Publié dans poèsie

La peine…

14102486_1187912171277456_3934141191247690428_n

« Et je grave ma peine dans la rose de la mémoire,
Dans les pétales de la vie qui se fane pour éclore… »

La peine,

Elle naît de l’envie

Elle se nourrit de souffrance, de douleur

Qu’elle fait naître sur un lit d’indifférence

Comme pour mieux sans repaître.

Elle pousse sa victime tout au bout du malheur.

Elle se fait la vitrine de l’épreuve.

Elle vit au fil de la vie dans la fureur qui l’habite

Et quelle nous donne à voir. Malheur a celui qui croise la peine

Au détour d’une phrase, d’un abîme de la vie.

Sans pour cela tuer

Elle mesure, elle toise, quand nous la voyons agir

On ne peut que prier pour en être épargné.

Ne fléchissez jamais devant la peine

Qui pour mieux vous voir sombrer

dans la souffrance,

N’a pas de limite à la bonté.

Roberte Colonel