Se laisser aimer, c’est aimer déjà

 

Se laisser aimer, c’est aimer déjà. (Henry de Montherlant) 

Elle avait attendu très longtemps l’arrivée de cette lettre, elle  pensait ne jamais recevoir un mot de lui.  Il ne l’avait pas oubliée. A la lecture de ses mots un léger frisson parcouru son dos, les lévres entrouvertes elle sentit son désir renaître. Ses émotions trop longtemps contenues, sa convoitise trop longtemps réfrenée depuis cinq mois se déchaînèrent en elle. Avec quel élan, quelle passion  ils s’étaient aimés elle avait tout accepté  de lui, donnant libre cours à l’adoration qu’elle lui vouait.

Elle ne pouvait partager sa joie il n’y avait personne d’autre qu’elle dans la maison. C’était désespérant de parler dans le vide, je comprends les gens qui veulent parler et n’ont personne à qui s’adresser deviennent à moitié fous. Roberte Colonel

toile d’Anna Hyunsook Paik N née à Séoul, Corée du Sud, Paik a étudié le dessin et la peinture avec les principaux figuratifs peintres américains, Sidney Goodman et Will Barnet à la Pennsylvania Academy of Fine Arts de Philadelphie. Honoured with merit scholarships, Paik also won numerous prestigious prizes including the highly coveted William Cresson European Travelling Prize, Benjamin West Prize and Thomas Eakins Prize among others. Récompensée par de bourses au mérite, Paik a également remporté de nombreux prix prestigieux, dont le très convoité européenne William Cresson Voyager Prix, Benjamin West Prix et Thomas Eakins prix entre autres. Paik had exhibited in New Orleans, New York and Philadelphia before her subsequent move to London in 1997. Paik a présenté à la Nouvelle Orléans, New York et Philadelphie avant son déménagement à la suite de Londres en 1997.

 

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

13 réflexions sur « Se laisser aimer, c’est aimer déjà »

  1. La toile est très réussie
    Mais pourquoi vois tu les gens à moitié fou lorsqu’ils ne peuvent pas parler ?
    Il y a multiples façon de s’exprimer. Là dans cette histoire c’est elle qui est folle de joie mais son amant est absent. Mais elle ne peut la partager. Le gens qui sont muets parlent avec les mains ou écrivent ou peignent. la perte de la raison est le fait de ne pas exprimer, pas pouvoir expliquer un comportement inconscient.ou faire quelque chose d’irraisonné, non réfléchi.
    Se parler à soi même ce n’est pas parler dans le vide. Je dirais que parler dans le vide c’est parler à quelqu’un qui ne comprend pas,qui ne veut rien savoir.
    GROS BISOUS

  2. le vide c’est quelque chose qui n’a pas de fond, de fondement ou de base sur laquelle on peut s’appuyer ( notion de confiance) donc on ne peut se fier, se confier et avoir confiance

    1. Antinéa
      A ta question: « Mais pourquoi vois tu les gens à moitié fou lorsqu’ils ne peuvent pas parler ? »
      ma réponse: il m’arrive parfois de parler toute seule et je me dis ça va pas non! tu es un peu folle !!!
      Mon personnage homme n’est pas un sans domicile fixe mais je pensais en écrivant qu’il voguer sur la mer et qu’il ne pouvait pas donner de ses nouvelles!!! waa! Lorsque j’écris je ne pense jamais à ceux qui vont me lire… et je laisse courir mes doigts sur le clavier sans trop approfondir mon histoire En te donnant mes réponses je ne puis m’empêcher de sourire.
      bisous

  3. a t il cet amant non vu depuis 5 mois un lieu fixe, un domicile, est il une personne solide ? car dans ce cas elle pourrait le voir ou lui répondre par courrier ou téléphone.. tu sais qu’en escalade la mise en rappel est une mise en sûreté.. c’est important la fiabilité.

    1. Antinéa
      Il fait si beau que Je pars avec mon chéri au bord de la mer. Je réponds cet après midi a ton dernier commentaire …tu est vraiment trop drôle … j’en souris…. j’ai certainement une réponse à t’apporter. gros bisous.
      Roberte

  4. Je ne voyais pas un sans domicile fixe mais une personne qui se cache.. il y a du secret
    Moi aussi je parle seule comme si l’autre était là.. je lui parle même s’il est ailleurs.. et ça va très bien justement.. les pensées et réflexions sont envoyées. on ne nous écoute pas c’est tout.. le perdant n’est pas celui que l’on croit.
    regarde l’image du fou du roi,c’est comme Jean de la Fontaine …on dit tout autre ce qui va de travers chez les autres et ils ne voient pas et se moquent donc d’eux même

  5. sinon à quoi bon publier si ce n’est pour s’adresser à un autre ? lorsque j’écris pour moi, ce sont de multiples notes qui me servent à me souvenir, je fais une liste qui me servira plus tard, ce sont des traces, des annotations qui me servent à rassembler. Si je m’adresse à quelqu’un par la parole qui peut être écrite je tiens à être comprise, entendue.

  6. Non Antinéa, je ne m’adresse pas à moi , je ne parle pas de moi.
    lorsque j’écris, je ne suis pas le personnage de l’intrigue… je mets en scène un personnage. Libre à moi d’en faire ce que je veux. Il peut être amoureux , désagréable , charmant, c’est suivant le thème que je mets en scène.
    Tu écris : « à quoi bon publier si ce n’est pour s’adresser à un autre. »
    En faite j’occupe un espace de mon temps à écrire. Libre au lecteur de lire où pas mon histoire. A vrai dire j’écris surtout parce que c’est une passion. Depuis mon enfance je me suis réfugiée dans un imaginaire qui me permettait de ne pas sombrer dans la souffrance.
    J’ai toujours écris, bien, où mal, c’est selon.
    Bonne soirée.
    Bisous
    Roberte

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s