Discussion sur COMMENT NE PAS Y CROIRE ?

Citer

COMMENT NE PAS Y CROIRE ?

0d8bdbefba9cbfa47400252a1286b7a2

Dans toutes les librairies de France des milliers de livres sont vendus chaque jour.
Alors, pourquoi est-il si difficile de ce faire un nom parmi tous les auteurs de ces livres.
Écrire une Biographie, un Romans, cela peut être accessible à chacun d’entre nous; seule condition: avoir un peu de talent, puis, être sincère avec les mots que l’on écrit .
Aux fil de certains blog, j’ai découvert des inconnus qui écrivent superbement bien.
Que feront ils de leur talent ?
Plusieurs de ces personnes ont l’envie de publier des livres… mais ces personnes savent elles que savoir écrire ne suffit pas … Que, de l’écriture d’un livre à l’éditeur, le chemin est un par cour de combattant semé d’embûches.
Si le hasard fait , qu’une porte d’éditeur s’ouvre… surtout ne pas croire que tout est gagné d’avance.! Sauf si bien sur, votre talent est exceptionnel !!!!
Mais peut-être que vous êtes cet écrivain exceptionnel l!!! Alors courage n’hésitez plus … écrivez !!!
Sachez cependant, que pour que les portes de la gloire vous soit toute grande ouverte, il serait bien venu que votre nom soit celui d’une personnalité connue ! Alors si c’est le cas ne désespérait pas…. Vous deviendrez célèbre!!!…
Pour moi, pauvre écrivain sans nom, dont les deux ouvrages sont dans toutes les librairies de France… je rame, je rame … pour vous donner envie de lire mes deux livres: « Où es tu maman? » et  » le Sac à Dos » aux éditions Grand Caractère Paris.

Publicités

Auteur : marieliane

Auteur de trois livres « Où es tu maman" livre document éditions Michel de Maule" et Grand Caractère". "Le Sac à dos Éditions Grand Caractère" Passion sur Internet" Avec la participation de Charef Berkani Éditions Ed2A Un roman "Le Sac à Dos" dont l'intrigue se déroule en montagne précisément à chamonix. "Le Sac à Dos" est paru aux éditions Grand Caractère. J'aime les belles ballades en montagne mais aussi dans les sentiers de ma région du Languedoc Roussillon. J'aime l'écriture et l'échange avec mes amies blogueuses.

3 réflexions sur « Discussion sur COMMENT NE PAS Y CROIRE ? »

  1. je viens visiter votre blog  comme une aventurière ; je tenais  par ailleurs à vous remercier pour la halte que vous avez bien voulu faire sur le mien ; pour ma part j \’écris par pure passion , je n \’ai nulle prétention littéraire , je n \’ai pas le talent assez grand pour jeter dans  ce monde abominable  qu \’est le milieu de l \’édition et des écrivains de salons ; j \’écris  c \’est pour moi un plaisir et une liberté que j \’affectionne  . j \’écris en fonction de mon vécu .. souvenirs… émotions.. sentiments sur la vie…. pensées personnelles .
    j \’écris  de manière spontanée  dans un élan épique..  je me laisse guider par l \’improvisation et alors je sens en moi une alchimie qui s \’opère et un bien etre qui se crée…..  c \’est vrai que j \’ai encore beaucoup à écrire  j \’en suis qu \’au balbutiements … mais j \’aimerai ne serait-ce que pour moi en faire un livre…. j \’ai plusieurs fis conducteurs.. une intrigue……… des personnages..
    je doit situer dans le temps leur durée et affiner leurs phychologie  et me documenter historiquement… j \’ai toute la vie pour le faire… du moins la vie qu \’il me reste…..   j \’écris comme je ressens les choses… j \’essais d \’etre fidèle aux personnes que je décris ,  pour qu \’elles soient authentiques dans le récit  tout comme elles le sont ou l \’étaient dans la vie….. j \’ai toujours aimé la littérature c \’est délection et libération….
    vous c \’est différent de moi puisque vous avez publié deux livres…. que narrez vous dans vos livres ? j \’aimerai que vous m \’en parliez un peu , si vous le souhaitez bien sur….. je vous crois que le monde de l \’édition est un chemin de damas…. c \’est rapaces et compagnie dans les librairies….. l \’argent .. toujours l \’argent qui guide le monde… qui plus est les écrivains de maintenant sont des écrivains au talent  bien pale…. ils parlent tous de leur nombril et écrivent tous dans le meme style…. je m \’en lasse…
    je reviens vers mes chers auteurs classiques dont je me délectes tant…. je sais bien que bronte ou bien tolstoi sont de très grands écrivains   , c \’est pas à portée de tous d \’etre le nouveau stendhal……. la mondialisation… la globalisation font leur oeuvres si on peut dire  …  et les talents existent et meme des grands talents surement.. mais comment  interesser si  dans la librairie il y a le dernier bouquin de ségolène royal ou un écrit de bernard henri levi… ou bien les memoires d \’un lionel jospin  ou pire…
    ce genre de livre se vend mieux qu \’un livre authentique… la politique people là c \’est cible pour le public qui raffole de ce genre d \’inepties…… le dernier grand écrivain fut marcel proust… après ce fut finit selon moi…. il y a modiano.. sollers.. c \’est tout…
    je suis trop critique je le sais… je n \’aimes que la perfection .. c \’est pour cela que je n \’ai pas réussit… je suis trop petite , pas assez mure.. pas assez  de talent pour écire comme eux…. je me contente de  faire partager  ce que j \’aimes .. c \’est déjà bien..
    je suis simple et lucide aussi….
     vous souhaitez avoir de la publicité pour vos deux livres ….  c \’est pas évident….. soyez sans crainte je parlerai de vous…..j \’espère en retour que vous me parlerez unpeu de vous et de votre univers artistique…..
    vous etes plutot intimiste dans vos romans ou  aventurière dans le sens noble du mot…
    ce fut un plaisir de vous écrire  … merci d \’avoir pris le temps de vous arreter chez moi et d \’avoir eu  envie de me lire… venez me rendre visite .. vous serez la bienvenue….
    très cordialement
    maryse
    maryse

