Livres

GRAND BEZIERS LE MIDI LIBRE DEDICACES A SERIGNAN

 

0d8bdbefba9cbfa47400252a1286b7a2

ROBERTE COLONEL MET PLEIN D’AMOUR DANS SON SAC A DOS
Dédicace à HYPER U du nouveau livre  » Le SAC A DOS  » de l’écrivain Roberte Colonel.
Elle avait écrit un premier livre bouleversant Où es-tu maman?, qui retraçait son parcours d’enfant abandonné à l’assistance publique, ainsi que les multiples recherches qu’elle avait entreprises pour connaître la vérité sur origines.
Son nouveau livre est un roman sur le Thème de l’amour , magnifié dans le décor alpin.
Roberte Colonel avec sa sensibilité et son histoire jamais entièrement résolue , certes, mais devenue légère et apaisée , nous livre le contenu de plein d’amour dans  » Le sac à dos, paru aux éditions Grand Caractère, en hommage à tous ceux dont la vue et la vie sont entravées.
Le sac à dos Roberte Colonel
http://www.grandcaractere.com
http://www.livreconfort .com

Publicités
Livres

INTERVIEWS DIVERS: RADIOS. TELEVISION

France Bleu Berry interview en direct de la ville de Levroux dans l’émission Étoiles et panier de Denis Hervier . ( pour le livre où es-tu maman? ) en juin 2003
Télévision France 3 : Actualités Régional de la Région Centre en direct de Levroux :
interview de Jean Paul Baume ( Pour le livre où es-tu maman? ) le 8 juillet 2003
Studio de France Bleu Isère: Émission à vous de lire réalisée avec Michèle Caron ( pour le livre où es-tu maman? ) en novembre 2003
France Bleu Berry interview en direct du studio de Châteauroux avec Denis Hervier . ( Pour le livre où es-tu maman? ) le 23 mai 2004
Isère: Radio Passion interview du studio de la radio d’Uriage avec Grégory (pour le livre où es-tu maman? ) en mars 2003
Radio Bittèroise: Radio ciel Bleu en direct du studio, interview de monsieur Robin de Valras-Plage décembre 2006.
France Bleu berry en direct du studio de Châteauroux interview Thierry Charreyre
( pour le livre le Sac à dos) octobre 2007
Radio bittèroise: Radio ciel bleu en direct du studio, interview de Monsieur Robin de Valras-Plage
(pour le livre Le livre le sac à dos ) le 15 novembre 2007

Livres

 » LE SAC A DOS « 

Photo Mario Colonel

L’histoire :

 » l’amour magnifié de trois générations d’hommes dans le fabuleux décor des Alpes françaises.  »
Trois générations de montagnard nés dans la vallée de Chamonix : deux de ces générations seront confrontées au même destin un siècle plus tard..
Pour quelle raison les mêmes événements ce reproduisent sans qu’il soit possible d’ en arrêter le processus ?
Roberte Colonel transcende l’émotion toute particulière provoquée par la splendeur du paysage et du spectacle de la
nature dans la vallée de Chamonix.

 

Cette histoire romanesque qu’il s’agit de ne pas rendre réductrice car elle est la conformité du rêve et de l’imaginaire qu’a voulu décrire l’auteur. Elle prend exemple du fait que, inconsciemment elle même, avait décidé de donner à son héroïne le prénom de sa grand mère qu’elle n’a pas connue et dont elle n’avait jamais entendu parler.
En recherche de son histoire personnelle l’auteur n’a obtenu que depuis peu l’accès à la connaissance de ses origines concernant sa famille biologique où figure le prénom de sa grand mère Marie Eugénie Goyat .
Au départ de la mise en place des personnages créer de toutes pièces, son héroïne, (Eugénie)
s’appelait Marie Eugénie !
L’auteur, trouvant le prénom un peu trop long décida de ne garder que Eugénie. Faut-il voir en ce qui concerne le choix d’un prénom, un signe de notre inconscient régir notre généalogie de naissance avec celle de nos ancêtres?…
Le sac à dos de Roberte Colonel

