Il n’y à pas de vent favorable…

Ces jolies fleurs sont pour vous …
"Il n’y à pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va."
Je sais où va me conduire mon chemin, puisque je serais dans l’Aveyron du 15 septembre au 2 octobre. 
Je vous garde mon amitié et penserais à ceux qui m’accompagnent chaque jour dans mes blogs. Je vous embrasse.
A très vite de vous retrouver. 
Publicités

Un souhait seulement…

Pour cette rentrée de septembre: Pas de grandes et pompeuses déclarations dignes des rois ou des Présidents ! Je préfère une calme révolution, dans les petites choses, tout simplement, plutôt que richesse ou notoriété… quoi que !… j’aimerais quand même bien trouver un bon éditeur !!! Faut juste qu’il soit sympa, et qu’il est en vit de me propulser vers les lecteurs et oui, que voulez vous, en écrivant il me vient des envies d’être lue. J’ose, allez je vous dit tout: je voudrais d’être lue par des milliers de personnes. Vous allez penser que je me contredis, et bien voyez vous non je ne me contredis pas. J’ai écris une suite à mon livre « Où es-tu maman? » qui décrie les injustices commises à l’encontre de maman et de moi même espérant qu’elles ne se renouvellent plus jamais pour aucune personne. Sur ce nouveau livre il me fallait absolument crier cette injustice! C’est fait. Dès que j’y serais autorisée par mon nouvel éditeur je vous distillerez quelques pages de ce nouveau livre. Et alors, vous me donnerais raison j’en suis sûre d’avoir osé dire ce que je pensais de l’administration Publiques en charge d’enfants de la DASS.

 

Pour cette rentrée de septembre

 
 
Pour cette rentrée de septembre:
Pas de grandes et pompeuses déclarations dignes des rois ou des Présidents !
Je préfère une calme révolution, dans les petites choses, tout simplement, plutôt que richesse ou notoriété… quoi que !… j’aimerais quand même bien trouver un bon éditeur !!! Faut juste qu’il soit sympa, et qu’il est envie de me propulser vers les lecteurs et oui, que voulez vous, en écrivant il me vient des envies d’être lue. J’ose, allez je vous dit tout: j’ai envie d’être lue par des milliers de personnes. Vous allez penser que je me contredit, et bien voyez vous non je ne me contredits pas.
Si j’ai écris une suite à "Où es-tu maman?" c’est pour que les injustices commises contre maman et moi même avons subits ne se renouvellent plus jamais. Il me fallait sur ce nouveau livre pousser ce cri, c’est fait. 
Dès que j’y serais autorisée par mon nouvel éditeur tout au long de cette rentrée je vous distillerez des pages de mon nouveau livre et alors, vous me donnerais raison j’en suis sûre…