Publié dans Non classé

Mes Souvenir de 1er Mai  

Image32

Que les années filent, filent vites.  alors que je n’étais qu’une adolescente je me souviens de certain  dimanche de premier Mai où  avec mes amis (es) nous allions dans la forêt cueillir le muguet . Nous étions une joyeuse bande d’étudiants, chacun ayant sa chacune. Une véritable fête que cette cueillette du muguet! J’étais protégée par deux garçons de bonne famille cela va s’en dire. Ils étaient charmants et pour me plaire chacun à son tour m’accompagnait sur les sentiers forestiers.  Nous étions tous amoureux et il fallait nous entendre chanter et danser sur le tapis de mousse que nous offrait le sous bois.  La chanson « scoubidou-hou! était notre préférée. Sacha Distel à l’époque était très à la mode. Au loin  l’écho renvoyait nos rires et nos voix plus où moins éraillées. C’était merveilleux ! Après la cueillette nos ventres criaient  famine. Le moment était venu de festoyer et pour cela  nous mettions en commun nos paniers-repas. Nous échafaudions des projets et chacun avaient sa propre idée sur ce qu’il ferait de son avenir. Peut de mes amis de l’époque  que j’ai rencontré depuis on vu leurs projets se réaliser, mais qu’importe c’était notre jeunesse, nos plus belles années. On ne parlait pas encore de chaumage, cela ce passait bien après guerre, et certains d’entres nous avez eu à souffrir de la perte d’un parent, d’un frère où d’un ami. Quand j’y repense je me demande comment j’avais pu me faire accepté par cette bande de gais lurons tous bien nés. J’étais en décalage complet avec eux et cependant, bien qu’étant  la plus jeune, je n’étais pas la moins aimée. Aujourd’hui j’éprouve un peu de nostalgie en pensant à toutes ces amitiés,  ces années bonheur  laissées derrière moi. Depuis, le muguet n’a plus tout à fait le même parfum. Trop d’événements douloureux ont affectés certains de mes amis(es) depuis cette époque pleine d’insouciance. (Roberte Colonel) image:www.maplumefeedansparis.com/