Publié dans Amitiés

@. wordpress.com….

images (13)

Il n’y a rien de plus inutile que ces amitiés héroïques qui demandent des circonstances pour se prouver. Je ne veux avoir ni amour, ni haine, ni pitié, ni colère. Quant à la sympathie, c’est différent : jamais on n’en a assez. (Gustave Flaubert)

Internet n’est par définition : ni cruel, ni bien veillant, ni égoïste. Tout dépend de ce que nous en faisons, des sites que nous suivons, des blogs auxquels nous sommes abonnés.

Le Web suscite chez chacun d’entre nous des comportements spécifiques, et nous créons des liens par affinités… Devant notre écran nous n’y voyons que ce que nous y mettons.

En bloguant nous donnons un sens à notre vie, à notre histoire. Cependant il arrive que par un malentendu nous remettons en cause l’autre, celui que nous considérons comme l’ami (es). Apparaissent alors des échanges de part et d’autre d’agressivité, voir de la méchanceté. Nous ne sommes pas dans la vraie vie et nous oublions que parfois derrière l’écran ce tiens une personne avec sa vulnérabilité, sa susceptibilité, sa demande de reconnaissance. Il arrive que nous blessons notre interlocuteur ami, nous voulons réparer «  je me suis mal exprimée, ce n’est pas ce que je voulais dire. »

De même qu’il est impossible d’attraper le vent dans un champs on ne peut rattraper une parole lâchée. (Constantin Mourousy)

Convaincue que plus jamais vous n’échangerai vos mots avec cette personne, il vous reste l’espoir qu’elle vous lise.

carrie-1Je suis blogueuse depuis de nombreuses années. Sur le web lorsqu’une personne m’agace il me suffit de la bloquer. Ceux et celles qui on choisi de rester sur mes mots douceurs  sont devenues tout au long de mon parcours des ami (es). Pour quelles que personnes nous avons oublié le mot virtuel. Nous sommes bien ensemble, et nous n’hésitons pas à utilisé le téléphone et les mails pour nos confidences plus personnelles.

« Concevez l’amitié comme bon vous semble, avec votre sensibilité et votre sincérité. » (Roberte Colonel)

J’ai écrit ce texte en me référent à quelques passages des écrits  de Cécile Guéret  » Internet est-il gentil » conçu pour la journée de la gentillesse. 

 

 

Auteur :

Auteur de six livres : Livre document « Où es tu maman » « Editions Michel de Maule » et, « Grand Caractère". Un roman " Le Sac à Dos" aux éditions « Grand Caractère ». Le déroulement de l'histoire se situe en montagne plus précisément à Chamonix. Livre Récit : « Rêves enfouis» Editions Ed2A Roman : « Passion sur Internet » « Equinoxe » « Sophie la clé du Bonheur» de Roberte Colonel- coauteur Charef Berkani. Editions Ed2A Mes loisirs : J'aime me promener au bord de la mer de Valras-Plage et faire de belles ballades dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime passionnément l'écriture et l’échange de lecture sur les billets de mes amies blogueuses.

21 commentaires sur « @. wordpress.com…. »

  1. Superbe que ce billet Roberte ! C’est si vrai, que tout cela ! De l’autre côté de l’écran, nous pouvons avoir toute la meilleure volonté du monde, parfois, oui, nos mots peuvent blesser ou inversement, l’important, c’est d’y mettre tout notre cœur, de faire la part des choses et de comprendre que l’autre, de l’autre côté de l’écran, n’est pas nous, mais différent(e) ! Mais c’est si agréable en général, hein Roberte !
    Bonne poursuite de ce dimanche,
    Bisous♥

    1. Oh! oui Colette combien c’est agréable avec toi de faire ce chemin depuis déjà de tant d’années. Il n’est pas besoin de te dire lorsque je suis tourmentée toi tu le devine. Alors je pense que tu sais aujourd’hui ce qui ce passe ici enfoui dans mes mots… Bon dimanche au Canada. Bisous; Roberte

  2. Oh l’Amitié !
    Il en faudrait des livres pour dire ce qu’elle doit être
    Mais pour la savourer, il suffit d’un sourire
    Un message, un courriel ou simplement une lettre
    J’ai écrit quelques vers, sincèrement pour le dire. 🙂

    Fripon.