Édition Grand Caractère
http://www.grandcaractere.com
http://www.Livre confort.com

Livres

SUR INVITATION DE NADINE MARCHAL, « UN APRES MIDI DE RENCONTRE ENTRE AMIES »

27 novembre 2007.
Photo montage: http://www.nadinecreation.skyblog.com

C’est sur une idée de Nadine Marchal que l’auteur Roberte Colonel a eu la

possibilité de

rencontrer une quinzaine de ses lectrices dans une ambiance chaleureuse et pleine de douceur autour de tasses de café et de biscuits fait maison…
Roberte remercia Nadine Marchal son amie, pour son accueil. Elle souligna comment était née entre elle leur amitié, qui aujourd’hui subsiste encore.
En effet Roberte et Nadine se sont connues alors qu’elles habitaient la ville de Seyssins dans l’Isère. Roberte exerçait des fonctions de Présidente d’associations (foyer de jeunes, club nature,) et Nadine venait la rejoindre très régulièrement. A chaque étape de leur vie elles se sont retrouvées sur le même chemin, ce qui contribua à consolider encore d’avantage les liens qu’elles avaient tissé à Seyssins

Après cette amicale présentation, l’auteur proposa à ses lectrices son nouveau livre :
" Le Sac à dos. "
Elle expose les raisons de son choix d’écrire une histoire romanesque,
comment lui

était venue aussi l’idée dereprendre à son compte les quelques lignes qu’avait écrit son fils, Mario Colonel, alors étudiant à l’époque.
Lorsque j’ai écrit " Le Sac à dos", je souhaitais me détacher provisoirement de mon premier livre
"Où es tu maman?" et m’essayer à une autre forme d’écriture littéraire avant de revenir prochainement sur ma biographie "où es-tu maman?.

Mon second livre "Le Sac à dos " est un roman sur le thème de l’amour, magnifié dans le décor alpin de la vallée de Chamonix.
Au terme d’un amour passionné, Eugénie a quitté Nicolas, alpiniste émérite, et vit en recluse. Jusqu’au jour où l’on retrouve en montagne le sac à dos de Nicolas, contenant tout son matériel de survie, sans son propriétaire. Pourquoi a-t-il abandonné son sac à dos? Est-ce un ultime message destiné à Eugénie?
Dans les paysages immenses des Alpes Françaises, l’histoire de l’amour passionné d’Eugénie pour Nicolas prend une dimension exceptionnelle…

Roberte, rappela à ses amies comment elle était parvenue à être éditée pour son premier livre auprès des édition Michel De maule.
Puis, elle raconta sa surprise lorsqu’elle eu la joie de découvrir que Où es-tu maman avait était repris par

les

éditions Grand Caractère.
Pour Le Sac à Dos le choix s’imposait de renouveler l’expérience d’éditer son manuscrit à la maison d’édition Grand Caractère. L’attente d’une réponse favorable de son éditeur concernant l’acceptation du manuscrit fut un peu longue !

 Un moment émouvant attendait l’auteur avant le départ de ses amies.une de ses lectrices et amie Christine, offrit à Roberte un cadeau. Il s’agit d’un très beau bijou fait à son attention , une médaille en forme de coeur où figure en reproduction d’une gravure de sa maman.

L’après midi, "rencontre entre amies" s’achemina doucement par la dédicace de l’auteur pour ses deux ouvrages :
"Où es tu Maman?" "Le sac à Dos".

Edition Grand Caractère


http://www.livreconfort.com

Livres

Où TROUVER LE LIVRE Où-ES TU MAMAN ? ET LE SAC A DOS ?

