Publié dans livre

J’ai lu…

J’ai lu,

IMG_1369IMG_1370

C’est un très beau roman écrit à 4 mains par Roberte Colonel et Charef Berkani, Roberte  certains d’entre vous la connaisse.
J’ai la joie qu’elle me considère comme une amie, je la prénomme Marieliane ,son premier roman m’avait enthousiasmé et dans celui ci , je retrouve son écriture dans le personnage de Marie.

Ce roman m’a dérouté , mais je ne vous dirais pas pourquoi, à vous de le lire pour vous faire une idée en lisant ce livre que je ne saurais trop vous conseiller. Sachez seulement que c’est cette histoire d’amour qui m’a,  comment dire, perturbée et m’a fait me poser des questions sur l’Amour à la rencontre improbable….

Je  transcris ci-dessous un passage de ce livre pris à la fin du livre : Présages, des pensées de Roberte ,

image

Bien triste ce matin gris, couleur de cendre, ou la vague à l’âme tangue entre rêves nostalgiques et les chimères évoquées du bout des lèvres comme un râle  à bout de souffle.
Par  déception de l’humain , on fini par prendre  goût à la solitude. C’est parfois un choix de vie!

La jalousie attise le feu de l’envie.
Le bonheur? parfois  on passe à côté et on s’en aperçoit qu’après.
Il y a  des planètes que notre esprit s’approprie faisant fi du monde qui gravite tout autour.

L’ amour de la terre  et ses lumières . L’amour d’un être cher que sa présence éclaire.

Quel merveilleux moment quand la nuit  donne les clefs du bonheur au jour qui s’éveille. C’est dans cet interstice que se glissent  l’amour et la plume du poète pour écrire ses plus belles pages.

6e9d7b70

Je suis une « fan » inconditionnelle de cette écriture si poétique.
Merci Marieliane , continue de nous enchanter et sur ton blog et dans tes livres.
D’ailleurs  il y a un autre récit  à venir?    Billet de : (Marie des vignes)

Iris-germanica-Ovation-blushing-pink-1914-1_1 Pour toi cette Iris Marie.

Merci pour tes mots chaque jour déposés sur mon blog.

Merci pour avoir écrit ton ressenti suite à ta lecture de notre livre Équinoxe.

Merci pour tes encouragements .

Merci Marie d’être mon amie.  (Marieliane) Roberte