COMPOSER AVEC LES MOTS

composer avec les mots ,écrire des pages  et des pages  d’écriture ,cela peut paraître à certains facile . Mais il n’en ai rien !!!
Le talent n’appartiens à personne en particulier. « Voici que je doute d’avoir ce précieux bagage » !!!
J’ai lu  de si beaux écrits  ce weekend qui m’ont enthousiasmé. Cette découverte littéraire me donne à penser que trop d’écrivains talentueux restent propriétaire de leur manuscrit. La littérature française aurait à gagner de s’inspirer de ses talents, dommage que nous ne puissions imposer le choix de nos lectures aux médiats français. Mais il vrai que trop de gens ne pensent plus que par les médiats et leurs références littéraire comme s’il pouvait à eux seule ,détenir la clé du savoir! Ce ci nous réduit  à ne connaître qu’un nombres restreint d’auteurs… et bien évidement toujours les mêmes.

Rendez- vous des Auteurs

Je serais présente à ce rendez-vous pour la signature de mes deux livres.

 

Jamais la ville de Palavas-Les Flots n’avait si bien porté son nom!  Que d’eau ! que d’eau! La pluie n’a cesser de tomber toute la journée ce qui à limiter les visites d’éventuel lecteur. 

La journée des écrivains c’est déroulée malgré la pluie dans uns une chaleureuse ambiance d’échanges amicaux et d’interviews où chacun à pu communiquer ces projets à venir.

Une nouvelle rencontre est dors et déjà programmée pour le samedi 27 et dimanche 28 juin 2009.

Passionnément romantique…

 

Le poisson est le symbole de l’énergie.

Avec le poisson apparaît la capacité de saisir les choses derrière les apparences extérieurs des choses.
Si un poisson se sent limité où bien agressé, il se cachent très loin derrière une politesse qui le rendra inaccessible.
il laissera ses adversaires l’accuser injustement sans rien dire. Il à la possibilité derrière un écran de fumée artificiel de se retirer dans ses profondeurs. Voilà larme redoutable du poisson.
Le poisson est peu prédisposé à jouer un rôle de leader, non par faiblesse mais par souci de sa dignité. Voilà pourquoi un poisson est souvent sous-estimé et passe inaperçu.
On ne peut dire que celui qui ne peut s’entendre avec un poisson ne peut s’en prendre qu’à lui même.
Pour ceux d’entre vous qui  sont du signe poisson et qui ce reconnaissent dans ce que je viens de tracer qu’ils viennent à moi car je suis bien du signe des Poissons !

l’émotion AUX FILS DES PAGES du livre Où es-tu Maman?

 L’assistance publique
               "absente et silencieuse, rien ne semblait m’atteindre..
Je grandis donc doucement et serai amnésique jusqu’au jour où l’on vint me couper mon collier…
Pour comprendre l’histoire de ce collier il faut se reporter au livret de pupille de cet époque, un livret noir qui n’a rien  de séduisant, mai où il est inscrit ,page 7, extrait de règlement art. 170: "le collier portant la médaille, l’identité placé au cou de l’enfant au moment de son immatriculation, ne peut être détaché que lorsque cet enfant atteint l’âge de six ans".
                                           ~~~
L’enfance…
              "je n’ai  pas eu d’enfance. L’enfance doit rester un merveilleux moment, une parenthèse avant la vie de l’adolescence et de la maturité.
      A quelques rares moments, des souvenirs agréables rejaillissent, j’étais dans un monde de grands! J’étais seule.
      Pourquoi ces images liées au passé, aux bruits, me hantent-elles?
Est-ce dans mon imagination de petite fille d’alors? La guerre frappe aux portes de Paris, les premiers Allemands arrivent."~
                                            ~~~
l’amour…
           " Le coup de foudre! Je mis quelques instants avant de prononcer:
"Ce garçon là-bas, c’est l’homme de ma vie"…
      Notre Histoire, toute simple, dure depuis quarante ans, il était bien l’homme de ma vie, celui qui sait m’aimer tendrement et me charmer pour mon plus grand plaisir".
 