  2. Je  constate que avons avons une admiratrice commune : Maryse ! Voici une jeune femme qui parle aussi bien d\’elle que de sa région avec les mots, les images et les photos. Passer sur son espace est un pur moment de plaisir durant lequel je me délecte.
    Je la rejoins totalement dans sa plaidoirie passionnée pour la littérature. Il est regrettable que le monde de l\’édition soit un monde de requins et d\’incultes qui pensent plus en terme de rendement, d\’argent, de cooptation et de copinage qu\’en terme de littérature et de défense de notre belles langue.
    Et pourtant Dieu sait si certaines personnes de talent auraient le mérite d\’être connues et besoin qu\’on les guide et les pousse. Mais les éditeurs sont de piètres lecteurs qui n\’ont plus de culture littéraire et ne font plus attention à ceux qui sortent de l\’ordinaire.
    Notre chère et jolie Maryse possède un style bien à elle qui est une invitation au voyage, au marivaudage et à la vie. Elle pense ne pas avoir de talent ? Je n\’en crois rien car elle écrit comme l\’ont fait beaucoup de grands : avec le coeur, avec sensibilité et en donnant vie à ses personnages : elle en est séduisante autant que ses héroïnes.
    Notre douce amie, si elle se relisait, plaçait sa ponctuation au bon endroit parfois, s\’apercevrait que ses histoires mises bout à bout sont en fait une belle aventure remplie de soleil, de douceur, de paix et d\’envie de se rapprocher de la nature et de l\’Amour.
    Quant à vous, rien que le titre de votre livre "Où es tu maman?" donne envie de le lire. On devine une histoire pleine de sensibilité, d\’émotions, de questions et d\’inquiétudes dans un roman qui sent l\’authenticité.
    Pour ma part je ne sais si j\’ai du talent où si j\’écris mieux qu\’un autre mais je pense que chacun d\’entre nous a son style, possède une once de talent qui peut se réveiller s\’il aime écrire et laisser vagabonder son imagination sans la retenir prisonnière d\’une norme, des habitude et des questions du style "que vont penser les autres de ceque j\’écris?"
    Il faut d\’abord laisser aller nos mots pour nous en toute liberté et une fois libérés, les revoir, les améliorer pour qu\’ils soient au plus près de ce qu\’on ressent.
    Suis-je un écrivain ? Ai-je du talent ? Suis-je un auteur ? Je ne sais pas mais, si je ne me considère pour l\’instant que comme un écrivaillon et parfois un rimailleur ; je reconnais que je sais manier la langue française depuis fort longtemps et que j\’ai toujours aimé écrire des histoires.
    Enfant, alors que je n\’avais que 7- 8 ans, je racontais des histoires sans fin à mes frères et soeurs pour les endormir et, le week-end, j\’offrais à la famille un spectacle de marionnettes dont j\’avais écrit le scénario et les dialogues la veile au soir.
    Alors qu\’en est il ? Pour l\’instant je me moque de la gloire et de la célébrité ! Si la reconnaissance vient un jour, parfait !  Si ce n\’est pas le cas, peu importe ! Je me serai fait fait plaisir et j\’aurai apporté un peu de rêve à quelques personnes et c\’est déjà cela de positif. Surtout qu\’une de mes nouvelles est déja parue sur le site internet d\’un ami et que cette nouvelle semble avoir plu bien que très polémiste et ayant déclenché des passions parce donnant lieu à interprétations diverses.
    Je vous souhaite de réussir et de percer dans ce monde impitoyable qu\’est l\’édition et vous remercie pour votre commentaire en tant que lectrice et comme écrivain. Yann Brugenn

  3. zen ,ton profil :exuse moi de n\’avoir  repondu àl\’invitation , un impondérable…..demain car il est tard michele.

Merci pour ce commentaire.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s