 

Le livre, le Sac à dos a été récemment présenté aux internautes de http://www.le choix des libraires.com
ainsi qu’aux internautes de France Info, via france-info.com
Le livre Où es-tu maman ? et le Sac à dos de Roberte Colonel sont disponibles entre autre, à titre indicatif dans les librairies suivantes :
La grande librairie du Furet du Nord à Lille http://www.lalibrairie.com
Les Librairies de la F.N.A.C
sur le site de la Fnac.com
Les Libriaries Decitre.com
http://www.decitre.fr
Librairie mollat
http://www.mollat.com
librairie Dialogue
http://www.librairiedialogue.fr
amazone.com
http://www.amazone.fr
Auchamp espace culturel
Sur le groupe auchan.fr
librairie arthaud Grenoble
http://www.arthaud.privat .fr
Aux Editions Grand Caractère
http://www.grandcaractère.com
la Librairie "Sauramps.com" à Montpellier
http://www.sauramps.com

ainsi qu’a votre demande, dans toutes les librairies de france.

Livres

CHERES LECTRICES ET CHERS LECTEURS (Le blues)

 

« Avoir le blues, le cafard, la mélancolie, » cela arrive a tout le monde! Oui, et pourquoi pas à moi? C’est bien normal mais quand même à ce point !… Il doit s’agir d’une anomalie !!!
Et bien oui, justement, ce blues me concerne.
Après avoir fait dans l’euphorie la promotion de mon roman « Le Sac à Dos, » je dois réapprendre a accepter
le silence qui ce fait autour de moi, à ne plus attendre que sonne le téléphone …
Il faut que je maîtrise ce maudit blues qui m’a envahie !!!
Ma page blanche reste définitivement vide. Les mots ne s’alignent plus sur mon écran.
Je suis trop préocupée à gérer le vide qui c’est installé autour de moi. II est grand temps de réagir ! l’écriture de mon prochain livre qui est la suite de « Où es-tu maman, » est presque terminée.
Un proverbe dit  » aide toi et le ciel t’aidera, » oui ! Bien sur !…
Maintenant que je vous ai fait partager mes états d’âme, je suis plus forte pour me lancer dans de nouveaux défis…
Lesquels? Et bien , a vous de me les proposer. A bientôt, j’attends vos commentaires !
Livres

ADOLESCENTES ET MERES :  » leurs enfants, leurs amour, leurs hommes »

 

J’ai reçu de Pierre Kammerer un très beau livre dont le titre est "Adolescentes et mères" Leurs enfants, leurs amours, leurs hommes. Livre paru aux Éditions érès
Pierre Kammerer est psychanalyste. En 2003 lors de la sortie de mon livre Où es-tu maman, il m’avait fait l’honneur d’accepter de venir participer en t’en que intervenant à un débat sur la résilience.
Dans son livre, Pierre Kammerer fait un résumé de mon récit " Ou es tu maman?" de la page 160 à 166.
Il à écrit entre autre ce ci : Où es tu maman ? de Roberte Colonel nous éclaire sur ce bagage dont il vaut mieux disposer pour devenir "résiliente".
Court extrait de ce résumé :
Pulsion de vie contre pulsion de mort, sur la longue marche de la culture.
Pause : placements
"Où es -tu maman?"
Les enfants qui transforme ainsi leur malheur en tremplin sont des "résilient".
Leur "résilience" repose sur leurs facultés de se rendre aimables et désirables et de mobiliser ceux qui sauront les soutenir. Elle repose aussi, sur un formidable désir de vivre. Au départ de leur vie, ils le puisèrent chez les premiers qui furent leurs premiers "objets". Quand aux "tuteurs de résilience" ce peut-être vous et moi.

Où es-tu maman? nous éclaire sur ce bagage dont il vaut mieux disposé pour devenir "résilient".                             Lorsque j’ai écrit mon livre, je ne connaissais pas à l’avance ce que serait sont parcours !
Aujourdhui, je suis surprise et honorée de savoir que mon livre "Où es -tu maman?", à croisé le chemin de plusieurs grands psychanalystes et universitaires d’anthropologie et de sociologie.

Livres

IL SUFFIT D’UN « tout petit rien » POUR QUE TOUT RECOMMENCE !

