Publié dans Non classé, poésie

On vit, On espère, On se souvient.

images (24)

On vit, On espère, On se souvient.

Elle a inventé sa voix, deviné son sourire,

Et la désiré des mois entiers.

Elle le savait déjà un trait d’union d’amour

Au diapason de toi, au cœur de sa joie.

Tu as su rallumés l’été à l’automne de sa vie.

Elle voudrait te fêter chaque jour,  chaque nuit.

Tes mots, tes gestes elle les a imprimés

Au rythme de son sang, au tourbillon de sa vie.

Le temps n’y échappe pas, quand la tempête gronde

Elle peut séparer, rendre fous, bouleverser la vie.

Reste cependant  l’espoir que revienne de nouveaux  jours.

Lorsque l’esprit se perd vous réinventez le monde,

La pensée vagabonde et a la vie que que vous rêvez.

Quand vos pensée dérives vous les voyez en couleurs

Dans un monde qui ravive votre bonheur.

Vous prenez le temps d’écouter votre coeur,

De vivre  votre amour, de vous aimez!

Loin l’un de l’autre, privée de votre amour

La traque du  bonheur n’y trouve pas son compte.

vous pensez à tout ce temps qui s’attarde,

A toutes ces heures gâchées.

On vit, On espère, On se souvient.

Roberte Colonel