Publié dans livre

La rêverie

angela10

Qu’il fait bon se laisser aller à la rêverie semble penser la lectrice.

J’aime bien l’imaginer dans sa robe blanche.

Elle est entourée de délicieux objets de couleurs mauves qui apportent au  décor de la chambre une note  douce et romantique. Pour la lectrice, plus rien d’autre  n’a d’intérêt que les pages de son livre. Elle finit par oublier tout se qui l’entoure. Elle se concentre uniquement sur les faits et gestes des personnages romanesques de l’intrigue… Roberte Colonel

                                                             

Le rêve , et la rêverie, sont au centre de l’imagination romantique. Source de création, la rêverie excite l’imagination à recréer le monde ; c’est bien souvent une rêverie mélancolique et triste, comme en témoigne

Marceline Desbordes-Valmore : La rêverie porte l’homme à la méditation  face au grand spectacle de la nature : elle le met devant les mystères  de l’existence . Cette « Stimmung » est proche d’un sentiment d’exil et de  voyage : un « voyage obscur » d’où « naît la poésie proprement dite »

Mais la rêverie est aussi un refuge et un rempart contre la réalité.

Pour Musset par exemple : La rêverie. Toujours en avant ou en arrière de nous, elle rappelle le passé qui n’est plus ou prévient l’avenir qui souvent ne doit point être : il n’y a rien là de solide à quoi le cœur se puisse attacher. Aussi n’a-t-on guère ici-bas que du plaisir qui passe ; pour le bonheur qui dure je doute qu’il y soit connu. À peine est-il dans nos plus vives jouissances un instant où le cœur puisse véritablement nous dire : Je voudrais que cet instant durât toujours ; et comment peut-on appeler bonheur un état fugitif qui nous laissent encore le cœur inquiet et vide, qui nous fait regretter quelque chose avant, ou désirer encore quelque chose après ? La rêverie est ainsi un état privilégié douloureux et inspirateur, comme le rêve, tantôt doux et enchanteur, tantôt glaçant et terrifiant.

Cette dualité , chez Nodier, permet de tenter une esthétique  du fanstatique f en puisant aux sources « d’un fantastique vraisemblable ou vrai. » Le rêve fantastique se rencontre également

Chez Gautier, par exemple dans « Le Pied de la momie » (1840 ), où la réalité et le rêve se distinguent difficilement dans l’esprit du héros romantique. C’est un état psychologique proche d’une démence  fantastique, danger du créateur s’il s’abandonne au délire de l’ inspiration : « Il eût été capable, sans cette tendance funeste, d’être le plus grand des poètes ; il ne fut que le plus singulier des fous. (Document Wikipédia)

Ah ! Si la rêverie était toujours possible !

Et si le somnambule, en étendant la main,

Ne trouvait pas toujours la nature inflexible

Qui lui heurte le front contre un pilier d’airain 

Publicités

Auteur :

Auteur de quatre livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" et Équinoxe Avec la participation de Charef Berkani aux Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

6 commentaires sur « La rêverie »

  1. et oui,rever!!!!parfois ça fait du bien!!!!mais le reve et la realite,sont 2 choses differentes!!!neanmoins ,moi en ce moment je reves de ne plus avoir mal a mon tendon d’achille!!lol!
    bonne soiree et bisous

  2. le rêve est ce qui permet la réalité… et ce n’est pas toujours romantique… certains s’en tiennent à réaliser des films fantastiques…. d’autres imaginent les pires cauchemars , etc… mais tout ce qui est imaginé finit un jour en réalité… on a vu le pire comme le meilleur… et bien des romans que l’on a cru imaginaires , ou fiction ont vu le jour…. 20 milles lieux sous les mers, le tour du monde en 80 jours, on a posé le pied sur la Lune, les extra terrestres , les pires assassins, les tortures les plus viles… et sans compter le reste… technologies et l’Univers est grand…. très grand…
    l’imaginaire est créateur.. alors autant imaginer le meilleur, pour tous.
    bisous

  3. Bonsoir Roberte ,

    De Belles Lignes Offertes à l’Une , pour Rêver d’Hors en Cet Hiver ,
    Laisser Aller tout Contre Mère , nos traits d’Esprits de Sève à Fleur ,
    Où la Lumière brille en nos Plumes , Relier par Songes à l’Ephémère ,
    De Vivre Ailleurs en un Eclair , des Clairs de l’Une laissant Songeur.
    ~
    NéO~
    ~
    Becs d’Âme Amie.

  4. De rêverie, nous en avons tous et toutes besoin pourvu qu’elle ne nous cache pas complètement la réalité ! Il y a de bons rêves oui … mais, les plus fous, il faut aussi savoir en sortir …
    Bonne fin de cette journée pour toi chère Roberte et agréable fin de semaine ! Bises.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s