Il est venu de si loin…

apres-naufrage-pi-trouvera-refuge-canot-sauvetage-accompagne-richard-parker-tigre_0_730_410

Il est venu de si loin…

Il a franchi la mer balotté par les vagues qui mouillait ses pauvres aillons qu’il portait encore sur lui.

Pour toute richesse, il n’avait qu’ un petit ballot contenant les quelques souvenirs de sa vie d’avant.

Pour son voyage lointain il avait emprunté de l’argent afin de payer le passeur qui louait son radeau de fortune à des centaines de pauvre gens.

Il voulait fuir la misère pensait –il. Il voulait trouver de ce coté ci son bel el dora do

mais au cours de la traversée celui ci s’échoua en mer.

Les vagues empotèrent avec elles des centaines de ces compatriotes.

Lui, il s’accrocha de toutes ses forces à la coque du bateau qu’il serra si fort qu’il ne pouvait plus sentir ses doigts endoloris.

En quittant son pays de misère il avait fait un vœu qui le transcendait et lui donnait du courage.

Il ne pouvait pas se laisser engloutir, il fallait à tout prix qu’il réussisse a gagner le rivage.

Dans son pays la bas on le lui avait souvent répété qu’en France il serait respecté, qu’il trouverait du travail.

Il avait fini par croire que sa vie serait meilleur de ce coté ci de la mer. Il choisit donc de rejoindre ce pays du bien être pour trouver sa place, il ne devait pas se démoraliser il y arriverait.

Il luta Jusqu’à l’épuisement  pour atteindre la côte, et ce répéta comme un leitmotiv qu’il serait heureux dans ce pays des libertés ou chacun peut entreprendre, ou chacun a sa place dans une juste société.

Il adressa une prière à son Dieu de bonté de l’aider d’avoir la force de tenir bon, de ne pas flanché. IL senti sur lui la brise du vent léger qui le poussait doucement vers ce monde meilleure, un monde de liberté.

Il continua à nager… longtemps… jusqu’au moment où trop épuisé il s’échoua  fatigué sur le sable mouillé.

Il s’endormit.

A son réveil il sentit dardé sur son corps éreinté les rayons du soleil. Il regarda le ciel et se dit qu’ici quelque soit la couleur de la peau des hommes, ce petit coin de ciel bleu appartenait à tout le monde… sans distinction de race ni de religion.

Roberte Colonel

 

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

18 réflexions sur « Il est venu de si loin… »

    1. Merci Georges depuis un moment je voulais aborder ce thème car en effet certains fuient leur pays parce qu’ils n’en peuvent plus. Et moi j’en ai assez du racisme ça m’insuporte.
      Bonne nuit Georges.
      Bisous

  1. Les premiers migrants sur terre furent Adam et Eve quand il n’y avait pas de frontières. Dans ce monde transformé en enfer nous souhaitons tous retrouver notre coin de paradis perdu depuis la nuit des temps. Un thème d’actualité. Bonne soirée Roberte.

    1. Oui Charef un thème d’actualité mais qui reste émouvant quand la demande est sincère de s’intégrer à la société choisie. Quand l’émigré pour survivre à sa pauvreté est près a braver n’importe quelle situations pour survivre alors pour moi peut importe la couleur de sa peau. Je suis citoyenne d’un pays ou je suis libre. Je voudrais tant qu’il en soit ainsi pour tout le monde.
      Je sais bien qu’on ne peut accueillir la misère du monde mais tendre une main généreuse a celui qui souffre dans son pays c’est un acte charitable.
      Bonne nuit Charef.

  2. Bonjour Roberte,
    Que de réalisme…Oui la France est souvent perçu comme une terre d’asile heureuse, hélas ce n’est qu’un mirage. Dans ma région, ces personnes ne sont pas les bienvenue et on ne fait RIEN pour leur venir en aide, c’est HONTEUX !
    On prend en charge les jeunes jusque 18 ans et puis à l’heure de leur majorité, ils sont à la rue, quel choc pour ces jeunes qui ont déjà tant souffert pour venir…Quel manque d’humanité…
    Bonne journée Roberte 🙂

  3. Bonjour Fanfan merci car ce billet je vous le dédie suite à notre échange de commentaire d’hier matin. J’avais très envie d’écrire sur ce passage de migrants entré en France pour de bonnes raisons. Il m’est venue l’idée de parler de ce petit coin de ciel bleu qui appartient a tout le monde… je n’ai pu résister à donner mon point de vue.
    Bonne journée Fanfan.

  4. Merci Colette parfois il faut oser dire les mots… il y a tant de souffrance dans ce monde que se voiler la face ne sert a rien mais la dénoncer peut aider certaines personnes à être mieux perçue dans notre société.
    Bon après midi Colette.
    Bisous

  5. Il faudrait que chacun de nous s’imprègne de ton texte Roberte si vrai
    Car un jour qui sait §§§ se sera nous peut être
    Bravo d avoir écrit ces mots
    Bonne soirée;;bisous

  6. Merci Dany il faut essayer de se mettre à la place de certaines de ses personnes qui quittent tout leur passé pour un avenir incertain .Merci pour ton commentaire il me touche .
    Bisous Dany.

  7. Merci a vous Mari de me lire, et d’apprécier mon texte.
    Il faut dire les choses lorsqu’on les ressent comme nécessaires.
    On ne sait pas la souffrance que certains de ces migrants éprouvent alors qu’ils ont tout quittés pour fuire leur pays de misére.
    Bonne soirée a vous aussi Mari.
    Je vous embrasse
    Roberte

  8. iideelle
    De nos mots nous aimerions changer les mentalités.
    Hélas je le sais il y aura toujours de bonnes personnes et de mauvaises… celles là ne changeront jamais, elles resteront toujours racistes et sans âmes.
    merci ideelle de venir me lire.
    Bon dimanche a vous
    Roberte

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s