Publié dans Non classé

Mes Souvenir de 1er Mai  

Image32

Que les années filent, filent vites.  alors que je n’étais qu’une adolescente je me souviens de certain  dimanche de premier Mai où  avec mes amis (es) nous allions dans la forêt cueillir le muguet . Nous étions une joyeuse bande d’étudiants, chacun ayant sa chacune. Une véritable fête que cette cueillette du muguet! J’étais protégée par deux garçons de bonne famille cela va s’en dire. Ils étaient charmants et pour me plaire chacun à son tour m’accompagnait sur les sentiers forestiers.  Nous étions tous amoureux et il fallait nous entendre chanter et danser sur le tapis de mousse que nous offrait le sous bois.  La chanson « scoubidou-hou! était notre préférée. Sacha Distel à l’époque était très à la mode. Au loin  l’écho renvoyait nos rires et nos voix plus où moins éraillées. C’était merveilleux ! Après la cueillette nos ventres criaient  famine. Le moment était venu de festoyer et pour cela  nous mettions en commun nos paniers-repas. Nous échafaudions des projets et chacun avaient sa propre idée sur ce qu’il ferait de son avenir. Peut de mes amis de l’époque  que j’ai rencontré depuis on vu leurs projets se réaliser, mais qu’importe c’était notre jeunesse, nos plus belles années. On ne parlait pas encore de chaumage, cela ce passait bien après guerre, et certains d’entres nous avez eu à souffrir de la perte d’un parent, d’un frère où d’un ami. Quand j’y repense je me demande comment j’avais pu me faire accepté par cette bande de gais lurons tous bien nés. J’étais en décalage complet avec eux et cependant, bien qu’étant  la plus jeune, je n’étais pas la moins aimée. Aujourd’hui j’éprouve un peu de nostalgie en pensant à toutes ces amitiés,  ces années bonheur  laissées derrière moi. Depuis, le muguet n’a plus tout à fait le même parfum. Trop d’événements douloureux ont affectés certains de mes amis(es) depuis cette époque pleine d’insouciance. (Roberte Colonel) image:www.maplumefeedansparis.com/

 

Publié dans Non classé

On attend toujours quelque part quel qu’un qui changerait notre histoire…

Dans la version de Béroul, seul un philtre magique peut expliquer l'amour fou entre un homme et une femme.On attend toujours quelque part quel qu’un qui changerait notre histoire pour toute la vie, pour un quart d’heure, pour une heure. J’ai comme une envie de ne plus le cacher, cet homme pour qui je deviens folle, cet homme qui a mis l’amour à mes genoux. Si on est fou c’est que cela vaut vraiment le coup. La vie est comme une légende il faut juste savoir cueillir l’instant présent  et comprendre qu’est venu l’instant où nous deux on vieillira au meilleurs de l’amour. … Il est encore temps quand on partage ce moment avec un amour spécial…Pas besoin d’alliance parce que l’on s’aime avec passion…Son cœur a  rempli mon cœur d’un sentiment nouveau, je remets mon destin entre ses mains. Amour quand tu nous surprend au de la des passion c’est le ciel qui prend les couleur de l’arc en ciel.  Pour vivre cet amour fou j’ai besoin de tes mots. La vérité c’est qu’il n’y a pas de meilleur moment pour être heureux que le moment présent. Être fou amoureux  ne dépend pas de l’âge. Le bonheur c’est une trajectoire et non pas une destination. (Roberte Colonel) peinture (Tristant et Isode)

Publié dans et poèsie

L’amour Caché…

tristes mots d'amour

L’amour caché

Mon âme a son secret, ma vie a son mystère
Un amour éternel en un moment conçu :
Le mal est sans espoir, aussi j’ai dû le taire,
Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su.

Hélas! j’aurai passé près d’elle inaperçu,
Toujours à ses côtés et pourtant solitaire ;
Et j’aurai jusqu’au bout fait mon temps sur la terre,
N’osant rien demander et n’ayant rien reçu.

Pour elle, quoique Dieu l’ait faite douce et tendre,
Elle suit son chemin, distraite et sans entendre
Ce murmure d’amour élevé sur ses pas.

A l’austère devoir pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout remplis d’elle :
 » Quelle est donc cette femme ?  » Et ne comprendra pas !

