Publié dans et poèsie

Ce qui se lie reste-t-il lié à jamais ?

11224364_765436470250247_8876417564944682002_n

Bribes de textes choisies en flânant sur mes poésies

Retenues où clamées un jour où il fit gris dans mon cœur.

Etais-ce en Automne ou bien étais-ce en hiver ?

Jour de douleur dans ma poitrine

Où mes mots se perdaient sur des ruines de phrases vidées de tous leurs sens.

Où je me disais qu’il y aurait d’autres qui viendraient prendre place

Pour des lendemains bien différents.

Des mots comme si rien n’avait jamais eu lieu

Ce qui se lie reste-t-il lié à jamais ?

Se délie–t-il pour être relié ?

Lié puis relié sans fin ?

On ne peut se passer de ce qui nous a liés.

Qui de nous peut dire quand exactement

Les fissures deviennent des fêlures ?

Puis se muent en gouffres infranchissables.

Nous mêmes l’ignorons, nous le découvrons qu’en nous perdant.

Roberte Colonel 28/09/2018

 

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

7 commentaires sur « Ce qui se lie reste-t-il lié à jamais ? »

  1. Quand l’oiseau rompe le lien de sa cage il ne s’en éloigne pas trop. Il tourne en rond sans savoir ce qui lui arrive. L’immensité du ciel lui fait peur lui qui n’a jamais eu l’occasion de déployer ses ailes. Heureusement que la nature reprend ses droits et que par instinct il s’adaptera au grand air et aux saisons qui qui ne se ressemblent pas. Le lien, se lier, n’est ce pas une volonté de restreindre sa liberté. Bon weekend-end Roberte.

    1. Le lien une fois défait n’est ce pas une volonté de se délier, une façon aussi de reprendre sa liberte. De se défaire de ses habitudes, de s’en éloigner, de vivre sous d’autres cieux.
      Bon samedi Charef

    1. Coucou Marie,
      Bien sûre je n’écrie que ce que je ressent et c’est en cela que tu me reconnais. Et si c’était cela l’amitié Marie se reconnaitreau travers des mots de l’autre la ressentir en prenant connaissance de ce qu’elle écrit.
      Bonne fin de samedi.
      Bisous Marie

  2. Je viens de lire des billets plus anciens. Et je pense avoir encore beaucoup à découvrir. C »est tant mieux, ce dont des moments agréables….
    Merci Marielianne pour tes partages, ta poésie. Bisous. Re… on va dire. A bientot3. Et au plaisir de te lire. Encore et encore.

    1. merci Solène oui des billets écrits avec mes mots, mes états d’âmes de peine, de joies, d’espoirs.
      Je veux lacher prise il le faut maintenant j’ai eu trop de blessures qui m’ont rendu fragile ma santé à en pris un coup. Alors dorénavant quelque soit le choix que je vais faire de ma vie je vais m’atteler a être heureuse.
      Merci Solène d’être venue me lire.
      Je te souhaite une très belle fin d’après midi.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s