Publié dans Ecritures, et poèsie

De l’autre coté …

f64badc5

Ce soir la mer est si jolie ! La lune se mire sur l’eau salée lui donnant de jolis reflets argentés.

Il est tard et mon coeur part à la dérive en observant les vagues s’enrouler et rejoindre l’autre rive.

Est il lui aussi au bord de la mer de l’autre côté de cette immensité qui nous sépare l’un de l’autre ? As t-il lui aussi une pensée pour moi? Mon âme est si tourmentée. Peut il imaginé qu’en ce moment je vogue par de là l’horizon et que j’aimerais aller le retrouver. Le cœur y est-il pour quelque chose ? A cette folle question, suggérée peut être pour me rassurer, j’aimerais  répondre, bien que je sache qu’il ignore tout de mes pensées. Et quelle que soit ma modestie, quelque que soit le désir qui me retient de caresser une chimère, je m’autorise cependant à penser qu’il est là bas, de l’autre coté, et que quelque chose en nous, nous lie à jamais.

La mélancolie s’empare de moi et mes doigts s’attarde à dessiner sur le sable doré deux grands cercles: un pour y mettre mon passé, et l’autre pour y dessiner un point d’interrogation.

-Entre nous, ne serais tu pas embarrassé si tu savais que quelque peut je puisse t’aimais ? Les semblants de l’amour ne sont ils pas devenus préférables à l’amour même ? Un jour entendra tu mon appel ? Est-ce si absurde que de  vouloir aimer l’autre sans qu’il le sache ?

Est-ce de ma faute et jusqu’à quel point mon histoire en ceci du moins devient-elle celle de toutes les femmes !    (Roberte Colonel)   (image marieandrée.cinterblog.net)

Heureux les cœurs qui peuvent plier car ils ne seront jamais brisés.

Sont-ils si heureux que cela ?

Un cœur qui ne se brise pas, ne peut pas guérir si on ne connaît ni épreuve, ni la guérison, on n’apprend rien et si l’on apprend rien on ne change pas.

Mais les épreuves et les changements font partie de la vie.

Tous les cœurs devraient-ils êtres brisés ? (Albert Camus)

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

19 commentaires sur « De l’autre coté … »

    1. Ma chére gyslaine ce ne sont pas des sous entendus mais sûrement mon coeur qui ne sait plus contenir un cetain petit sentiment troublant que je ne dévoilerai à personne … même pas à toi!!! (rire)
      Non ! C’est c’est cette belle image qui m’a inspirée!
      « Crois de bois, crois de fer si je ment je vais en enfer!!! »
      Bisous

  1. La Terre promise n’est-elle pas de l’autre côté du désert !
    C’est dans le voyage que réside le plaisir et non dans le fait d’atteindre sa destination
    Ne faisait pas route vers l’autre côté du temps.
    Sont-ils si heureux que cela ?
    Amitié
    Ggo

    1. Je ne sais Ggo je peu pas répondre… tu dois certainement te souvenir que je vie parfois dans mon monde imaginaire il est mon refuge. Le temps passe et je reste accroché à ce que j’ai tant bien, où mal, construit. Qu’elle qu’en soit mon destin à venir il sera difficile pour moi d’aller de l’autre coté. Ecrire mon ressenti c’est là que réside mon voyage.
      Ggo j’ai beaucoupp aimé ton commentaire merci.
      Amitié.

  2. Bonjour Roberte,
    Quel beau texte ! Et comme j’aime ce que tu imagines, ce que tu écris. C’est tout en tendresse, en rêves, en imagination, en fantasmes. J’aimerais retrouver cette écriture là et pouvoir ainsi m’évader.
    Une belle illustration, et une belle évasion. Cela fait du bien à lire en tout cas. Merci 🙂
    Je t’embrasse amie et m’en vais de ce pas lire ce qui précède 🙂
    Geneviève

    1. Là aussi ce fut facile d’écrire Geneviève.
      A mon âge dans la grisaille de ma vie absente de toutes fantaisies, de tous projets, seule mon imaginaire me fait encore rêver.
      J’étais en recherche d’image lorsque je suis tombée sur celle ci et trente secondes plus tard je savais exactement de qu’elle histoire j’allais l’habiller.
      Je te souhaite ma chère Geneviève un très bon après midi ensoleillé.
      Pour moi se sera promenade au bord de mer…qui sait si de cette promenade ne sortira pas encore une nouvelle histoire.
      Bisous

    1. Merci pour ton gentil commentaire. Lorsque les mots me viennent je les mets en douceur pour un moment de partage agréable a votre coeur. Le fond de blog me vient des fleurs… des marguerites roses plantées sur ma terrasse. Elles sont superbes.
      Bonne après midi Georges. bisous

    1. Crois tu … tu es libre d’écrire ce que tu penses. … ça ne me dérange pas. tu as aussi le droit de pas aimer mes écrits. C’est la guerre entre nous deux ? Allez la harpie féroce un sourire ? Tu sais bien que je ne peux pas me facher avec toi.

      1. Tu peux te facher avec moi , pas besoin que je me fache aussi . tu as recu mes mails que je vient de t’envoyer ? ou je te repond sur celui d’hier soir ? Le quiproquo , est le theme du concours , il est tombe a pic ce thème . Bonne après midi a toi ma chere Roberte , je ne vais pâs tarder a y aller .

  3. Quel magnifique texte Roberte. Il m’interpelle. Je me souviens que j’étais au bord de la plage au mois d’Aout des années 80. A la fille qui m’accompagnait j’ai fait cette réflexion en pointant du doigt l’horizon: « et dire que de l’autre coté de cette rive c’est la liberté ». C’était spontané mais aujourdhui je découvre le sens profond de mes mots. Liberté de pouvoir m’exprimer, liberté de l’amour que je devais assumer. J’aime bien quand tu cite Camus. Enfant de ma région il a bien su exprimer cette situation. Merci Roberte de nous dévoiler un coin de ton secret que certainement Gyslaine a dévoilé.
    Charef, ton ami indéfectible.

    1. Mon ami je suis heureuse de ton retour et de venir me lire. Je savais bien que s’il t’arrivait de le lire de ‘l’Autre cotè » tu serais certainement ému. Mais la liberté en ce qui concerne mes écrits ne peut être… et je le sais. Il est des liens que l’on ne rompts pas. Seul le destin est notre maître en ce sens .
      Gyslaine me lie depuis pas mal de temps elle commence à me connaître.. elle est mon amie coquine mais mes secrets je ne les divulgues jamais !!!
      Bonne journée Charef. Ton amie roberte

    1. Charef je crois qu’a nous deux comme tête en l’air on fait une belle paire…toi tu oublies de me dire que tu étais de retour et moi je fais cet impaire de mettre le prénom d’ une autre de mes amies à la place de Gyslaine…Waoo!!!

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s