Publié dans poèsie

Il était une fois la forêt

 

unnamed

Une a une tourbillonne les feuilles d’automne

Les toutes belles se sont parées de leurs atours

Pour fêter le dernier jour de l’été.

Elles ont mis leurs beaux habits dorés,

Pour un denier voyage au soleil qu’éblouissait l’été.

La brume du matin recouvre les toutes belles d’humidité.

Les gouttelettes d’eau au bout de leurs tiges pleurent de tristesse.

Les feuilles ne se retrouveront plus au prochain été.

Sous la brise légère du vent une amitié secrète

S’était liée qui les faisaient se balancer au vent léger.

Il était une fois l’automne, tombe les feuilles dorées

Tapissez les sous bois aux couleurs d’une fin d’été.

Dès le prochain printemps d’autres feuilles vertes renaîtront

Pour égayer de beauté tous les arbres de la forêt.

Roberte Colonel