Mon petit coeur est malade…

 

Je ne sais pas écrire de la poésie mais je sais vous conter des histoires vraies où imaginaires. Malheureusement cette histoire c’est la mienne 

Depuis mon retour de vacance à Chamonix je ne vous ai donné que très peu de mes nouvelles.

A cela une raison :

Comme chacun(e) j’ai mes faiblesses de cœur… non, n’allez surtout pas imaginer que j’ai pu vivre une aventure sentimentale au bord de la mer avec un beau jeune homme rencontré par hasard et qui m’aurait conter fleurette, je suis trop âgée pour me compromettre de la sorte.

Non, mon petit cœur m’a joué un drôle de tour… figurer vous qu’il est malade si malade que je l’ai échappée belle. Sans la vigilance et le savoir faire de mon médecin et du cardiologue je ne serais pas là a vous écrire ses lignes. Il en a fallu de peu pour que plus jamais vous ne puissiez me lire.

Je viens de vivre une expérience éprouvante celle qui me fait comprendre combien notre vie nous est chère. Aujourd’hui, je reprends tout doucement des forces sachant que je vais devoir accepter que mon petit coeur restera fragile pour le reste de ma vie.

Si je me permets d’écrire ce billet c’est qu’il faut être heureux quand il en temps et y mettre du sien. Si on reste dans la position négative, impartiale, laissant entrer seulement la tristesse on renonce au bonheur de vivre.

Rapsodie des mots

Avec des mots on peut broder de belles histoires. Des histoires qui se nourrissent de l’imaginaire, qui font rêver et grandir, découvrir d’autres cultures, voir que l’homme est partout le même et que ses questionnements sont là. Tout tourne autour des mots, qu’ils soient dits ou écrits.( blog Au fil des mots)

Il suffit de visiter certains blogs de nos amies pour s’apercevoir que certaines d’entre elles  jonglent aisément avec de jolis mots et de belles émotions  pour écrire leur poésie.