Adorable petite souris gentille…

Il était une fois une adorable petite souris gentille, douce qui ne faisait pas de bruit, qui ne chercher que l’amitié. Elle menait une vie tranquille dans un petit endroit sûre. Elle se pensait être à l’abri du rôdeur le vilain matou qui n’avait qu’une idée en tête l’attirer dans un recoin loin de son chez elle. Un jour il l’avait découverte alors qu’elle  était à se prélasser tranquillement derrière le  bureau de Rose Monde. Ce sacré mistigri lui avait minaudé de doux ronrons et il l’avait regardée avec de gros yeux tout ronds. Souricette avait eu un peu peur. Mais elle n’était pas de la race des dégonflées aussi accepta t-elle que gros matou se rapproche un peu plus prêt juste pour voir si ils pouvaient devenir ami. Gros matou semblait ravi, il lui promit de bien se comporter ce qu’il fit pendant des jours entiers. Il la laissât même manger dans son écuelle. Souricette appréciât sa compagnie et gros matou devint de plus en plus câlin. Souricette resta toujours sur ses gardes elle savait depuis toujours que les matou ça n’aime pas les souris ! Au moindre coup de patte souricette s’éloignerait de gros matou elle lui avait bien fait comprendre. Leur idylle était joyeuse, et douce. Mais un gros matou restes toujours en chasse, il y a besoin de proie c’est dans sa nature, il est incorrigible. Souricette compris qu’il fallait qu’elle s’éloigne de gros matou. Il en allait de sa survie et c’est le cœur gros qu’elle dut se résoudre à quitter son ami gros Matou. Elle redevint solitaire, mais garda l’espoir de rencontrer de nouveaux amis qui sauraient l’aimer et ne lui ferait pas peur.

(Texte Roberte Colonel) publier le 14 février 2014

Image Monika Wegler photographe et écrivain qui écrit des livres sur les animaux, y compris les lapins. Ses livres ont été publiés depuis les années 1980.

 

– Je me demande ce qu’aurait écrit Jean de la Fontaine sur notre époque..il aurait certainement trouver de belles fables sur ce que nous sommes devenus à l’époque d’Internet!

Moi je ne résite pas a celui de vous faire partager:

De jean De Lafontaine

SOURIS METAMORPHOSÉE EN FILLE

Une Souris tomba du bec d’un Chat-huant  :
               Je ne l’eusse pas ramassée ;
Mais un Bramin le fit ; je le crois aisément ;
               Chaque pays a sa pensée
               La Souris était fort froissée :
               De cette sorte de prochain
Nous nous soucions peu : mais le peuple bramin
               Le traite en frère ; ils ont en tête
               Que notre âme au sortir d’un Roi,
Entre dans un ciron, ou dans telle autre bête
Qu’il plaît au sort. C’est là l’un des points de leur loi.
Pythagore chez eux a puisé ce mystère.
Sur un tel fondement le Bramin crut bien faire
De prier un Sorcier qu’il logeât la Souris
Dans un corps qu’elle eût eu pour hôte au temps jadis.
               Le sorcier en fit une Fille
De l’âge de quinze ans, et telle, et si gentille,
Que le fils de Priam pour elle aurait tenté
Plus encor qu’il ne fit pour la grecque beauté.
Le Bramin fut surpris de chose si nouvelle.
               Il dit à cet objet si doux :
Vous n’avez qu’à choisir ; car chacun est jaloux    

De l’honneur d’être votre époux.
               En ce cas je donne, dit-elle,
               Ma voix au plus puissant de tous.
Soleil, s’écria lors le Bramin à genoux,
               C’est toi qui seras notre gendre.
               Non, dit-il, ce nuage épais
Est plus puissant que moi, puisqu’il cache mes traits ;
               Je vous conseille de le prendre.
Et bien, dit le Bramin au nuage volant,
Es-tu né pour ma fille ? Hélas non ; car le vent
Me chasse à son plaisir de contrée en contrée ;
Je n’entreprendrai point sur les droits de Borée.
               Le Bramin fâché s’écria :
               Ô vent donc, puisque vent y a,
               Viens dans les bras de notre belle.
Il accourait : un mont en chemin l’arrêta.
               L’éteuf passant à celui-là,
Il le renvoie, et dit : J’aurais une querelle
               Avec le Rat, et l’offenser
Ce serait être fou, lui qui peut me percer.
               Au mot de Rat la Damoiselle
               Ouvrit l’oreille ; il fut l’époux.

