Le poète Félix Arvers…

Félix Arvers (1818-1850)

Etincelle au milieu d’une oeuvre plutôt terne, ce sonnet sur lequel "passe un souffle de Pétraque" valut à Félix Arvers une célibrité posthume.
 
"Le sonnet d’Arvers".
 Mon âme a son secret, ma vie a son Mystère:
Un amour éternel en un moment conçu ;
Le mal est sans espoir, aussi j’ai dû le taire,
Et celle qui l’a fait n’en a jamais rien su.
 
Hélas! j’aurais passé près d’elle inaperçu,
Toujours à ses cotés, et pourtant solitaire,
Et j’aurai juqu’au bout fait mon temps sur la terre,
N’osant rien demander et n’ayant rien reçu.
 
Pour elle, quoique Dieu l’ai faite douce et tendre,
Elle ira son chemin, distraite, et sans entendre
Ce murmure d’amour élevé sur ses pas;
 
A l’austère devoir pieusement fidèle,
Elle dira, lisant ces vers tout rempli d’elle:
"Quelle est donc cette femme?" et ne comprendra pas.
 
Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

5 réflexions sur « Le poète Félix Arvers… »

  1. Conclusion… on se connait bien mal !… il faudrait prendre le temps d\’écouter l\’autre, peut-être la meilleure façon d\’apprendre à mieux se connaitre ! J\’ai bien aimé ce poème… je ne connaissais pas l\’auteur… le début de ton billet me rassure… si je comprends bien… je fais sa connaissance en découvrant le meilleur… "l\’étincelle" au milieu d\’une oeuvre terne… Merci à toi, et bon week-end… bizz Pantxika

  2. roberte …………….passe un tres bon dimanche je sais tu me manques aussi …………….je profite de ces 2 heures de connections ……………pour te dire bon dimanche demain tout sera remit dans l ordre bisouscath

  3. La poésie ne craint l’ombre ni le mystère ;
    Car tout ce qu’elle exprime est clairement conçu.
    En dévoilant son âme elle arrive à se taire,
    Elle ne cache rien, nous l’avons toujours su.

    Poète, si tu crains de vivre inaperçu,
    Si les imprécations d’un moine solitaire
    Te semblent obscurcir le jour sur cette terre,
    Ne t’inquiète donc point, ton texte est bien reçu.

    Celle qui est pour toi la plus mignonne et tendre
    Toujours éprouve un peu de plaisir à t’entendre
    Et à fouler le sol où s’égarent tes pas ;

    Toi, sur elle posant ton doux regard fidèle,
    Tu ne cesseras point de marcher auprès d’elle ;
    Que dirons-nous de plus ? Ton coeur ne s’en plaint pas.

    1. Trop, trop ,mignon! Merci Cochonfucius. Je suis très touchée par d’aussi jolis mots.
      Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année.
      Roberte de mon vrai prénom…

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s