    1. Fripon, tous n’avez pas vu et c’est tant mieux ce que j’ai vécu mardi le jour où je venais d’écrire mon premier poème. Je ne nie pas avoir une part de résponsabilité mais le mot ami ça compte pour moi et hélas je fus incomprise par une personne que j’estimai. Et cela m’a et me rends encore aujourd’hui bien triste de ne plus avoir ses mots sur mon blog. Depuis que je blog je n’avais jamais vécu pareil situation. Je vais être plus prudente et me cantonné aux amis que j’ai depuis longtemps. Je vais aller te lire. Amitié à toi. Ce n’est pas trop tu me dis (sourire) un peu triste tout de même

      1. Ou ce n’était pas un véritable ami ou il ne te méritait pas. Car on ne partage pas toujours tout ce que dit ou écrit un(e) ami(e) mais on ne le juge pas, et on peut (doit) toujours se comprendre.

  3. En effet l amitié est importante mais nous ne devons pas la collectionner mieux vaut en a avoir peu mais solide à l épreuve du temps que beaucoup
    Bonne continuation

  4. de magnifiques mots il peut arriver qu’on interprète mal un écrit et qu’on laisse un commentaire contraire mais on s’explique et on se retrouve vite en bon terme comme dans la vie courante et moi j’ai pris la sage décision de ne pas commenter les vidéos, les livres et la musique car ce n’est pas forcément mon goût et je ne veux blesser personne mais je lis tout de même l’article

    1. Josy merci pour ton commentaire. Sans doute que tu dis vrais…apprendre à ce connaître…les ami(es) sont derrière leurs écrans… qui sont ils ? Peu d’entres eux se dévoile. Chacun se cache au travers d’un gravatar ne réflétant pas forcément leurs images.
      Bien à toi

  5. Bonjour Roberte,
    Quel texte magnifique. J’aime la citation de Flaubert 🙂
    Il y a beaucoup à en dire des relations virtuelles qui le restent, qui s’en vont, qui reviennent, ou qui deviennent réalité comme avec quelques amis Alsaciens qui furent d’excellents moments de convivialités et d’échanges. Je connais une dame parmi mes amies virtuelles qui a déjà fait le tour de France pour visiter la plupart de ses amies virtuelles. Quelle bonne idée !
    J’ai parfois des contacts téléphoniques et cela diminue la distance entre un pseudo, avatar en mettant une voix sur la personne. Ce n’est pas pour autant que nous soyons constamment en ligne, je puis citer une internaute qui a mal à son épaule pour l’instant, je cite : népaule, elle l’écrit comme cela, et si charmante, gentille, trop gentille.
    Et oui, il y a ce côté, et puis il y a le partage. Et rien qu’en voyant sur vos avatars vos beaux sourires, en attendant le mien après mon opération, je trouve déjà la journée remplie de soleil.

    Les mots en effet sont de dangereux outils. Flipperine a raison dans son commentaire bien sage. Hélas pour ma dernière expérience qui était entre réalité de tous les jours, d’une amie qui avait un blog aussi et que je voyais régulièrement dans la ville où j’habite. Il y a eu un grand couac qu’à ce jour je n’ai pas encore compris, malgré une explication que je considère comme tarabiscotée. J’en ai été très très triste.

    Comme quoi et cela n’est que mon avis, je puis rencontrer les mêmes travers de notre humanité et de nos défauts et qualités dans le monde virtuel que dans le monde réel, sauf que quelques personnes s’autorisent à des mufleries, du harcèlement ou autres croyant ainsi se cacher derrière un pseudo. En effet, il y a moyen de modérer les commentaires, ou de les bloquer et ainsi nous pouvons nous protéger. Le sentiment de rejet ou de trahison, même par internet subsiste. C’est une dérive, je l’admets, et j’ajoute toutefois que derrière un clavier, il y a toujours un être humain avec son cœur et sa personnalité. Vraie ou fausse hélas. Je pars toujours du principe qu’elle est vraie. Oui là c’est mon côté blonde et naïve encore, malgré mon âge de grand-mère de vouloir encore y croire, au-delà de cette fichue technologie ou machine qui veulent nous dominer, grrr !!!
    Bisous à toi, et vivement un beau récit.
    Geneviève

    1. Merci brindille pour ton commentaire il me touche beaucoup. Toi qui attache un grand A au mot amitié je sais ta déception lorsque la personne que tu pensais être ton amie ta joué ce sale coup.
      Moi j’aime l’amitié car je suis sans équivoque avec mes ami(es) mais dommage je sais être parfois si maladroite et me montrer bien naïve que je suis incomprise. Je te souhaite une très belle journée. Bisous

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s