L’Amour Eternel

2984699297_1_3_Qc6fWzWm

-Etais ce toi l’amie de Guillaume?
Bérénice mis du temps avant de répondre à Valérie. La question la dérangeait. Pourtant elle fini par dire – « oui ».
Elle s’était levée de son fauteuil pour aller à la fenêtre. Bouleversée, l’expression tendue de son visage exprimée toute la souffrance endurée lors de leur séparation. Jamais elle n’avouerait combien elle en avait été meurtrie. Elle retourna à son fauteuil, soucieuse, son visage sans fard subitement durci par la clarté d’une lampe basse.
-Ecoute, dit-elle, cette histoire est si ancienne pourquoi en reparler ? –
Je voulais te mettre au courant… Guillaume est décédé d’un arrêt cardiaque.
La pièce aussitôt perdit un peu de son intimité et le scintillement des verreries prit un aspect froid et cruel ; Bérénice tira sur son chandail puis se tourna vers Camille.
-Dis moi, de qui l’as-tu appris ?
-D’une amie de passage.
– Pour elle rien d’étonnant à ce que la vie de Guillaume se termine de cette façon. Il menait une existence dissolue entre alcool, et débauche de plaisir. Il était devenu si fragile, méconnaissable. Il avait 52ans…
Il y avait si longtemps qu’il ne s’était revu. En réalité il y avait une éternité. Un abîme les avait séparé. Et ils avaient tous les deux accepté cet état de fait. Il était excessivement différent.
Guillaume était un bel homme sûr de lui, rien ne semblait devoir l’atteindre. Seulement ce n’était qu’une apparence. Bérénice se souvenait si bien de son désarroi lorsqu’il lui avait demandé de danser avec lui. Elle aurait aimé se montrer sous son meilleur jour. Elle aurait aimé paraître gaie, enjouée, mais ne parvenait pas à dominer cette timidité qui l’attristait. Elle avait 16 ans et lui18, cependant elle avait quand même accepter d’aller sur la piste pour une esquisse de pas de danse. Guillaume l’avait prise dans ses bras et conduite tendrement. Elle se souvenait avec une extrême précision des scènes qui suivirent où, la danse terminée il demeura un instant distant, souriant d’un sourire troublé, puis il l’avait embrassée d’abord doucement sur les joues puis sure les lèvres.
Pendant des semaines ils s’étaient aimés d’un amour sincère. La transformation véritable de Guillaume est apparue lors qu’il fit son service militaire. Il était devenu irritable, jaloux. Ce qui en lui ne coïncidait pas avec l’image que Bérénice gardait de lui. Après quoi sans qu’elle sût comment cela advint, les disputes, les conflits, furent de plus en plus habituelles et la séparation devint inévitable et définitive.
De ce jour Guillaume, qui jusque là avait manifesté de l’entrain du moins de l’aisance, de la gentillesse, était réduit à rechercher des jeunes femmes pour les soumettre à sa domination.
Lorsque Guillaume avait apprit son mariage il c’était saoulé criant dans le village que Bérénice était la femme de sa vie. Il ne se pardonné pas de n’avoir su la garder. Il hurlait à qui voulait l’entendre qu’il ne pourrait jamais l’oublier et que sa vie durant il la retrouverait. Ce qu’il fit… Bien que n’habitant plus la même région, Bérénice retrouva Guillaume de nombreuses fois sur son chemin. Tous deux se prenait la main puis les yeux perdus dans un autre ailleurs ils s’embrassaient, et repartaient pour mieux se retrouver une autre fois. Un jour tous ces petits moments volés se firent plus rares, puis ils avaient cessés. Bérénice avait apprit par la presse régionale que Guillaume avait eu un grave accident de voiture. Elle ne revit plus Guillaume. Cet amour éternel qu’ils ont eu l’un pour l’autre ne s’éteindra jamais. (
texte roberte colonel)

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

7 réflexions sur « L’Amour Eternel »

    1. merci colette pout ton commentaire. Un peu de mon histoire de jeunesse. Un premier amour cela ne s’oublie pas tout à fait!!!!bonne soirée à toi. quelques soucis avec mon ordi il est trop lent. Je m’absente jusqu’a lundi soir. gros bisous.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s