Comment c’est vieillir?

 

 

Comment c’est de vieillir ?

Et bien voilà !

Dans deux jours c’est mon anniversaire et je viens de me rendre compte

Que pour la première fois de ma vie, que je suis la personne que j’ai toujours voulu être.

Oh ! Je ne parle pas de mon corps !

Certains jours, je suis désespérée quand je me regarde dans le miroir !

De toute façon la vraie beauté n’est pas à l’extérieur.

Mes rides, mes poches sous les yeux, mon petit bedon qui semble grossir chaque année !

Mais je me reprends rapidement, et pas question que j’agonise en larme devant mon miroir.

J’ai aujourd’hui des amis fantastiques, une vie paisible et heureuse, de merveilleux souvenirs,

Je ne les échangerais jamais pour quelques cheveux gris en moins ou une bedaine plate…

Plus j’avance en âge, plus je deviens ma meilleure amie, et ce qui est plaisant c’est que…cette amie ne me contredit à peu près jamais.

Je ne m’en fais plus pour un petit biscuit mangé en trop, pour ne pas avoir fait mon lit, ou pour avoir acheté une « chose inutile » dont je ne me servirai probablement jamais.

J’ai connu trop de mes amies très chères qui sont parties avant d’avoir compris la grande liberté que nous apporte l’âge.

Qui sa regarde si je décide de lire ou de jouer sur mon ordinateur jusqu’à quatre heures du matin et de dormir jusqu’à midi ?

Je me sens tellement privilégiée d’avoir vécu jusqu’à maintenant, d’avoir mes cheveux grisonnant, même si mes sourires ou mes chagrin me creusent de nouveaux sillons dans la figure à chaque fois que me vient un nouvel anniversaire.

Il y en a tellement qui n’ont jamais ri dans leur vie…

Et qui sont mort avant d’être heureux, avant d’être vieux !

Aujourd’hui j’ai le privilège de pouvoir dire oui !

Ou celui de pouvoir dire non !

Je ne m’occupe plus de ce que les autres pensent de moi.

Je n’ai surtout rien à prouver à personne.

La vieillesse est comme un jardin…

Tu récoltes ce que tu as semé.

C’est aussi comme ton compte en banque.

Tu retires ce que tu as amassé.

Donc, mon conseil pour vous qui prenait le temps de me lire serait de déposer beaucoup de bonheur sur votre compte en banque avant votre vieillesse.

« Document Tiré d’un PPS avec certains passages réécris par mes soins pour le besoin de ce billet »

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

11 réflexions sur « Comment c’est vieillir? »

  1. Une Liberté de Tout les Jours ,
    Nous mène à Voir plus qu’un Visage ,
    En Amitié on n’a pas d’Âge ,
    Mais des Amis pour le Long Cours.
    Bonne Fête Roberte ,
    Et un Poème en Prose Offerte.

                                        Liberté

    Le Monde évoque un Souffle Blanc ,
    Pour Un seul Mot , Combien de Heurts ?
    Une Onde de Choc est en Mouvement ,
    Et son Echo se fait Pressant ,
    Emportant Tout , au Fil des Heures ,
    Pour ceux qui Sondent en Gouvernant ,
    Le Vent d’une Fronde est Oppressant .
     
    En peines s’écroulent nos Libertés ,
    Par Tant de Thèmes , en Sols Majeurs ,
    Il n’y à pas d’Âges pour S’enivrer .
    Tels sont les Maux d’une Douce Musique ,
    Ceux qui régnaient , connaissent la Peur ,
    Le Chant du Monde nait Libéré ,
    Ses Belles Paroles aiment l’Epique ,
    Un Vent d’Histoires va s’essouffler .
     
    Une Foule en Hors cherche son Coeur ,
    A battre le Sol par les Pavés ,
    Une Longue Chaine , aux Fers Malheurs ,
    Propriétaires en Biens Privés .
    Des Clans d’Hiers , Hauts Dictateurs ,
    Découvrent alors qu’il faut Payer ,
    Ce que l’on Sème , sans faire de Fleurs ,
    Des Intérêts Particuliers .

    A ses Maillons , s’accrochent nos Vies ,
    Chacun en Soi , l’aimerait Goûter ,
    Et pour Long Temps , fuir la Haine ,
    Qu’il y à de Vivre , sans Libertés .
    Laisser à l’Onde , Germer la Graine ,
    Comme les Arbres , Trouver sa Voie ,
    Connaître en Faim , un peu de Paix ,
    Sous d’Autres Règnes , Enfer du droit ,
    Quand d’autres Saignent au Nom de la Loi .
     
    Que reste t-il aux Fond d’un Acte ,
    C’est dans l’ et Puis , que j’ai jeté ,
    Pour nos enfants , Signer le Pacte ,
    Je n’ai plus Peur , de me Dévouer ,
    Je sais ma quête , à l’ Heurt exacte ,
    Ce Grand Combat , d’ Egalités .

    On la Sème comme on l’Aime ,
    Elle est en Mains , multiplié ,
    D’un Libre Arbitre , aux Vents Autours.
    Seule l’Injustice peut la Relier ,
    A celui qui la Porte ,On l’envie pour Toujours ,
    « Poing de Flegme à trop Crié « 
    Cet Eclat qui le Porte , à Tout vivre par Amour ,
    A finit par céder , et son Corps sut Plier ,
    Liberté ma Chair ,Tu es Sel d’un Jour ,
    Que le Peuple me suive , le Tyran va céder !