Un tout petit rien !
Un certificat d’amitié envoyé par une amie lectrice et cela à suffit pour que tout recommence !
J’ai choisis à mon tour d’envoyer ce certificat d’amitié à mes amies, celles qui ne me font jamais défaut ! … Lorsque mes langueurs s’éternisent et qu’elles m’empêche de retrouver la paix de l’âme.
Parmi les réponses qui me sont parvenues en retour à mon envois, celle de Betty :
« Si la vie nous prêtait plus de temps, je suis certaine que nous deviendrions de vraies amies, de celles qui partagent les bons et les mauvais moments. Mais comme le bourgeon est là, nous aurons sûrement l’occasion de voir la fleur en sortir. Faisons confiance au destin qui à déjà fait se croiser nos chemins. »
Un tout petit rien d’amitié si réconfortant, qui me fait comprendre que j’existe et me voilà transportée de joie.
Il suffisait de si peu de chose, d’un tout petit rien, quelques mots d’amitié pour que tout recommence !
canime
Livres

POURQUOI J’ECRIS ?

 

De Georges Pérec, (penser classer aux éditions du Seuil.)
Je sens confusément que les livres que j’ai écrits s’inscrivent, prennent leurs sens dans une image globale que je me fais de la littérature, mais il me semble que je ne pourrais jamais saisir précisément cette image, quelle est pour moi un au de la de l’écriture,"un pourquoi j’écris" auquel je ne peux répondre qu’en écrivant différant sans cesse l’instant même où cessant d’écrire, cette image deviendrait visible, comme un puzzle inexorablement achevé.
Je viens de lire sur le blog d’une jeune fille que les mots que l’on a pas dits sont les fleurs du silence.
J’ai voulu comprendre le sens de cette pensée, et le pourquoi j’écris?
Les mots que l’on à pas dits mais que l’on écrits s’ajoute, ce transforme au gré des émotions des souvenirs d’enfance, de l’imaginaire. Ils s’inscrivent sur la page blanche sans retenue aucune, nous laissant libre d’assembler nos mots à notre convenance pour en faire notre histoire dans un univers réel, où irréel.

     

 

 Voilà sans doute pourquoi j’écris !

Livres

COMMENT NE PAS Y CROIRE ?

Dans toutes les librairies de France des milliers de livres sont vendus chaque jour.
Alors, pourquoi est-il si difficile de ce faire un nom parmi tous les auteurs de ces livres.
Écrire une Biographie, un Romans, cela peut être accessible à chacun d’entre nous; seule condition: avoir un peu de talent, puis, être sincère avec les mots que l’on écrit .
Aux fil de certains blog, j’ai découvert des inconnus qui écrivent superbement bien.
Que feront ils de leur talent ?
Plusieurs de ces personnes ont l’envie de publier des livres… mais ces personnes savent elles que savoir écrire ne suffit pas … Que, de l’écriture d’un livre à l’éditeur, le chemin est un par cour de combattant semé d’embûches.
Si le hasard fait , qu’une porte d’éditeur s’ouvre… surtout ne pas croire que tout est gagné d’avance.! Sauf si bien sur, votre talent est exceptionnel !!!!
Mais peut-être que vous êtes cet écrivain exceptionnel l!!! Alors courage n’hésitez plus … écrivez !!!
Sachez cependant, que pour que les portes de la gloire vous soit toute grande ouverte, il serait bien venu que votre nom soit celui d’une personnalité connue ! Alors si c’est le cas ne désespérait pas…. Vous deviendrez célèbre!!!…
Pour moi, pauvre écrivain sans nom, dont les deux ouvrages sont dans toutes les librairies de France… je rame, je rame … pour vous donner envie de lire mes deux livres: "Où es tu maman?" et " le Sac à Dos" aux éditions Grand Caractère Paris.