Félix ARVERS(1806-1850) image (motdamour.blogspotc)…

Publié dans et poèsie

Chéri à vie…

comi-luigiChéri à vie,

Chéri ma vie s’écrit aux lignes

De ta main et mes ennuis s’enfuient.

Toutes ces heures gâchées, privées de tes mots,

Tous ces moments passés a recherché ton cœur…

Mes yeux te regardent, c’est le bonheur qu’ils voient,

Comme le temps s’attarde sans nouvelle de toi !

Les minutes s’allongent comme des jours sans fin,

La tristesse me ronge je te sais si loin de moi.

J’ai le besoin de tes bras comme les fleurs on besoin de l’eau.

Dés que j’ai vu ta photo, j’ai su que je t’aimais.

Oui je t’ai reconnu, c’est toi que je recherchais.

Que de jours sans saveur avant que je ne te rencontre !

Ma traque du bonheur n’y trouvait pas son compte.

Comme j’aimerais vivre auprès de toi

Ce serait savoir qui aimer,

Et marcher dans tes pas ce serait vouloir te garder.

Il fait soleil, même aux alentour de minuit,

Et lorsque tu m’écris il fait grand jour

Même lorsque la lumière s’assombrit.

Je ne voudrait pour nous que des toujours

Je veux gommer tous les jamais,

Toi qui m’a inventé l’amour,

Avec toi, je ne veux plus d’après.

Roberte Colonel

(Toile de Comi-Luigi)

Publié dans et poèsie

Le ballets des fleurs…

elsa

Les heures sont des fleurs l’une après l’autre écloses
Dans l’éternel hymen de la nuit et du jour;
Il faut donc les cueillir comme on cueille les roses
Et ne les donner qu’à l’amour.

Ainsi que de l’éclair, rien ne reste de l’heure,
Qu’au néant destructeur le temps vient de donner;
Dans son rapide vol embrassez la meilleure,
Toujours celle qui va sonner.

Et retenez-la bien au gré de votre envie,
Comme le seul instant que votre âme rêva;
Comme si le bonheur de la plus longue vie
Était dans l’heure qui s’en va.

Vous trouverez toujours, depuis l’heure première
Jusqu’à l’heure de nuit qui parle douze fois,
Les vignes, sur les monts, inondés de lumière,
Les myrtes à l’ombre des bois.

Aimez, buvez, le reste est plein de choses vaines;
Le vin, ce sang nouveau, sur la lèvre versé,
Rajeunit l’autre sang qui vieillit dans vos veines
Et donne l’oubli du passé.

Que l’heure de l’amour d’une autre soit suivie,
Savourez le regard qui vient de la beauté;
Être seul, c’est la mort ! Être deux, c’est la vie !
L’amour c’est l’immortalité !

 Poésie Gérard de Nerval

(blog éternels éclaires http://www.éternel-éclaires.fr/ poèmes-nerval.php

information wikipedia.org/wiki/gerard_ de_nerval

Gérard de Nerval, pseudonyme de Gérard Labrunie, est un écrivain et un poète français, né le22 mai 1808 à Paris, ville où il est mort le 26 janvier 1855. Il est essentiellement connu pour ses poèmes et ses nouvelles, notamment son ouvrage Les Filles du feu, recueil de nouvelles (la plus célèbre étant Sylvie) et de sonnets (Les Chimères) publié en 1855.

1 Biographie

1.1 Jeunesse de Gérard de Nerval

1.2 Premiers pas vers le succès

1.3 Premières folies, premières expériences

1.4 L’écrivain

2 Gérard de Nerval vu par Apollinaire

3 Œuvres

3.1 Poésie

3.3 Romans

3.4 Théâtre

 

3.6 Pamphlet

4 Notes et références

4.1 Notes

4.2 Références

5 Voir aussi

5.1 Bibliographie

5.1.1 Œuvres en rapport avec Nerval

5.2 Liens externes

 

 

Publié dans Non classé

Sous les lilas…

photo-097_lilas

Sous les lilas

Pour te dire merci les mots sont trop petits
Pour te dire l’amour les mots sont trop courts

Les mots ont une fin, ne dis surtout rien
Tout au long de ma vie, le les ai trop dits

