midi Fanfan

  3. Jolie partage Roberte
    Moi, ce n’est pas le vent que j’interroge : c’e sont les étoiles 🙂 Mais le cheminement est le même…
    Douce journée Roberte
    Bisous

    1. Amélie nous sommes des âmes sensibles et chacune de nous trouvons notre forces dans le ciel puisque les étoiles dorment dant le ciel et le vent nous apporte la réponse.
      Douce fin d’après midi Amélie.
      Bisous

  4. Interroger le ciel ne pourrait suffire pour savoir agir à ce qui nous attend ! La vie est ainsi faite on subit ses assauts. On réagit comme peut pour ne pas fléchir sous le fardeau.
    Pour certains les mots sont salvateurs. Ils exorcisent les maux.
    Une parole plantée dans la bonne terre fait germer le  » fruit de la parole » qui libère.
    J’aime cette citation de Khalil Gibran et ta réflexion qui en a suivie
    Bonne semaine Roberte
    Bisous ☺

    1. Merci Lucia pour ton commentaire qui me touche car nous avons eus l’une et l’autre des passages très difficiles.
      Pour moi c’est salvateur que de regarder le ciel et de lui poser des questions. Il me semble entendre toujours une réponse positive car là haut il y a mon ange protecteur….
      Les mots m’ont aussi aidée je ne saurais m’en passé ils font partis de moi.
      Bonne semaine à toi aussi Lucia.
      Bisous

  5. Merci Colette d’apprécier mon texte.
    Oui tu as raison cette citation est remplie de sagesse car en semant mes souffrance j’ai fini par guérir de mes maux qui avaient laissés de grosses cicatrices.
    Mes mots ont dit mon ressenti.
    Bonne soirée ma chère Colette.
    Bisous

  6. Les mots pour venir à bout des maux…
    Quant à Khalil Gibran c’est comme Christian Bobin, ils ont toujours les mots justes au moment où on en a besoin Soit ils nous invitent à la reflexion, soit ils nous réconfortent ou confortent… en tout cas, ils nous font du bien. Merci Marieliane pour les tiens. Avec toutes mes affectueuses pensées

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s