juste une déraison…

jamaginais21

– Dans la main d’un ami, il faut déposer sa confiance ; dans son âme, sa compréhension ; sur ses lèvres, son sourire ; devant les yeux, une rose ; près de lui, sa présence et son aide ; et dans son cœur le bonheur de son amitié.

« Je dépose donc tous mes mots, puisque que dorénavant je ne sais si c’est de l’amitié où de l’attachement qui me lie encore à toi. 

– Quand le silence n’est plus acceptable, quel intérêt ai-je à devoir accepter l’inacceptable…juste une déraison, un sentiment diffus…ne vaudrait–il pas mieux que je me retire  de ta vie ? Il faut bien que l’un se décide à mettre le mot fin quand l’autre n’ose prendre la bonne décision.

Mon amour n’est, plus… Il n’est plus celui du début de notre relation. Quel intérêt maintenant ai-je à devoir accepter l’inacceptable ?…juste une bonne dose de déraison ? Ne vaudrait–il pas mieux que je me retire  définitivement de ta vie ? Nous en sommes là aujourd’hui nos objectifs ne sont plus les mêmes. » Roberte Colonel

 Citation : Eugène Fromentin

 « Il y a tant de manière de dire la vérité tout entière ! L’absolu détachement  des choses n’admettrait-il au qu’un regard jeté de loin sur celui que l’on désavoue ? Et quel est le cœur assez sûr de lui pour répondre qu’il ne se glissera jamais un regret entre la résignation, qui dépend de nous, et l’oubli qui ne peut venir que du temps. ».

 

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

11 réflexions sur « juste une déraison… »

    1. Flipperine juste que l’image ma inspirée ce billet car certaines personnes sont dans le déni, le refus de reconnaître une réalité traumatisante.
      Je t’assure que ce n’est pas mon cas!!! Bonne journée a toi.

  1. Une lettre égarée renferme ces mots
    Sous le secret de l’oubli se dissipe
    Il vaut mieux, des fois tourner le dos,
    Le mot déraison certes me constipe…
    Quand l’amour s’en va, juste la raison
    Par sagesse, elle nous sert de guide
    Il n’y aura pas seulement des cloisons
    Qui enferme la passion dans ce vide;
    Mais un autre jour viendra lumineux,
    Là où le soleil brillera et les étoiles
    Eclairons le chemin d’un vif feu
    Pour qu’un nouvel amour se dévoile.

    Joli billet même si pessimiste, ca ira,
    Il faut juste sourire, la vie sourira.
    Bonne nuit chère Roberte…
    Cordialement, Antoine.

    1. Ce n’était qu’une image qu’il ma fallu habillé de mes mots! Et dans certains cas mon imaginaire est fertile
      croyez moi. S’il le billet fut pessimiste c’est qu’il doit bien se trouver un regain de pensée négative chez moi…l’entrée de l’hiver me joue parfois des tours… Bonne journée Antoine. Cordialement.
      NB/ avez vous posez vos yeux sur mon blog d’écrivain Roberte Colonel?
      http://alexandra20ans.wordpress.com/

      1. Bon après midi. l’hiver laisse des traces négatives parfois. Le texte était bon ainsi que l’idée, je ne voulais pas critiquer vos dires mais, j’ai mis ma pensée en rime pour commenter.
        Je jetterai un coup d’œil sur le site de votre livre promis.
        Bonne soirée bien au chaud…

      2. Je l’avais bien compris Antoine. Mais dit on pas que parfois la critique fait avancer.
        Je ne sais pas écrire des poèmes aussi j’apprécie d’en recevoir.
        Mon choix pour ce blog « mes mots douceurs » est de rechercher des poèmes anciens où très peu édités sure les blogs.
        Mon blog d’écrivain était au départ réservé à tout ce qui avait trait à mes livres publiés. Puis ne voulant plus édité de livre j’ai continuer de l’alimenter de billets un peu plus élaborés. Bonne d’après midi.

      3. Bien compris, de nos jours les mots sont expansifs, rares, et les lecteurs sont en perdition.
        Le net a volé la richesse des livres écrites sur papiers. Je n’hésiterai pas à éditer mes trois nouveaux ouvrages qui attendent le moment propice pour paraître « faute de moyens » j’attends.
        Alors n’hésite pas à écrire si vous pensez avoir encore le moyen et le temps.
        Courage et bonne soirée.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s