Les mots sont si froids, ne me les dit pas
Et dans tes silences, je vois l’amour qui se balance

T’as plus rien à dire, si dans ton sourire
Tu me laisses cueillir nos plus beaux souvenirs

Comment dire je t’aime mots de porcelaine
Si tous les poèmes se terminent quand même

Laisse parler les autres et reviens sans faute
Au prochain ciel bleu, c’est le plus beau des aveux

Quand revient le mois de mai sous les lilas
Ne dis rien fais les fleurir encore une fois
Ne dis rien serre-moi tout contre toi
L’amour parle pour toi
Quand revient le mois de mai sous nos lilas

Seul entre les lignes je te fais un signe
Et je cueille en vain des mots sans parfum

Garde le silence je sais ce que tu penses
Les mots sont si loin, ne me dis plus rien

Je ne suis pas Verlaine mais tous mes je t’aime
Fleuriront pour toi, au printemps sous les lilas

Ne dis rien serre-moi tout contre toi
L’amour parle pour toi
Quand revient le mois de mai sous nos lilas

Quand revient le mois de mai sous les lilas
Ne dis rien fais les fleurir encore une fois
Ne dis rien serre-moi tout contre toi
L’amour parle pour toi
Quand revient le mois de mai sous nos lilas

Quand revient le mois de mai sous les lilas
Ne dis rien fais les fleurir encore une fois
Ne dis rien serre-moi tout contre toi
L’amour parle pour toi
Quand revient le mois de mai sous nos lilas

Ne dis rien serre-moi tout contre toi
L’amour parle pour toi
Quand revient le mois de mai sous nos lilas 

À la page des textes de Frank Olivier sur internet

téléchargement (4)

Franck olivier auteur compositeur Belge vit actuellement au Canada avec sa femme Marcelle Alexi.

J’ai eu la chance de rencontrer ce chanteur et son épouse dans leur maison au Québec  et j’avoue avoir été moi même sous son charme.  FrancK Olivier à une voix , enjôleuse, magnifique on se laisse prendre à son charme lorsqu’il chante ses jolies mélodies d’amour.  Il séduit son publique…. des femmes en particulier. Toutes ses chansons sont sentimentales et composées de jolis mots d’amour:

Quelques titres tirer de son coffret 25 ans de chanson et d’amour.

Sous les lilas… Au revoir mais jamais un adieux… Viens rêver sur mon épaule… Si tu m’avais laissé le temps… L’amour voyage… Des mots d’amour… Quand on croit à l’amour… Il a neigé sur le St-Laurent… Quand tu lira cette lettre… Une femme…. il m’est impossible de citer ici toutes ses compositions.

Publié dans Ecritures, et poèsie

Dans le fonds de mon tiroir mémoire de mots secrets …

 

Dans le fonds de mon tiroir mémoire des mots tout gris
parfois courbés, des mots ridés et doux
qui parlent à voix basse du temps qui passe.

Dans mon fond de tiroirs si bien rangés

Il y a ma mémoire  remplie de souvenirs. Il y a mes secrets, mes larmes d’enfant, mes amours, il y a ma vie.

Dans mon fond de tiroir mémoire bien rangés il y a de cases secrètes ou sont  pelle mêle lettres et photos oubliées. Dans mon fond de tiroir mémoires personne ne peut y pénétrer car je suis Seule à en posséder la clé.

Dans mon fond de tiroir mémoire un mouchoir j’ai retrouvé. Deux initiales y étaient brodées. Souvenir d’un temps passé laissé la comme abandonné exprès dans le fond de mon tiroir secret.

Ce mouchoir aux initiales E.D appartenait à maman. Pourquoi l’avoir laissé au fond de mon tiroir secret ? L’avait elle dissimuler là tout exprès parce que, de droit il me revenait ?

Ce témoignage de maman qui parle à voix basse du temps qui passe au fond de mon tiroir secret . Roberte Colonel

Publié dans Ecritures, et poèsie

Ma dent de sagesse…

 

Pour écrire en prose, il faut absolument avoir quelque chose à dire.

Pour écrire en vers, ce n’est pas indispensable. (Louise Ackerman)

Voilà pourquoi de manière humoristique je vais me permettre de vous conter l’histoire de ma dent de sagesse!!

                                                                            Une dent de sagesse !