    En secondes je vis , dans un Monde de Vautours ,
    Sur l’Autel des Désirs , contre Vents à Marées ,
    Eteint celle d’une Flamme , dans le Feu de l’An Nuit ,
    Brûle un Phare de Vies , Eternelles d’espoirs ,
    Pour les Temps à venir , au déclins de nos Lies
    Elle Aspire pourtant , tout ces Corps dans le Noir ,
    La Violence est une Danse , qui la Terre Détruit ,
    Et le Sang versera , sans une Once de Savoirs ,
    L’Innocent lui sera , une Réponse à l’Histoire .
     
    Je suis Libre sans Vouloir , par la Faute d’écrits ,
    Prisonnier sans le Voir , Des Barreaux du Mépris
    Dans ma Cage A Dorée , les Couleurs sont des Gris
    Des Saveurs du Passé , Reste l’ombre des Souvenirs ,
    Plus le Temps de Mourir , je n’ai pas parti Pris ,
    J’aimais Tant cette Vie , je me dois d’y souscrire.
     
    Dehors , son Souffle Rêve , galvanise les Foules ,
    Fait lever les Anciens , Electrise les Jeunes ,
    Quelle est au Monde notre vrai Nature ?
    Les Têtes Tombent , Chutent les Murs ,
    Elle est Force de Foi , Onde Libre et sans Lois ,
    Déchainant les Carcans , Quand les Masses s’enroulent ,
    Demain déjà d’Autres Viendront ,
    Faire le V d’une Victoire et parler en son Nom ,
    Remplacer les Sultans et Promettre à la Ronde ,
    Un Printemps de Raisons , peut Fleurir Parfois ,
    Mais pour Combien d’élans , en recul du Monde ?
     
    Libèrant les Destins , sous les vents de la Houle ,
    On peut Vivre sans Argent et avoir un Visage ,
    Comme l’étaient nos Anciens au sortir du Moule ,
    C’est le Signe du Temps , une Aurore en Partage ,
    A quoi bon La Révolte , Les Raisins d’une Colère ,
    Si demain est de Vain , si l’on est guère plus Sage ,
    L’ étendard déployé forme des Vagues Libertaires ,
    Aux Héraults s’en va l’Onde apporter son Hommage ,
    Porter Haut à l’égard , les Couleurs d’une Mère.
     
                                        NéO~

    http://drenagoram4444.wordpress.com/neo/liberte/

  2. Coucou Roberte !… toujours beaucoup de joie de fêter une année de plus… tellement sont partis sans avoir cette chance !
    Bon Anniversaire ! … que cette journée et les autres qui suivront ne soient que des jours de fêtes ! … moi, j’ai eu la chance cette année d’être sur le site d’Angkor pour le fêter, il y a un an, j’étais loin de m’imaginer être là-bas… comme quoi la vie n’est faite que de surprises, bonnes ou mauvais il faut tout prendre !
    Bisous et bon dimanche !

    1. Je te remerci très sincèrement Françoise pour tes bons voeux d’anniversaire…Ils me viennent de si loin ou je t’espère heureuse et en forme. Ramène nous de belles photos d’Angkor.
      A très bientôt.
      Bisous d’amitié.
      Roberte

  3. coucou roberte
    avec un p’tit peu de retard, je te souhaite un joyeux anniversaire
    je t’embrasse bien fort de toute mon amitié
    @bientot de te lire encore et encore
    « Vieillir c’est d’ avoir vécu
    son temps à sa propre vitesse
    d’avoir su regarder son passé,
    son présent et son futur
    sans que rien ne vienne entacher
    au fond de nos coeurs, nos âmes pures. » P.A

    1. Merci Gaël ami si fidèle qui n’oublie jamais ses amis que ce soit dans la peine ou le bonheur.
      Je rentre tout juste… je vais partir pour une petite visite de ton blog.
      Bisous.
      Roberte

  4. Au regard de ce billet Bon anniversaire Roberte avec pas mal de retard mais mieux vaut tard que jamais dit l’adage ^^

    J’aime bien ce texte car je me fais la même réflexion, si je déteste mon enveloppe charnelle (ce n’est d’ailleurs pas nouveau lol), je m’aime, m’admire et me respecte profondément car je suis devenue ce que je voulais être ^^ et c’est vraiment sans prétention aucune car je n’ai d’autre ambition que d’être libre et libre d’être.
    Etre libre je pense que l’on ne l’est jamais tout à fait. Par contre libre d’être il ne dépend que de nous.
    Bonne soirée

  5. Oh comme j’aime ce texte! je pourrais tout à fait l’avoir écrit, je suis en plein accord avec tes mots.
    « La vieillesse est comme un jardin…
    Tu récoltes ce que tu as semé.
    C’est aussi comme ton compte en banque.
    Tu retires ce que tu as amassé. »
    Bonjour Roberte,
    Merci de tes si gentils mots, ça me touche vraiment beaucoup. Oui Gaël et moi formons un beau duo je trouve. Gaël, un ami de longue date sur nos blogs respectifs, un ami sincère et généreux. C’est la 2e fois que nous « oeuvrons » ensemble, une de mes créas lui avait inspiré de si jolis mots! « Un petit rêve pour une grande histoire » http://creannick.wordpress.com/2011/06/10/a-quatre-mains-2/ (mon 2e espace avec mes créas)
    Et je sais que ça n’est pas la dernière! c’est un régal de faire ensemble, dans un sens ou dans l’autre.
    J’ai survolé ton espace, j’y reviendrai (je m’y suis abonnée), il y a tant de beaux mots, et j’aime les mots 😉
    Je te souhaite un doux week end
    Bisous
    Annick

  6. les femmes, les fleurs ,embellissent le monde, elles ne sont que beauté ,senteur ,pour nous les hommes , leur charme ,leur flamme ,déchirent nos coeur comme l’effet d’une bombe ,les femmes, les fleurs , sont les deux plus belles merveilles ,que dieu créa au monde / CLAUDIO

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s