               Un Rat ! Un Rat ; c’est de ces coups
               Qu’Amour fait, témoin telle et telle :
               Mais ceci soit dit entre nous.
On tient toujours du lieu dont on vient. Cette fable
Prouve assez bien ce point : mais à la voir de près,
Quelque peu de sophisme entre parmi ses traits :
Car quel époux n’est point au soleil préférable
En s’y prenant ainsi ? Dirai-je qu’un géant
Est moins fort qu’une puce ? elle le mord pourtant.
Le Rat devait aussi renvoyer pour bien faire
               La belle au chat, le chat au chien,
               Le chien au loup. Par le moyen
               De cet argument circulaire
Pilpay jusqu’au soleil eût enfin remonté ;
Le soleil eût joui de la jeune beauté.
Revenons s’il se peut, à la métempsycose:
Le sorcier du Bramin fit sans doute une chose
Qui, loin de la prouver, fait voir sa fausseté.
Je prends droit là-dessus contre le Bramin même :
               Car il faut, selon son système,
Que l’homme, la souris, le ver, enfin chacun
Aille puiser son âme en un trésor commun :
               Toutes sont donc de même trempe ;
               Mais agissant diversement
               Selon l’organe seulement
               L’une s’élève, et l’autre rampe.
D’où vient donc que ce corps si bien organisé
               Ne put obliger son hôtesse
De s’unir au Soleil, un Rat eut sa tendresse ?
               Tout débattu, tout bien pesé,
Les âmes des Souris et les âmes des belles
               Sont très différentes entre elles.
Il en faut revenir toujours à son destin,
C’est-à-dire, à la loi par le Ciel établie.
               Parlez au diable, employez la magie,
Vous ne détournerez nul être de sa fin.

Jean De la Fontaine est né le 8 juillet 1621 à Château Thierry  mort à Paris   le 13 avril 1695 .

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

21 réflexions sur « Adorable petite souris gentille… »

  1. j aime pas les gros matous c est sournois c est mesquin et au moment ou on ne s y attends pas …pfiffff ca nous fait bondir ………………no comment

    1. Cath, moi j’aime bien ton commentaire!!! Sache que la petite souris a appris a ce démarquer des autres rongeurs et c’est ainsi qu’elle sait fuir le danger. gros bisous ma Cath. Passe une bonne soirée.

  2. Ah ! Moi, j’aime tellement les chats … chez-nous, à ma maison natale, nous avons un de ces beaux matous … si tu le voyais … il est doux comme un agneau … mais la loi de la nature veut que les gros mangent les petits hein ! … il faut faire avec, d’une certaine manière … tu comprends ! … bonne toute fin de ce jour à toi Roberte,
    Bisous.

    1. merci Colette, en réponse… pas toujours vrai parfois les petites souris bien plus maligne que les gros sentent le danger et houps ! va les rattraper ensuite!!!
      Gros bisous.

  3. Et oui tu as raison Roberte!!!!! La petite souris va reprendre son petit chemin avec son gros Matou qu’elle aime avant tout ………… Bonne Saint valentin Bisous

    1. Et oui ce chemin de quiétude qu’elle n’aurait jamais du abandonner… Mais pas bête la petite souris elle à bien compris que l’on bien que dans son petit coin.
      Bisous

  4. que tout est beau ici, la photo, le texte et la fable,, comme quoi il faut toujours se mefier des gros comme des petits ,, lol , de gros bisous pour toi, bonne st valentin… reg !

    1. Bon point de vue Regine mais j’adore le comportement de la petite souris ne trouve tu pas? Elle est intelligente elle ne veut pas se laisser croquet toute crue! bonne fin d’après midi. Bisous.

      1. ;o) si si son comportement est bien mimi ! elle se méfie quand même , lol ,pas folle , bonne soirée ,, bisoussssss

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s