A quoi peut elle bien servir?

Si ce n’est qu à vous faire souffrir.

me croyant bien sage

moi et ma dent de sagesse

lorsqu’elle me surpris méchament

à lheure de mon  petit déjeuné

M’empêchant de manger en paix.

Mon dieu que j’étais fâchée !

 Elle s’est tant acharnée dans ma bouche 

 gâchant le meilleur

Repas de ma journée!

Mais cela ne lui suffisait pas

Il lui fallu  m’infecter d’un abcès.

Oh ! Maudite dent de sagesse

qui gonfla ma pommette.

Que t’avais je donc fais

Pour  transformer

ainsi ma pommette

En un ballon d’autruche?

Ma souffrance était t-elle

Que ne pouvant plus la supporter

Je devins une pie-grièche

Qui de force ne fallait

surtout pas approcher ,

Si non, attention  danger !

Chez un dentiste je suis allée

 De mes yeux doux je l’ai charmé, suplié

Rien ni fit sa décision était tranchée.

Il fallait l’enlevée!

 Je devais  d’urgence me plier à sa volonté

Et le laisser arracher cette vilaine dent de sagesse!

Aujourd’hui, voilà qui fait et bien fait!

(photo et poésie Roberte Colonel)

 

Publié dans Ecritures, et poèsie

De l’autre coté …

f64badc5

Ce soir la mer est si jolie ! La lune se mire sur l’eau salée lui donnant de jolis reflets argentés.

Il est tard et mon coeur part à la dérive en observant les vagues s’enrouler et rejoindre l’autre rive.

Est il lui aussi au bord de la mer de l’autre côté de cette immensité qui nous sépare l’un de l’autre ? As t-il lui aussi une pensée pour moi? Mon âme est si tourmentée. Peut il imaginé qu’en ce moment je vogue par de là l’horizon et que j’aimerais aller le retrouver. Le cœur y est-il pour quelque chose ? A cette folle question, suggérée peut être pour me rassurer, j’aimerais  répondre, bien que je sache qu’il ignore tout de mes pensées. Et quelle que soit ma modestie, quelque que soit le désir qui me retient de caresser une chimère, je m’autorise cependant à penser qu’il est là bas, de l’autre coté, et que quelque chose en nous, nous lie à jamais.

La mélancolie s’empare de moi et mes doigts s’attarde à dessiner sur le sable doré deux grands cercles: un pour y mettre mon passé, et l’autre pour y dessiner un point d’interrogation.

-Entre nous, ne serais tu pas embarrassé si tu savais que quelque peut je puisse t’aimais ? Les semblants de l’amour ne sont ils pas devenus préférables à l’amour même ? Un jour entendra tu mon appel ? Est-ce si absurde que de  vouloir aimer l’autre sans qu’il le sache ?

Est-ce de ma faute et jusqu’à quel point mon histoire en ceci du moins devient-elle celle de toutes les femmes !    (Roberte Colonel)   (image marieandrée.cinterblog.net)

Heureux les cœurs qui peuvent plier car ils ne seront jamais brisés.

Sont-ils si heureux que cela ?

Un cœur qui ne se brise pas, ne peut pas guérir si on ne connaît ni épreuve, ni la guérison, on n’apprend rien et si l’on apprend rien on ne change pas.

Mais les épreuves et les changements font partie de la vie.

Tous les cœurs devraient-ils êtres brisés ? (Albert Camus)

Publié dans tradition et croyance

Que fête t-on à Pâques?…

547e0f37

En ce dimanche 5 Avril 2015 Je vous souhaites de joyeuses fêtes de Pâques.

Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks décrypte nos traditions et croyances.

Que fête t-on à Pâques?

