Publié dans Auteur

Cueillir l’instant…

Au même titre que les mots comme si entre lui et ce tableau au ciel bleu encombré de nuages sombres se transmettait une histoire d’amour. Ou que s’engageait une conversation sans fin. Ces mots… Alexandre se souvenait  d’ Émilie avec le regret de n’avoir pas su la retenir.

Amie, si mes mots

A quelques traits vous laissez insensible

Souvenez vous qu’à mon âge

Je veux cueillir l’instant.

Le sonnet était beau, le thème amer. 

« -tu me dis grand poète, que ma beauté passera et que mon nom sera vite oublié, si en échange des strophes, immortelles, qui me chantent je n’accepte un baiser de ta bouche ? … As-tu fois si aveugle en la vie de tes vers ? » Je suis femme et tout le présent m’enchante ; Pardonne-moi si aux plus grands airs que tu chantes, je me plais aux baisers joueurs de ton corps.

– « Non, Émilie, tout mot qui impliquerait offre et refus serait offensant… Feindre de ne pas avoir compris ? Ou ne rien écrire et tacher d’oublier serai sacrilège?

Hélas ! Oublie-t-on jamais le premier instant d’un bonheur que l’on sait vouer d’avance à l’éphémère ? – « Ah ! Fou qui ne sait cueillir l’instant ! » Une fois encore troublé par ce corps si désirable qui c’était offert, Alexandre se mit à revivre en pensée l’extraordinaire soirée de la veille. Il revoyait tous les instants comme un rêve et ne s’était endormi qu’a l’aube. Fiévreux il cherchait en vain un coin frais dans ce lit brûlant.

« -Comment aurai-je pu renoncer à ces heures qui sont unique dans ma vie. » Cueillir l’instant qu’est ce que cela veut dire ? L’instant ne peut être isolé. Si je n’avais goûter à ces délices j’aurais voulu les retrouver ce dit-il. « Hélas ! je n’en serait douté, je suis amoureux ! » … Il trouvait cette idée tout à fait ridicule et ne pouvait s’en détacher. Pourquoi cette jeune femme merveilleuse s’était–elle offerte à un vielle homme ? Il alla naïvement se regarder dans la glace et fut surpris, par le visage heureux qu’il y vit.

Le lendemain il lui demanda très bas : « Vous ne m’en voulez pas ? »

C’était la phrase la plus maladroite et il le sentit en la prononçant, mais Emilie répondit avec une surprise qui lui paru sincère : « moi ?…Et de quoi vous en voudrais-je, Alexandre ? » (Texte et sonnet Roberte colonel)Toile de (Gorban Mikael)

l5Michael Gorban né: 1956; Zigovka (Dzyhivka), Ukraine) – diplômé de l’école d’art supérieur de Chisinau, l’Académie des Arts de Lviv. Ses peintures – une voile entre l’expérience artistique de la Renaissance et les 19-21 siècles. Michael Gorban Créativité de la réalité de l’espace illimité, son imagination, en s’appuyant sur l’expérience personnelle et les souvenirs d’enfance de la Russie, nous donne un large arc avec images, significations subjectives individuelles. Elles sont construites en langage artistique bien versé dans les mystères de la peinture académique et avec la connaissance de comment faire un usage spectaculaire d’entre eux. Michael Gorban crée une série de peintures à travers des thèmes tels que des chaises, des fenêtres, de la musique et ainsi de suite. Son activisme produit cinq spectacles par an, exposés principalement dans les États-Unis et le Japon. Vit et travaille en Israël.