Livres

UN APRES MIDI DE LECTURE A VILLENEUVE LES BEZIERS

 

Ce fut un bel après midi !
L’écrivain travaille sur sa page blanche des heures durant et ce-ci dans la plus totale solitude.
Lorsque l’on publie son livre, il est normal de le porter vers le publique, c’est d’ailleurs un moment très gratifiant .
Hier, mon publique fut celui d’une maison de retraite de Villeneuve Les Béziers dans l’Hérault…

Les personnes qui vivent là ne sont pas toutes bien portante, cependant j’ai vu dans leurs yeux briller tant de douceur que je ne suis pas prête de les oublier.
C’était la toute première fois que je faisais la démarche de m’adresser à des personnes de cet âge.
J’appréhendais leurs réaction, n’ayant aucune expérience psychologique pour aborder ce publique.
J’avais choisis pour eux, de lire des pages de mon premier livre "Où es-tu maman?
De peur de fatigué ces personnes, j’avais sélectionner a l’avance certaines pages susceptibles de retenir leur attention. Je voulais que ma lecture ne dure pas trop longtemps, mais à ma surprise je me suis aperçue très vite que mes pages ne suffirait pas à satisfaire leur curiosité. J’ai donc improvisé en lisant en suplément, des pages prise au hasard du livre.
Pendant que je lisais, il régnait dans la salle une atmosphère particulière, un silence, comme si chaque résidant retenait un peu de sa respiration, ce qui d’ailleurs, ne manqua pas d’étonner madame la Directrice et son personnel. Cette rencontre fut un moment de partage extraordinaire.

Livres

MES PROCHAINES RENCONTRES

Dorénavant,                                                

je vous informerais régulièrement de mes déplacements pour des rencontres, des lectures, où des dédicaces.
Je serais présente le :

                          mardi 3 juin 2008

 

   à la médiathèque de Villeneuve les Béziers dans l’Hérault (34)
                    de 17heures 30 à 19 heures

pour une lecture rencontre autour de mon livre:                

                            Le Sac à Dos

Livres

AH ! LES VACANCES …

 

 

Ah! les vacances … je n’ai plus le temps d’y penser.
Tous les jours la mer déroule sous mes yeux son écume au gré des vagues et je n’ai pas encore trempé le bout de mon orteil dans dans l’eau glacée.
La montagne et plus particulièrement le Massif du Mont Blanc m’ont inspiré lors de l’écriture de mon roman "Le Sac à Dos."Il n’en va pas de même pour la mer qui m’incite plutôt à lézarder au soleil.

 

cette été une idée vagabonde qui me poussera vers un horizon fabuleux de lumière pour y faire naître une belle histoire. Celle d’un coquillage amoureux d’une jeune fille aux cheveux délicieusement parfumé d’éffluves de la mer.
En ce qui concerne le moment présent ce qui me préoccupe en premier, c’est de terminer mon troisième livre qui viendra compléter en information mon livre "Où es-tu Maman?
Alors lézarder au soleil il vaudrait mieux pour l’instant ne pas y penser !

Livres

ENVIE DE LIRE LE LIVRE « LE SAC A DOS ? »

 

Le livre sac à dos me fut inspiré par mon fils Mario Colonel.

"Ce sac posé sur une pierre, racontait en quelques mots sa détresse de ne pas voir revenir son compagnon de cordée parti tenter l’aventure en montagne."

A peine ai-je ouvert les fenêtres que le vent tiède du sud se met à souffler. Sa brise printanière agite les arbres du jardin.

Alors que l’hiver a poursuivi sa course, brisant sur son passage la glace des rivières, tout autour de moi, s’est arrêté depuis le départ de Nicolas. Je n’ai pas attendu l’arrivée du printemps comme les autres années. Je me suis enfermée dans la solitude et me suis laissé glisser au fil des jours dans un lent engourdissement. Depuis des mois je vis recluse, parce qu’un homme a introduit l’horreur en moi…

La sonnerie stridente du téléphone interrompt le cours de mes pensées. Je ne souhaite plus parler à personne! – Allô…Allô…Le silence à l’autre bout du récepteur se prolonge. Une peur indicible commence à m’envahir lorsqu’en fin je perçois la voix à peine audible de Timothé:

– EUgénie, pourrais-tu me rejoindre à la gendarmerie de Chamonix? Il se tait quelques instants, semblant chercher ses mots puis, reprenant son souffle, poursuit d’une voix qui trahit son angoisse:

