LETTRE A MAMAN : « BOITE POSTALE dans LE CIEL ET LES ETOILES »

 

 

à l’occasion de la fête des mères:

Ma chère Maman,

"Je n’ai jamais pu te dire je t’aime," te serrer sur mon coeur si fort que j’en aurais sûrement perdu ma respiration.
Je t’ai attendu si longtemps en priant tous les saints du ciel pour qu’ils te protègent afin qu’il ne t’arrive jamais rien.
En ce début juin 1940, les aviateurs allemands sillonnaient le ciel de Paris.
Impérieux, ils s’étaient emparés de nos rues, de nos bars, de nos théâtres en ce croyant les maîtres de notre univers.
Toi Maman que faisais tu ce soir là parmi ces occupants? Lequel d’entre eux avait su te séduire pour que tu lui donne tes seize ans?
Tu te fis arrêter dans un bar par la police française qui t’emmena aux enfants secourus de la Seine. Qu’avais tu fais pour que ton père ne revint pas te chercher?
Ma petite Maman tu as payé très cher ce moment d’abandon de toi même.

Je n’ai jamais pu te dire "Maman je t’aime." Tu n’a jamais pu comblé mon manque de toi.
Un homme c’est octroyé le droit de nous séparés. Il était directeur responsable de l’assistance Publique. Cette fonction lui donnait le droit de te juger coupable d’aimer. Que c’était-il passé pour que ce directeur nous empêche de nous revoir?
Tu voulais être une bonne Maman digne d’élever ton enfant, mais, tu n’étais encore qu’une adolescente de seize ans, et tu avais cru à l’amour de ce séducteur.
Tu ma laissée à la garde d’une famille d’accueil dans le centre de la France. Toi, tu es repartie à Paris.
Tu voulais retrouver cet homme qui était mon père. Tu désirais qu’il assume sa paternité.
Le directeur te fis rechercher par la police, il disait que tu étais une fugitive. Tu pris peur et alla demander de l’aide à ton père qui n’avait eu d’autre solution que celle de t’en mener en Allemagne ou il était requis pour le travail obligatoire. Tu le suivis.
De Berlin tu écrivit des lettres que tu envoya à ma famille d’accueil. Celle ci ne le dira jamais au directeur de l’assistance Publique. A cause de ce non-dit on considéra que tu m’avais abandonnée.
En Allemagne tu as commis un acte de sabotage pendant ton travail. On te fit prisonnière, tu revins du camp d’internement malade.
A ton retour en France tu voulu me récupérer. Ma douce Maman … tu ne le savais pas encore… mais je ne t’appartenais plus. J’étais devenue un numéro matricule, j’étais une enfant de l’assistance Publique.
Je sais Maman, que tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour me reprendre, mais ce fut sans compter sur l’autorité de ce directeur qui t’informa que tu n’avais plus aucun droit sur moi.
Tes lettres manifeste tes nombreuses demandes pour me reprendre. Elles furent archivées par l’Administration des services sociaux, elles sont aujourd’hui en ma possession.
Maman, dans ton petit coin de ciel tu peux à présent te reposer.
Un jour viendra où j’irais te retrouver dans ton ciel étoilés pour ne plus jamais être séparée de toi.

 

PS: Maman, tu as déjà reçu cette lettre, mais elle te portera une fois encore tout mon amour pour toi. Demain je serais occupée toute la journée et je ne pourrais pas t’envoyer les mots d’amours et de tendresses que j’aimerais t’adresser. Je voulais aussi te dire que j’ai terminé d’écrire notre histoire. J’ai enfin pu exprimer dans mon nouveau livre tout mon ressenti pour ce directeur de l’assistance Publique qui nous avait empêché de nous retrouver. Je n’aurais sans doute pas d’autres réponses à tout mes pourquoi concernant ce rapt. J’ai cheminé si longtemps sans toi Maman, tu m’as tant manqué, seras tu là pour m’accueillir dans ton paradis lorsque mon heure sera venue. Es ce que tu me tendras tes bras pour que je puisse me serrer très fort contre toi. Encore des questions… et pas de réponse.

                                                                                                                       Ton enfant. 

 

 

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

4 réflexions sur « LETTRE A MAMAN : « BOITE POSTALE dans LE CIEL ET LES ETOILES » »

  1. Bonsoir Roberte,Enfin je vois un billet et disposant d\’un peu de temps alors je profite de l\’aubaine et je tombe sur celui-ci… Il est superbe, lettre ouverte à une maman trop tôt enlevée à son enfant à qui elle aura tant manqué ! après la lecture de cette lettre, j\’avoue que je suis toute émue, tant les mots sont forts tant on sent cette souffrance due à la privation de l\’affection, de la tendresse, de l\’amour d\’une maman dus à son enfant. combien cette maman a du elle aussi souffrir dans sa chair de ne pouvoir donner toutes ces manifestations de tendresse à son enfant ! Merci pour ce merveilleux partage si touchant et si bouleversant qui nous rappelle aussi notre triste histoire…. j\’imagine que pour pouvoir coucher sur le papier cette lettre il a du vous en falloir du courage et que cela n\’a pas du être facile…. je vous admire pour cela car c\’est beau. C\’est un très bel hommage à votre maman.Avec toute mon amitié et bon dimanche à vous ainsi que bonne fête si vous avez vous-même la joie d\’être maman.

  2. Bonsoir Roberte….suis tant émue par cette magnifique lettre…De plus que dire je t\’aime aujourd\’hui c\’est si facile vis à vis de mes enfants et que dans le temps cela nous a pas tellement été dit…et c\’est si important!Merci pour le passage et le commentaire, suis très touchée, surtout venant de quelqu\’un qui écrit depuis des années, je ne me considère pas une artiste mais ce que je fais est une passion, malheureusement découverte il y a peu de temps…j\’écris des choses de ma vie, comme elle me l\’a appris…;o)Très beau changement ici, j\’aime !Gros bisous et bonne soirée…

  3. Petit passage pour déposer cecihttp://nsm01.casimages.com/img/2009/06/10/090610114533200863837800.gifen remerciement des gentils commentaires laissés sur mon blog…Bonne journée et à bientôt

  4. Bonjour Roberte…! je viens de lire cette histoire déchirante…elle m\’a touché au plus profond de mon être..je suis sûre qu\’il doit y avoir dans ton coeur une motagne de tristesse de n\’avoir pas grandi auprès de cette maman qui t\’a tant manqué…c\’est monstrueux d\’incompréhension …c\’est problèmes qu\’il peut y avoir avec l\’administration envers laquelle beaucoup de personnes sont en bute …ton histoire n\’est malheureusement pas unique…car il a eu beaucoup de problèmes de ce genre après la guerre….et il y en a toujours…je suis avec toi..je te souhaite une bonne nuit..je t\’embrasse …Claudy

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s