                                             ~~~
L’absence…
           "même très occupée, j’éprouve toujours le manque de maman, je voudrais savoir pourquoi cela est arrivé, pourquoi cet abandon, je reste toujours sans réponse. Pourquoi ce besoin de retrouver mes racines, ma famille à 59 ans.
           " ce soir, j’ai posé devant moi notre photo, maman me tenait contre son  coeur et j’étais attristée de n’avoir pas su mettre toute mon énergie dans mes recherches avant qu’il ne soit trop tard pour la retrouver.
           "mon enfance, ma vie de femme, mes recherches et l’aboutissement de ce parcours ressemblaient désespérément à une broderie qui s’achève dont tous les points ont été utilisé, cette réponse favorable et son dénouement terminent mon histoire. 
 
 
 
 
 

Nouveauté… dans mes blogues

A vous tous mes amis qui aviez pris l’habitude de venir m’offrir de jolies images,
vous avez découvert que j’ai retiré mon livre d’or.
En voici la raison: Je viens de terminer mon troisième livres… Il est en correction… dés son retour, je mettrais quelque petits extraits de ce livre sur mon blog officiel qui ne me servira plus que pour mentionner mes ouvrages pour mes rendez-vous littéraire, lieux de dédicaces, bibliothèque, etc.
Si vous le désirez, vous pouvez toujours me laisser des commentaires sur mes billets de mon espace perso où je serais plus  présente. 

LE TABLIER DE LA GRAND-MERE

 

 Te souviens-tu du tablier de ta grand-mère ? Le principal usage du tablier de Grand-mère était de protéger la robe  en dessous, mais en plus de cela : Il servait de gant pour retirer une poêle brûlante du fourneau.Il servait pour essuyer les larmes des enfants, et, à certaines ccasions, pour nettoyer les frimousses salies.Depuis le poulailler, le tablier servait à transporter les  oeufs, les poussins à réanimer, et parfois les oeufs fêlés qui finissaient dans le fourneau.Quand des visiteurs arrivaient, le tablier servait d’abri à des  enfants timides .Et quand le temps était frais, Grand’ Mère s’en emmitouflait les bras.Ce bon vieux tablier faisait office de soufflet, agité au dessus du feu de bois.C’est lui qui transbahutait les pommes de terre et le bois sec  jusque dans la cuisine.Depuis le potager, il servait de panier pour de nombreux légumes : Après que les petits pois aient été récoltés, venait le tour des choux.En fin de saison, il était utilisé pour ramasser les pommes  tombées de l’arbre.Quand des visiteurs arrivaient de façon impromptue, c’était surprenant de voir avec quelle rapidité ce vieux tablier pouvait faire la  poussière.A l’heure de servir le repas, Grand’ Mère allait sur le perron agiter son tablier, et les hommes aux champs savaient aussitôt qu’ils devaient passer à  table.Grand’ Mère l’utilisait aussi pour poser la tarte aux pommes du four sur le rebord de la fenêtre pour qu’elle refroidisse. De nos jours, sa petite fille la pose là pour la décongeler.Il faudra de bien longues années avant que quelqu’un invente quelque objet qui puisse remplacer ce bon vieux tablier qui servait à tant de choses.En souvenir de nos grands-mères, envoyez cette histoire à ceux qui savent et à ceux qui pourront apprécier.

Le GENIE

Le génie est fait d’un pour cent d’inspiration et de quatre-vingt dix-neuf pour cent de transpiration.(Thomas Edison)
Pour réussir, alliez l’aspiration, l’injustice et la transpiration
Il ce peut que certains réussissent parce qu’ils sont destinés à réussir, mais pour la plus part, c’est parce qu’ils sont résolu à réussir.
Voici le plus grand secret du succès: travaillez de toutes vos forces,  sans jamais perdre confiance en vos labeurs !