livre

Pâques fête de la chrétienté…

51553603_p

Pâques est la plus importante fête de la chrétienté. Elle commémore la résurrection de Jésus-Christ énoncée par la Bible, le troisième jour après sa passion. La solennité commence le dimanche de Pâques, qui pour les catholiques marque la fin du jeûne du carême, et dure huit jours (semaine de Pâques, semaine radieuse ou semaine des huit dimanches) (voir calendrier chrétien). Le pluriel de Pâques ne fait pas référence à une pluralité de dates. La langue française distingue en effet « la » Pâque originelle juive et la fête chrétienne de Pâques. La première commémore la sortie d’Égypte par un repas rituel qui s’appelle aussi « la Pâque ». La fête chrétienne est multiple. Elle commémore à la fois la sortie d’Égypte, l’institution eucharistique lors du repas de la Pâque, la crucifixion du Christ et son repos au tombeau durant trois jours, sa résurrection, passage de la mort à la vie, et la nouvelle création inaugurée le troisième jour.

De nombreuses coutumes datant de la plus haute antiquité destinées à accueillir le retour du printemps se rattachèrent à la fête de Pâques.

La date de Pâques est fixée au premier dimanche après la pleine lune suivant le 21 mars ce qui, selon le calendrier de référence, donne souvent un jour de célébration différent pour les Églises occidentales et les orthodoxes. Il existe aussi certaines Églises chrétiennes[Lesquelles ?] qui choisissent de pratiquer cette cérémonie en concordance avec

 

                                  

L’œuf est le symbole de la germination qui se produit au début du printemps. De même le lievre est un symbole antique qui a toujours représenté la fécondité[11]. En France et surtout au Québec, certains mythes populaires parlent de la cueillette de l’Eau de Pâques. Dans l’Église catholique québécoise, la cueillette de l’Eau de Pâques n’est pas un mythe, puisque lorsque la vigile pascale ou la messe du matin de Pâques termine, il est réellement possible de remplir un petit pot avec un peu de l’eau qui vient d’être bénie pendant la célébration pour en rapporter chez soi. Le mythe à proprement parler voulait qu’on recueille l’eau de pluie tombée au matin de Pâques. On disait de cette eau ainsi recueillie qu’elle permettait de guérir des maladies. En Allemagne, en Suisse, en Autriche, en France dans la région d’Alsace et le département de la Moselle ainsi qu’en Martinique, Guyane, Guadeloupe et à la Réunion, le lundi de Pâques s’accompagne d’un autre jour férié : le « Karfreitag », soit le Vendredi saint. Pâques ressemble à Noël et il n’est pas rare que les gens s’offrent des cadeaux entre eux à cette occasion.

                                      Le traditionnel   Osterlammele

  En Alsace, le traditionnel « Osterlammele » en biscuit.

En Allemagne et en France, le repas de Pâques est souvent l’occasion de partager un gigot d’agneau rôti accompagné de flageolets. En Alsace et dans certaines régions d’Allemagne, on confectionne un biscuit en forme d’agneau appelé Osterlammele ou Lamala. Cette tradition alsacienne catholique du Lammele est attestée par le théologien catholique Thomas Murner en 1519 : le fiancé offrait un agneau pascal à sa promise. On l’offrait aussi aux enfants au retour de la messe du jour de Pâques. Après le temps du Carême, ce biscuit riche en œufs permettait d’écouler le stock d’œufs accumulé avant Pâques et dont la consommation était déconseillée, en attente de Pâques. L’agneau était décoré d’un étendard aux couleurs du Vatican (jaune et blanc) ou de l’Alsace (rouge et blanc). Cette tradition, comme la plupart, a perdu son caractère confessionnel et s’est sécularisée.

Pâques a donné naissance au prénom Pascal[réf. nécessaire]. Document W http://fr.wikipedia.org

Des chouettes, des oeufs et des poules de Paques en chocolat chez Fabrice Gillotte www.fabrice-gillotte.fr

 

Par défaut