-Eugénie le sac à dos de Nicolas vient d’être retrouvé sur une piste de ski à l’orée d’un bois… Ce coup de fil de Timothé ravive d’un coup mon désespoir. Je suis terrassée par la nouvelle. L’appel de Timothé est pour moi le présage d’une souffrance intolérable. Mais, ai-je vraiment bien saisi le lieu où a été trouvé le Sac à dos. Par cette découverte, Nicolas a-t-il voulu une dernière fois encore s’adresser à moi? Si ce n’est pas le cas, pourquoi donc aurait-il choisi de se séparer d’un objet qui lui est si précieux? J’avais longuement écouté parler Timothé et ses propos se bousculent et raisonnent dans ma tête, à me donner le vertige. Timothé semblait si bouleversé!… Ma fragilité m’avait amenée à prendre une décision concernant Nicolas que je regrette maintenant profondément…
Je comprends qu’en ne voulant rien révéler de mon lourd secret à Nicolas j’ai contribué à ce qu’il prenne des risques en montagne, jusqu’à cette disparition inquiétante. Ce drame n’est qu’une terrible erreur, une folle aberration de ma part. Je réalise enfin que Nicolas ne sera plus jamais là pour me protéger, réinventer nos projets et construire notre avenir…

Ces écrits sont au début de mon livre Le Sac à Dos paru aux éditions Grand Caractère Paris.

Livres

TOUJOURS ENVIE DE LIRE ?

 

 

Toujours envie de lire?
Je vous propose quelques pages de mon livre « Où es-tu Maman? »
Lorsque je dis que mon histoire ne ressemble peut-être à aucune autre histoire, c’est parce que chaque enfant assisté à sa douleur et chaque abandon est différent.
Enfant du hasard, j’ai le besoin de comprendre. Je suis persuadée que savoir et connaître, grâce à la communication intégrale des pièces de mon dossier, seront les étapes indispensables à la résolution des mes interrogations et mettrons fin à ma détresse.
 » Citation de Boris Cyrulnik : On s’est toujours émerveillé devant ces enfants qui ont su triompher d’épreuves immenses et se faire une vie d’homme malgré tout. Le malheur n’est jamais pur, pas plus que le bonheur. »
Je n’ai pas eu d’enfance. L’enfance doit rester un merveilleux moment, une parenthèse avant la vie de l’adolescence et de la maturité. A quelques rares moments, des souvenirs agréables rejaillissent, j’étais dans un monde de grands! J’étais seule.
Pourquoi ces images liées au passé, aux bruits me hantent-elles? Est-ce dans mon imagination de petite fille d’alors? La guerre frappe aux portes de Paris, les premiers Allemands arrivent. Il me semble entendre leurs pas, les avions et, soudain, dans tout mon corps je redeviens la petite fille de ma maman, j’ai si mal…

 

C’est âgée de quelques mois seulement que Maman m’a accompagnée dans le Loir et Cher, dans une famille d’accueil, un couple qui avait deux grands enfants.
Pour bien comprendre ce que je ressens : ceux qui m’ont donné le jour demeurent Papa et Maman, et ceux qui m’ont élevé, sont mon père et ma mère. Toute ma jeunesse s’explique par ces termes complémentaires et opposés. Ma mère m’a souvent raconté que maman venait me voir chaque semaine dans leur famille, elle me comblait de présents, elle m’apportait de beaux habits et que toute la journée elle restait auprès de moi.
Un jour, Maman n’a fait que passer m’embrasser, dire à mon grand frère nourricier, quelle partait rejoindre l’homme qu’elle aimait…..
Quelle était cet homme qu’allait retrouvé Maman? Était-ce mon Père? où bien cet aviateur allemand?…
Quelques années plus tard, le 29 mars 1944, enfant de l’assistance publique je suis devenue.
Tout est là, enfant abandonnée de l’Assistance publique c’est écrit : pupille ,j’étais le numéro matricule 260.290, fille du 256.546, catégorie, A comme abandon ! Au service des enfants assistés, pupille, département de la Seine….
Livres

