Non classé

La colère…

images

La colère :

Je suis en colère pour et contre un tas de faits que je ne supporte plus. Je sens que je vais exploser ! -Qu’on me retienne où je fais un malheur ! Gare à celui qui ne veut pas croire à ma colère, elle est la preuve que je ne suis pas celle que l’on croit que je suis…la gentille, douce personne qui doit dire oui bêatement à tous les blas blas que l’on me fait prendre pour des vérités. Aujourd’hui je laisse s’exprimer ma colère face à une offense que je ne tolère pas, je m’exalte contre le mal que je viens de subir. (RoberteColonel)

Si la colère est une forme d’expression licite contre l’indignation et l’injustice, elle est parfois incontrôlable. Face à un mal subi, l’homme en colère ne se contente pas alors de répondre par un mal équivalent, rétablissant une sorte d’ordre de droit égalitaire, mais rend facilement au centuple le mal qu’il a subi.

Pour Albert Camus, « la révolte est le refus d’une part de l’existence au nom d’une autre part qu’elle exalte. Plus cette exaltation est profonde, plus implacable est le refus. Ensuite, lorsque dans le vertige et la fureur, la révolte passe du tout ou rien, à la négation de tout être et de toute nature humaine, elle se renie à cet endroit ». La colère, lorsqu’elle est aveugle et dévastatrice, devient de la fureur et génère de la peur.

Selon Aristote, toutes nos actions se rattachent nécessairement à sept causes diverses : le hasard, la contrainte, la nature, l’habitude, le calcul, la colère et le désir passionné. La colère, au même titre que le désir, est une passion (comme le sont aussi la pitié, la terreur, la haine, l’envie, l’émulation et la dispute).
La peur est absente pendant la colère. L’hyperbole est un mode d’expression courante pendant une colère.

Un sage hindou qui était en visite au Gange pour prendre un bain a remarqué un groupe de personnes criant de colère les uns après les autres.
Il se tourna vers ses disciples, a souri et a demandé :
– Savez-vous pourquoi les gens crient les uns sur les autres lorsqu’ils sont en colère ?

Les disciples y pensèrent pendant un moment et l’un d’eux dit:
–  C’est parce que nous perdons notre calme que nous crions.
– Mais pourquoi criez vous quand l’autre personne est juste à côté de vous?, demanda le guide.
– Pourriez-vous tout aussi bien lui dire ce que vous avez à dire d’une manière plus douce?

Lorsque aucune des réponses des disciples n’était suffisamment satisfaisantes pour le sage, il a finalement expliqué:
– Quand deux personnes sont en colère l’une contre l’autre, leurs cœurs sont séparés par une grande distance. Pour couvrir cette distance, ils doivent crier, car sinon ils sont incapables de s’entendre l’un et l’autre. Plus ils sont en colère et plus ils auront besoin de crier fort pour s’entendre l’un et l’autre pour arriver à couvrir cette grande distance.
– Qu’est-ce qui se passe lorsque deux personnes tombent en amour? Ils ne crient pas à l’autre, mais ils se parlent doucement parce que leurs cœurs sont très proches. La distance entre eux est soit inexistante, soit très faible.

Le sage continua…
– Quand ils s’aiment encore plus, que se produit-il ? Ils ne se parlent pas, ils chuchotent et obtiennent encore plus de proximité et plus d’amour. Enfin vient un moment où ils n’ont même plus besoin de chuchoter, ils se regardent seulement l’un et l’autre et se comprennent. blog (Http://developper.les intuitions.com/)

Par défaut