Ecrivain, Es, livre, Maman?, Ou

Vieillir, ce n’est pas vivre moins mais vivre autrement…

                                                                   Vieillir, un nouveau printemps ?
 

L’AVEZ-VOUS REMARQUÉ ?

Ce sont les vieux pommiers qui sont les plus chargés de fleurs, les vieux séquoias qui s’élèvent à des hauteurs majestueuses, les violons anciens qui produisent les plus riches harmonies, les vieux vins qui sont les plus goûtés. Ce sont les monnaies antiques, les vieux timbres et les meubles anciens que beaucoup recherchent avec passion.

L’AVEZ-VOUS REMARQUÉ ?

C’est à son déclin, lorsqu’il va mourir, que le jour déploie les splendides couleurs du soleil couchant. C’est au terme de l’année que la nature transforme le monde en une féerie de neige.

 

 

 Je me souviens d’un de mes après midi lectures au foyer des personnes âgées de Villeneuve Les Béziers 

L’AVEZ-VOUS REMARQUÉ ?

Ce sont les vieux amis qui sont les plus chers, et les vieilles gens que Dieu aime depuis si longtemps.

Merci, mon Dieu, pour les bénédictions du vieil âge, la sagesse, l’expérience, la maturité, la foi, l’amour, l’espérance.

Vieillir, ce n’est pas vivre moins mais vivre autrement. Ce n’est pas effacer nos rides pour n’avoir pas l’air vieux, mais tourner chaque jour le regard de nos

coeurs pour qu’ils continuent à s’émerveiller de tout ce qui est grand et bon. .

Vieillir, ce n’est pas la fin d’une aventure, c’est une aventure nouvelle, inédite, qui peut être passionnante.

Oui, vieillir c’est beau, encore faut-il apprendre à bien vieillir. Bien vieillir, c’est tout un art ! (Texte anonyme) Ce billet a déjà été publier.

Par défaut

20 réflexions sur “Vieillir, ce n’est pas vivre moins mais vivre autrement…

    • filipperine je tu as raison…je me souviens avec beaucoup d’émotion de cet après midi lecture. La chaleur , la gentillesse de ces personnes âgées venues m’écouter, poser des questions, raconter leurs propres vécus… quelle leçon d’humilité j’ai pris ce jour là.
      Passe une fin d’après midi Flipperine.

  1. Bonjour Roberte. Un texte sensé et optimiste. Ne dit on pas aussi que c’est dans les vieilles marmites que l’on fait de la bonne soupe. Amitiés; Charef

  2. Bonjour Roberte,
    Je suis revenue aujourd’hui 🙂
    Tout cela est bien vrai en-dehors de la maladie, de pas mal d’autres maux, d’être entouré par la famille, d’être soutenu.
    Je pense ici aux sans-abris, aux personnes qui n’ont pas de famille et sont seules abandonnées par elle, ou alors disparues parce que la vie l’a décidé ainsi. Je pense aux personnes errantes qui sont alcooliques, ou droguées et qui vieillissent dans de si mauvaises conditions.
    Bonne nuit, à toi.
    Bisous et à plus tard.

    • Bonjour Geneviève. Moi je suis encore en vacance jusqu’au 11mai. Ton énumération des pauvres gens certes je la comprends.
      Mais la vie de ces personnes grabataires fut pour moi un moment d’émotion intense par a port à ma sensibilité que j’avais dû mettre de coté. Bisous.

      • Bon séjour encore 🙂
        Oui je connais le sujet, puisque maman travaillait dans ce milieu. J’ai eu de sa part trop de détails, vraiment trop de ces personnes, seules et abandonnées bien souvent par leur proche, qui me révoltait. En ce qui me concerne, je trouve que les mesures actuelles prises pour les laisser le plus longtemps possible chez elle avec les aides qui leur sont accordées est vraiment louable de la part des bénévoles qui y consacrent de leur temps. Je comprends ta sensibilité et ne juge pas, j’exprime juste mes idées, et ce chemin vers lequel je vais comme elles, et qui ne me semble pas du tout un chemin de roses.
        Lorsque je rencontre dans la rue, ces personnes qui bien souvent se déplacent avec difficulté, je suis la première à parler avec elles de la pluie et du beau temps, surtout dans les petites supérettes de quartier :). Ou alors dans la rue, pour demander à les aider. C’est difficile, car elles font l’objet de tant de vols en rue, et de maltraitances verbales, ou simplement être bousculées sur les trottoirs bien minces là où j’habite 🙂
        Bisous et à bientôt, profites bien.

      • Je sais bien Geneviève que tu ne me juge pas. Je te reconnais bien là mon amie tu est si gentille. Je continue mes vacances à aider mon fils pour la taille de ces arbres et à planter quelques fleurs c’est géniale. bisous à bientôt

  3. OUI, tout un art, en effet ! J’♥ beaucoup, ce vieillir positif Roberte, car qui peut y échapper, hein, quoi qu’il (qu’elle) fasse !
    Bonne toute fin de ce dimanche à toi et bon début de semaine !
    Bisous♥

    • Merci Colette je sais que c’est un sujet délicat a abordé la vieillesse mais lorsque la Directrice ma remerciée d’être venue lire quelques pages de mon livre elle m’a précisé que jamais elle n’avait vu ces personnes aussi attentives et pressées de me raconter leurs histoires.Bisous Colette. Bonne semaine à toi.

  4. Il est bien vrai ce texte…il faut apprendre à bien vieillir et surtout rester positif en toute circonstance et cela n’est pas si facile
    Bonne journée et belle semaine
    Bisous

    • Georges non pas toujours facile mais lorsque l’on réussie à rester alerte et ne pas toujours faire « madame ta mal où » alors on vieilli mieux. Bisous

  5. La Harpie Feroce dit :

    Je ne suis pas encore un vieux , mais plus un jeune non plus , je suis entre 2 eaux , c’est mon avenir que je regarde , quand je vois des personnes agees . Tout ce que j’espere , c’est d’avoir encore ma tete , et d’etre capable de pisser tout seul . Une chose est certaines , c’est que les vieux , ils ont ete jeunes avant nous .

  6. C’est un sujet qui mérite quelques réflexions, je t’en propose quelques unes.
    « Vieillir c’est encore le seul moyen qu’on ai trouvé de vivre longtemps. » C.A.Sainte-Beuve
    Car « On peut naître vieux, comme on peut mourir jeune » Jean Cocteau
    « On ne cesse pas de rire en devenant vieux ; on devient vieux quand on cesse de rire »
    Quand on est vieux c’est qu’on a été jeune, bien des jeunes devraient souhaiter vieillir au lieu de se suicider.
    Bonne soirée.

    • Celle qui m’émeut: « On ne cesse pas de rire en devenant vieux ; on devient vieux quand on cesse de rire » Regarde de bien les personnes âgées lorsqu’elle elle cessent de rire comme elles sont tristes. Bonne après midi Fripon.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s