LA MONTAGNE PASSION

 

Mont Blanc éternel;

J’ai puisé mon inspiration pour écrire mon livre le Sac à Dos dans ce lieu mythique du Mont Blanc.
Depuis deux cents ans, le Mont Blanc n’en fini plus de susciter des ouvrages pour magnifier sa gloire, à la manière d’un saint .
Le photographe et écrivain Mario Colonel, émule de Pierre Tairaz, maîtrise parfaitement son sujet en nous rafraîchissant le regard sur un massif pourtant mille fois photographié. Certaines images présentent un contraste et une netteté tellement incroyable que les paysages glaciaires ressemble à de grosses pâtisseries surchargées de crème chantilly !

 photo de mario colonel

Pour écrire mon roman, je me suis imprégnée du village de Servoz , porte ouverte sur la vallée de Chamonix, ce village est situé dans un épanouissement de la vallée de l’Arve.
C’est vers le Mont Blanc que j’ai tourné mon regard pour m’imprégner du décor et donner vie à mes personnages de roman. Le Mont Blanc domine le paysage, il s’élève au-dessus de l’aiguille du Dôme du Goûter flanqué à l’est par le Mont Maudit et à l’oust par l’élégante Aiguille de Bionnassay, alors que les Dômes de Miages rejoignent au loin l’aiguille de la Bérangère.
Dans ce majestueux paysage il m’est arrivé de voir frémir l’herbe sous l’effet du vent, de sentir le parfum des fleurs, d’entendre l’eau du ruisseau dans un clapotis mélodieux couler en gerbe de cristal, se lover autour des galets, bondir sur les roches creusées
Pour notre plaisir, un livre intitulé Mont blanc éternel aux édition pêcheur d’images sorti en octobre 2000 texte de Roger Frison-Roche, photo de Mario Colonel démontre si besoin est la splendeur du Mont Blanc.
http://www.mario.colonel.com

Loisirs

LETTRE A MAMAN : « BOITE POSTALE dans LE CIEL ET LES ETOILES »

 

 

à l’occasion de la fête des mères:

Ma chère Maman,

"Je n’ai jamais pu te dire je t’aime," te serrer sur mon coeur si fort que j’en aurais sûrement perdu ma respiration.
Je t’ai attendu si longtemps en priant tous les saints du ciel pour qu’ils te protègent afin qu’il ne t’arrive jamais rien.
En ce début juin 1940, les aviateurs allemands sillonnaient le ciel de Paris.
Impérieux, ils s’étaient emparés de nos rues, de nos bars, de nos théâtres en ce croyant les maîtres de notre univers.
Toi Maman que faisais tu ce soir là parmi ces occupants? Lequel d’entre eux avait su te séduire pour que tu lui donne tes seize ans?
Tu te fis arrêter dans un bar par la police française qui t’emmena aux enfants secourus de la Seine. Qu’avais tu fais pour que ton père ne revint pas te chercher?
Ma petite Maman tu as payé très cher ce moment d’abandon de toi même.

