l’émotion AUX FILS DES PAGES du livre Où es-tu Maman?

 L’assistance publique
               "absente et silencieuse, rien ne semblait m’atteindre..
Je grandis donc doucement et serai amnésique jusqu’au jour où l’on vint me couper mon collier…
Pour comprendre l’histoire de ce collier il faut se reporter au livret de pupille de cet époque, un livret noir qui n’a rien  de séduisant, mai où il est inscrit ,page 7, extrait de règlement art. 170: "le collier portant la médaille, l’identité placé au cou de l’enfant au moment de son immatriculation, ne peut être détaché que lorsque cet enfant atteint l’âge de six ans".
                                           ~~~
L’enfance…
              "je n’ai  pas eu d’enfance. L’enfance doit rester un merveilleux moment, une parenthèse avant la vie de l’adolescence et de la maturité.
      A quelques rares moments, des souvenirs agréables rejaillissent, j’étais dans un monde de grands! J’étais seule.
      Pourquoi ces images liées au passé, aux bruits, me hantent-elles?
Est-ce dans mon imagination de petite fille d’alors? La guerre frappe aux portes de Paris, les premiers Allemands arrivent."~
                                            ~~~
l’amour…
           " Le coup de foudre! Je mis quelques instants avant de prononcer:
"Ce garçon là-bas, c’est l’homme de ma vie"…
      Notre Histoire, toute simple, dure depuis quarante ans, il était bien l’homme de ma vie, celui qui sait m’aimer tendrement et me charmer pour mon plus grand plaisir".
 
                                             ~~~
L’absence…
           "même très occupée, j’éprouve toujours le manque de maman, je voudrais savoir pourquoi cela est arrivé, pourquoi cet abandon, je reste toujours sans réponse. Pourquoi ce besoin de retrouver mes racines, ma famille à 59 ans.
           " ce soir, j’ai posé devant moi notre photo, maman me tenait contre son  coeur et j’étais attristée de n’avoir pas su mettre toute mon énergie dans mes recherches avant qu’il ne soit trop tard pour la retrouver.
           "mon enfance, ma vie de femme, mes recherches et l’aboutissement de ce parcours ressemblaient désespérément à une broderie qui s’achève dont tous les points ont été utilisé, cette réponse favorable et son dénouement terminent mon histoire. 
 
 
 
 
 
Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

5 réflexions sur « l’émotion AUX FILS DES PAGES du livre Où es-tu Maman? »

  1. émotion de lire ces lignes , de voir ton enfance ,ta recherche de la maman!dur dur!! puis le grand amour que tu as reconnu au premier regard !! un amour de toute une vie qui compensait ce manque affectif! je crois que l\’on est toujours ,éternellement en manque de sa mère ….

  2. Pour toi Roberte…Je viens de terminer ton livre Roberte. C\’est un livre émouvant remplit de moments de joie et de tristesse.Pour tous……Tout au long de son écriture l\’écrivain Roberte Colonel a su nous raconter avec pudeur son long parcours à la recherche de son identité. Je ne veux pas dévoiler ici les nombreux rebondissements de cette vie, mais ce livre vous fait bien ressentir que la vie n\’est pas sans problème si vous n\’avez pas de repères familiaux, si vous ne connaissez de vos origines que ce que votre famille d\’accueil à bien voulu vous raconter, voire même inventer!Notre filiation a une incroyable importance pour mener à bien une vie saine et équilibrée.La recherche pour certaines personnes peuvent se solder malheureusement par une déception. Comment ne pas magnifier ce que l\’on ne connaît pas!..L\’Eldorado est souvent, le croit-on, dans le pays voisin.Découvrir le livre de Roberte, c\’est vous faire apprécier combien vous avez de chance, vous qui avez eu des parents, vos parents, les vrais, pas ceux que l\’on vous a imposés, pour vous gronder, vous embrasser, vous prendre dans leurs bras, en un mot vous aimer… J\’ai eu cette chance-là, et le livre de Roberte Colonel m\’a émue jusqu\’aux larmes…Je voudrais conclure en disant qu\’aimer et être aimé est le pilier de la vie.

  3. j\’ai hâte de lire ton histoire, elle doit être assez dure à lire cette histoire, avec ce manque affectif que personne ne pourra combler..mais il est dure aussi d\’avoir eu des parents et ne pas se souvenir des caresses prodiguées des moments de douceur et joies..cela laisse un vide affectif immense aussi…amitié..Claudy

  4. je découvre ce blog en étant sur celui de mon amie Claude;j y reviendrai c est sur amitié de Dany passionnée de poésie

  5. Bonjour à vous ; je lis avec intérêt les premières lignes de votre blog ; je suis pupille de l\’assistance publique comme vous etr connais les m^mes souffrances; j\’ai commencé un blog également http:// skandareia.unblog.fr; peut être pourrions nous parler ensemble de ce vécu commun ; je vous le propose et vous laisse l\’initiative bien amicalement et avec l\’espoir de vous lire Michèle (pupille en 1954)

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s