Le Silence…

floaties.gif

Le Silence…

De La fenêtre sans rideau, et par de là les sapins recouvert de neige, Pauline regarde les flocons tomber  un a un sur  le sol gelé du jardin. Un épais tapis blanc recouvre les arbres et les fleurs. . Cependant que son visage arbore une tendresse infinie, elle se sent très seule en ce début de soirée. Elle n’imaginait pas que cette passion ardente et douloureuse qu’elle vivait avec Guillaume  put la tourmenter de cette façon. Son absence  s’éternisait  sans qu’elle  en comprenne la raison. Ce pouvait il qu’il se soit lassé d’elle ? Était-il simplement retenu à cause du mauvais temps ? Et que peut être, elle ne le reverrait  jamais ! Il  le lui arrivait de la laisser sans nouvelle, et son retour lui donnait une impression ambiguë, à la fois nostalgique et désespérée que cela puisse se reproduire. La lueur du jour s’amenuisait de minutes en minutes et sa petite vie sans lui redevenait triste. Elle avait redouté cela, qu’un jour tout finisse entre eux mais pas ainsi, pas sans un mot ! Tantôt elle avait l’impression de s’être fait une montagne de cette absence de nouvelles dont jamais il ne parlait à son retour.  Tantôt au contraire, ce silence était trop clairement celui qu’il faisait pour rendre toute chose entre elle et lui pénible et, semble t’il,  irrémédiable. D’ailleurs sa perplexité ne cessait pas, protégeant encore une espérance. Es ce important ? Songeait-il sans cesse à  partir ? Pour aller ou ?  N’ importe où ?  Tout cela donnait mal à la tête à Pauline, mais sans pour autant la décider à le questionner sur son ressenti amoureux.  Elle n’en disait rien, pourtant ces silences l’exaspérait d’autant qu’il la laissait la, sans le moindre mot d’excuse. Il avait tellement changé !….

Pauline se dit qu’elle en avait connu des abîmes et descendu des pentes où le chagrin ravine les jours de tourmentes. Elle avait rêvé de soleil qui s’éteignait à vue au moment du réveil. Elle avait vécu des rancœurs à détester la vie, tuer les heures pour voir surgir l’oubli. Elle avait trouvé des bonheurs à  couper le souffle à oublier ses souffrances.  Perçu le sublime, espérer demain, sans regretter la veille,  et suivi des chemins où le plaisir s’éveille. Elle avait fait le bilan de sa vie sans détour après s’être dit que ce qui est important c’était  d’être vivante. Elle rêvait à cet instant ou elle oublierait son silence, déjà ces griefs s’estompait, se diluait.  Ce soir son amour pour Guillaume venait de sombrer …   Roberte Colonel.

Merci à  Franciane pour cette jolie création.

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

10 réflexions sur « Le Silence… »

    1. Oui Franciane mets tout son coeur dans son travail qu’elle nous offre chaque jour. J’ai particulièrement aimé cette image elle est parlante d’où mon texte que j’ai voulu un peu triste pour mon personnage.
      Bisous Colette.

    1. Merci Lucia pour ton appréciation. L’mage méritait ce texte.
      Heureuse de te retrouver sûre mes pages. J’espère que tout va bien pour toi.
      Bonne fin d’après midi. Bisous.

  1. C’est exactement ce que m’a inspiré cette image… Celle d’une femme noyée dans une grande tristesse, ne sachant pas ce qu’il adviendra de sa vie ….
    Je te souhaite une belle fin d’après midi.
    Bisous

  2. On reflechit mieux quand le silence est present , et on voit les choses changés sans bruit et impercetiblement au fur et a mesure que la neige et la nuit recouvre le paysage, le temps a fait son œuvre , et il ne reste plus que les souvenirs, pour se rememorer comment c’etait avant.

  3. La neige est vecteur de ressenti profond chez moi. Je ne sais pas pourquoi la neige m’inspire tant. Mon livre « Le Sac à Dos » en est l’exemple. J’ai vécu dans la neige pendant plusieurs semaine et n’est fait que rêvé.
    Pour ce qui est de cette histoire ci, j’ai su au premier regard posé sur l’image que je lui ferais une histoire. Alors toi qui vie 6mois dans la neige tu devrais écrire d’autant que tu sais très bien le faire. Je sais bien que tu n’as pas beaucoup de temps en saison.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s