Pâques est la plus importante de toutes les fêtes chrétiennes, encore plus importante que Noel puisqu’elle commémore la résurrection du Christ. Selon les évangiles, après la crucifixion de Jésus ordonnée par le gouverneur romain Ponce Pilate, Jésus est mis au tombeau, mais Dieu le ressuscite trois jours plus tard. Il apparaît à  plusieurs personnes, notamment ses disciples et ce durant une période de quarante jours au terme de laquelle il s’élève aux cieux, c’est ce qu’on appelle L’Ascension. Le vendredi Saint, trois jours avant le dimanche Pâques, correspond à  la date anniversaire de la crucifixion, tandis que le dimanche de Pâques célèbre sa résurrection. c’est donc le jour de la fin du carême qui est un temps de pénitence et de prière, commencé quarante jours avant lors du Mercredi des cendres. . . Les célébrations de Pâques durent traditionnellement toute une semaine. A L’origine il y a la fête de Pessa ou Pâque juive qui célèbre L’exode des hébreux hors d’Egypte. Selon les évangiles, Jésus aurait ressuscité au moment de la Pâque juive, c’est pourquoi le nom à  été repris pour désigner la fête chrétienne. PessaRésultat de recherche d'images pour "image cloches de paques" à  été transformé en latin ecclésiastique pascha, puis en latin populaire pascua et enfin en français Pâques. Attention, en français, si on parle de la fête chrétienne on dit « Pâques » avec un S à  la fin et si on parle de la fête juive on parle de LA pâque sans S à  la fin. Depuis L’an 335, date du concile de Nicée, Pâques est le premier dimanche qui suit la première pleine lune après le 21 mars. De nombreuses dates de fêtes dépendent de la date de Pâques, comme L’Ascension ou la Pentecôte. Comme souvent avec les fêtes religieuses de nombreuses traditions païennes sont venues se greffer dessus, c’est L’objet d’autres vidéos.

Résultat de recherche d'images pour "images de cloches de paques"Traditionnellement en France, ce sont les cloches de Pâques qui apportent les œufs aux enfants. Mais d’où vient cette tradition ? Pâques célèbre la résurrection de Jésus, trois jours après sa crucifixion. Aux environs du VIIème siècle, L’église catholique décida qu’en signe de deuil, on arrêterait de sonner les cloches entre le Jeudi Saint (qui représente la crucifixion) et le dimanche de Pâques (qui correspond à  la résurrection). On raconta aux enfants que les cloches étaient parties à  Rome se faire bénir par le Pape. Selon les versions elles se munissent d’une paire d’ailes ou sont tirées par un char. Lors de L’apparition des œufs de Pâques, au IXème siècle les deux légendes se sont associées, les parents racontant aux enfants que les cloches ont déposé les œufs dans le jardin au retour de leur voyage. En Allemagne, dans les pays Anglo-saxons et dans L’Est de la France c’est un lapin ou lièvre de Pâques qui dépose les œufs. Et en Australie, c’est un petit Marsupial, le bilby !

chocolat

Pâques célèbre la résurrection du Christ, mais pourquoi célèbre-t-on cette fête avec des œufs en chocolat ? Depuis L’antiquité, L’œuf est un symbole de vie et de renaissance, les romains, les perses et les Egyptiens décoraient des œufs et se les offraient pour célébrer le retour du Printemps. Au IXème siècle L’Eglise catholique interdit la consommation d’œufs durant le carême, la période de privation juste avant Pâques. Cependant comme les poules continuaient de pondre, les gens se retrouvaient avec des œufs en trop. Ils prirent donc L’habitude de décorer les œufs qui n’étaient plus consommables et de se les offrir entre eux. Au XVIIIème siècle, les commerçants allemands et alsaciens eurent L’idée géniale d’associer le chocolat à  Pâques afin de fêter la fin des privations du Carême. Ils confectionnèrent donc des œufs en chocolat. En France ce sont traditionnellement, les cloches qui amènent les œufs de Pâques, dans les pays germanique et anglo-saxons c’est le lapin de Pâques et en Australie, c’est un petit Marsupial en voie de disparition, le Bilby ! Retrouvez l’actu livre et télé de Gaël Pollès sur gaelpolles.com

