Non classé, texte

Le virtuel et le chocolat !!!

dangers-amour-internet

Le virtuel et le chocolat !!!

Le  « j’aime virtuel » n’est il que virtuel ? Comment savoir si l’internaute avec lequel vous devenez ami est réellement la personne  dont l’image vous à séduit ? Son image vous a conquis mais est elle vraiment réelle ? Qu’est ce qui vous prouve que la personne que déjà vous idéalisez est bien celle qu’elle (qu’il) prétend être ?

Doit ton faire confiance à une photo, à une image ? Et si vous vous étiez trompé ?  Vos échanges de « j’aime » celui qui vous viens du cœur a qui d’autre pourrait il s’adresser ? Certains internautes se cachent de peur d’êtrse reconnus derrière des fleurs, où toutes autres images qui les rendent impossible à identifier. Vous allez croire que je ne vais pas bien pour aborder un tel sujet… Non,  tout va bien.

Alors qu’avec mon amie non virtuelle nous échangions sur le petit monde d’Internet elle me fit remarquer qu’elle ne comprenait pas que l’on puisse aimer d’amour un ami virtuel que l’on n’a jamais vu. Elle prit comme exemple le chocolat dont elle raffole ! D’après elle, elle ferait n’importe quoi pour ne jamais en manquer. Il est pour elle, sa douceur, sa gourmandise, son amour ! Pourquoi mêler ici ma meilleure amie et son amour pour le chocolat ? C’est que son amour pour le chocolat est bien réel. Elle me fit remarquer que l’on ne peut aimer jusqu’à la folie un (une) internaute que l’on n’a jamais vu.Résultat de recherche d'images pour "tablette de chocolat" – « J’adore le chocolat me dit elle lorsque je vois une image d’une tablette de chocolat cela ne me fait pas saliver, je trouve l’image jolie mais je n’ai pas envie de la déguster. Ce que j’aime c’est sentir l’odeur du chocolat que j’ai entre les mains. C’est déraisonnable d’aimer une image. Puis elle me donna cette raison : – « Toi, Comment peux-tu concevoir que deux personnes qui se rencontre sur le Net peuvent s’aimer sans jamais s’être vu, s’être toucher, comment concevoir cela pour moi c’est impossible? » J’ us beau argumenter je n’ai pas pu la convaincre que cela peut être possible et que de plus cela existe réellement.

Comme elle est réellement ma grande amie et que je tiens beaucoup a son amitié nous en sommes restées chacune avec nos certitudes.  (Roberte Colonel)

Par défaut