Je n’ai jamais pu te dire "Maman je t’aime." Tu n’a jamais pu comblé mon manque de toi.
Un homme c’est octroyé le droit de nous séparés. Il était directeur responsable de l’assistance Publique. Cette fonction lui donnait le droit de te juger coupable d’aimer. Que c’était-il passé pour que ce directeur nous empêche de nous revoir?
Tu voulais être une bonne Maman digne d’élever ton enfant, mais, tu n’étais encore qu’une adolescente de seize ans, et tu avais cru à l’amour de ce séducteur.
Tu ma laissée à la garde d’une famille d’accueil dans le centre de la France. Toi, tu es repartie à Paris.
Tu voulais retrouver cet homme qui était mon père. Tu désirais qu’il assume sa paternité.
Le directeur te fis rechercher par la police, il disait que tu étais une fugitive. Tu pris peur et alla demander de l’aide à ton père qui n’avait eu d’autre solution que celle de t’en mener en Allemagne ou il était requis pour le travail obligatoire. Tu le suivis.
De Berlin tu écrivit des lettres que tu envoya à ma famille d’accueil. Celle ci ne le dira jamais au directeur de l’assistance Publique. A cause de ce non-dit on considéra que tu m’avais abandonnée.
En Allemagne tu as commis un acte de sabotage pendant ton travail. On te fit prisonnière, tu revins du camp d’internement malade.
A ton retour en France tu voulu me récupérer. Ma douce Maman … tu ne le savais pas encore… mais je ne t’appartenais plus. J’étais devenue un numéro matricule, j’étais une enfant de l’assistance Publique.
Je sais Maman, que tu as fait tout ce qui était en ton pouvoir pour me reprendre, mais ce fut sans compter sur l’autorité de ce directeur qui t’informa que tu n’avais plus aucun droit sur moi.
Tes lettres manifeste tes nombreuses demandes pour me reprendre. Elles furent archivées par l’Administration des services sociaux, elles sont aujourd’hui en ma possession.
Maman, dans ton petit coin de ciel tu peux à présent te reposer.
Un jour viendra où j’irais te retrouver dans ton ciel étoilés pour ne plus jamais être séparée de toi.

                                                                                                                                          Ton enfant.

Livres

LE MOT DU DEBUT: MAMAN

De Constance Poniatowski
Directrice de la rédaction VersionFemina

Maman… 

Nos mères mériteraient qu’on fasse leur fête ce dimanche, non qu’on la leur souhaite.
Pour qu’elles ravalent ces petites phrases anodines-assassines qui jalonnent notre cohabitation.
Elle nous saoule disent certains, certaines dés notre plus jeune âge avec des :
" Regarde où tu mais les pieds." Avant de poursuivre par :
" C’est drôle, il y a des trous dans ton jean " et " ton bouton, là? Si tu mangeais moins de saloperies…".
Avec les années, la forme change, pas le fond : " Ton fils à l’air fatigué, à force de regarder la télé? "
Ou " c’est revenu à la mode, les cheveux en brosse? "
Le CIP qui existe entre nous, contrat d’intervention permanente, ponctué de " je l’avais bien dit ", en agace plus d’un, plus d’une asphyxié par l’aile de cette maman poule posée sur lui, sur elle.
Et puis, un jour, elle n’est plus là, et on ferait n’importe quoi pour entendre ces leitmotivs au téléphone.
Elle nous l’avait pourtant répété, qu’on n’avait qu’une maman.

Livres

MONTPELLIER: 400 ECRIVAINS A LA COMEDIE DU LIVRE

 

Pour la 24e édition de la manifestation la comédie du livre, 2km700 de stands déployés au coeur de la ville de Montpellier 400 écrivains réunis sous des chapiteaux pendant trois jours. A l’honneur cette année, la jeune génération d’écrivains russes.

Pour avoir le plaisir de rapporter chez soi la dédicace de Guillaume Musso il fallait patienter pendant  près d’une heure et demie dans la longue file d’attente avant de pouvoir approcher l’auteur.

 

N’ayant pas pris les livres de Musso avec moi, j’ai quand même eu le loisir de l’observer et de constater avec quelle gentillesse il écoutait ces lecteurs venus exprès pour lui.

Il n’y a aucun doute, c’est un grand Monsieur… qui dira d’ailleurs à un journaliste que l’an dernier il avait déjà signé ses ouvrages 5 heures non-stop !

Ce salon m’a donné l’occasion de voir de grand nom de la littérature présents sur les stands : entre autres Pénac, Alexandre Jardin, Jean François kan, quelques noms du sport comme Raymond Pou lidor, Isabelle Autissier et bien d’autres encore…

D’autres écrivains moins connus ont eu la gentillesse d’échanger plus longuement avec moi, c’est ainsi que nous avons pu aborder la difficulté qu’il y a à ce faire connaître d’un large publique sans l’aide des médiats de la presse écrite où de la télévision .

Ce fut une belle journée de rencontre et d’échange à la comédie du livre de Montpellier