c2d67a50

L’agneau Pascal

Certains d’entre vous ont peut-être L’habitude de manger un bon gigot le jour de Pâques, une tradition partagé par les juifs et les chrétiens, cependant dans les deux religions L’agneau pascal n’a pas du tout la même signification.
La pâque juive ou pessa en hébreux commémore L’exode des hébreux hors d’Egypte. Selon L’Ancien Testament les hébreux étaient esclaves des Egyptiens, Moïse demanda au pharaon d’Egypte la libération des hébreux. Devant le refus du pharaon, Dieu infligea aux Egyptiens les dix plaies d’Egypte afin de le convaincre de laisser partir les hébreux. Afin qu’ils soient épargnés par le fléau, Moïse prescrit le sacrifice d’un agneau aux hébreux dont ils devront manger la viande avec du pain azyme et des herbes amères et surtout enduire les linteaux de leur maison du sang de L’animal afin que le seigneur reconnaisse leur maison.
Les chrétiens mangent aussi L’agneau Pascal lors de la célébration de Pâques. s’ils rendent aussi par là  hommage à  L’agneau sacrifié pour sauver les hommes, ils y voient aussi un hommage à  L’agneau d’Abraham, cité dans L’ancien testament. Dieu avait demandé à  Abraham de sacrifier son fils Isaac pour lui prouver son obéissance. Au moment il allait exécuter, un ange serait intervenu pour sauver Isaac et féliciter Abraham de son obéissance et sa crainte de Dieu.
Et pour les chrétiens, L’agneau de dieu, agnus dei, c’est aussi Jésus. Et c’est lui qu’on célèbre le jour de Pâque, qui chez les chrétien célèbre la résurrection du fils de dieu. Dans L’évangile selon St Jean, celui-ci compare Jésus à  un L’agneau qui s’offre en sacrifice pour sauver les hommes.

Gaël Pollès, journaliste et fondateur de Pratiks décrypte nos traditions et croyances. Retrouvez l’actu livre et télé de Gaël Pollès sur gaelpolles.com  http://www.pratiks.com/video/le-saviez-vous/ephemeride/5844/que-fete-on-a-paques-/

Publié dans et poèsie

Aujourd’hui fut un cadeau…

Grilou de Savoie 007

C’est souvent parmi  parmi  ceux et celles qui ont le plus souffert qu’on trouve les gens les plus joyeux et les plus inébranlables  intérieurement.Dalaï-Lama

Aujourd’hui fut un cadeau.

une visite imprévue, 

Un  bonheur inattendu

a changer le cours de ma journée.

Une amie virtuel est venue 

me rendre visite chez moi. 

 Notre rencontre? Une  vrai découverte.

Il y a en elle quelque chose de vrai,

Elle ne dit pas de ragot, elle parle de l’amitié, de la vraie.

Nous nous sommes découvert nombre de points commun.

Le même abîme de vie sans famille.

Notre présent sans origine connue.

Son besoin de laisser une trace 

 pour que ses enfants sache

ce que fut sa vie .

 Pour elle, son désir d’écrire ses manques,

Pour moi, l’aider à  réaliser son projet. 

Roberte Colonel

Publié dans Non classé

Poisson d’avril ! Un symbole d’amour et d’amitié ?

2p3316t3.jpg

Au début du XXème siècle, les cartes du premier avril mettaient en scène des poissons accompagnés de messages d’affection.

De nos jours, et probablement depuis la Renaissance, le 1er avril est synonyme de blagues et canulars : qui n’a jamais entendu la fameuse expression « Poisson d’avril ! » après s’être fait accrocher un poisson en papier dans le dos ?

Au début du XXème siècle, les poissons étaient pourtant loin d’avoir cette signification humoristique. De nombreuses cartes postales illustrées et décorées fleurissaient pour le 1er avril, représentant des poissons dans de multiples situations et environnements. Ces poissons étaient ainsi symboles d’amour et d’amitié !

Sur de nombreux modèles de cartes postales anciennes, un enfant, un homme ou une femme, voire un couple, étaient mis en scène offrant un poisson. Le tout accompagné d’un message sympathique ou d’un poème imprimé sur le recto, marquant l’affection de l’expéditeur :

Me reconnaissez-vous ? Je n’oserais le croire, Si votre coeur jaloux, N’avait tant de mémoire.

 Les poissons qu’offrent les enfants sont de précieux talismans 

Le petit dieu Cupidon Vient de pêcher ce poisson qu’avec toute ma tendresse et mes voeux je vous adresse une preuve d’affection est parfois dans un poisson.  Vous reprendrez bien un peu de poisson?

http://www.anecdote-du-jour.com), la source (http://www.anecdote-du-jour.com/poisson-d-avril-un-symbole-d-amour-et-d-amitie/) et les conditions (http://creativecommons.org/licenses/by-nc-nd/2.0/fr/).